Jets d’encre : une association qui se presse pour la jeunesse !

Jets d’encre est une association qui aide les jeunes à s’exprimer en créant des journaux papier ou en ligne. Cette association fait cela car on ne veut pas forcément leur donner des fonds ni les aider. L’association est dirigée par un Conseil d’Administration dont les membres ont de 16 à 25 ans.

Ce CA est composé de jeunes journalistes et ex jeunes journalistes. Jets d’encre est dirigée en 2017/2018 par Marine Boin, assistée de Clémence Le Bozec.

Sa motivation et son objet : « Jets d’encre consacre son activité à la reconnaissance et à la défense des journaux réalisés par les jeunes de 12 à 25 ans. L’association se fixe pour objectif de fédérer, de valoriser, de développer et de défendre ces expériences de presse écrite, qu’elles aient pour origine le cadre scolaire et universitaire (collège, lycée, fac) ou non (conseil d’enfants et de jeunes, maison de quartier, association). »

L’association a été créée en 2004 et a fêté ses dix ans en 2014. Au fur et à mesure de la création et du succès de nombreux journaux jeunes, d’autres ados ont eu envie de se  lancer dans l’aventure. D’anciens membres ou administrateurs de l’association Jets d’encre sont même devenus « coachs » de journaux scolaires… même s’ils ont plus de 25 ans aujourd’hui !

Expresso

Cette association organise aussi des concours comme celui qui se nomme Expresso. Il propose à une quarantaine de rédactions jeunes de réaliser un journal papier ou en ligne sur 10 sujets imposés… en 15 heures chrono. Il faut aussi animer un stand en étant déguisés, créer un happening et faire une Une géante ! Le tout en un seul week-end de folie.

Au programme :

Le contre-la-montre

[Sur le site de la manifestation on peut lire : frénétique, intense, exaltant, le contre-la-montre consiste en la réalisation d’un numéro spécial de votre journal en 15h sur une dizaine de sujets d’actu ou de société annoncés à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.]

L’épreuve surprise 

Une fois le journal fini et que l’équipe est satisfaite (ou pas !) du résultat, il reste encore une épreuve… Celle-ci reste secrète jusqu’au dernier moment.

Et bien plus encore…

Un jury de professionnels juge le travail effectué et remet des prix dont le très convoité « Prix Expresso ». Il y a deux catégories de journaux à récompenser : les 11-17 ans et les 18-25 ans. On peut gagner du matériel informatique, des livres, des formations avec des professionnels et bien sûr la fameuse « carte de presse jeune », etc…

Ce festival connaît un grand succès. Chaque année il y a plus de 300 journalistes en herbe qui y participent.

Cette année, notre groupe ne pourra pas participer à l’aventure mais attention, l’année prochaine, le club médias du collège de l’Isle sera là, avec une équipe de choc, un enthousiasme au taquet, et la volonté de ne pas faire que de la figuration !

En tout cas, d’ores et déjà, bonne chance à toutes les rédactions candidates. Veinard.e.s, nous penserons à vous le week-end des 19 et 20 mai prochains, dans le 20e arrondissement de Paris, pour l’édition 2018 du festival Expresso !

Kaléido’scoop

Jets d’encre organise un autre concours : Kaléido’scoop. C’est l’unique concours national de la presse jeune, en plus des concours académiques Médiatiks. Il consiste à mettre en jeu son journal (papier ou en ligne) qui a déjà été créé auparavant. L’avantage c’est que votre journal peut devenir connu dans le monde de la presse jeunesse. Les gagnants ont la reconnaissance du jury et se partagent un gain de plus de 7 000 euros répartis en abonnements à des périodiques partenaires ou le financement de stages pour s’améliorer.

Une légende de légende !

Après notre présence au palmarès pour le concours Kaléido’scoop de 2016, nous espérons bien épater la galerie au concours Expresso 2019 !

Les cop’s et Kmie

Les robots : bientôt des héros !!!

D’après le périodique Géo Ado n°180 publié en février 2018, les robots prennent de plus en plus de place dans la vie de tous les jours mais est-ce une menace pour nous, humains ?

Les androïdes ont différentes fonctions, nounous ou encore soldats… De plus en plus de robots sont créés et font de plus en plus de choses car les avancées technologiques le permettent. Ces machines sont donc commercialisées et parfois utilisées dans des endroits insolites comme les hôpitaux ou les sites d’exploitation marine et/ou spatiale. Les ingénieurs mettent tout leur savoir-faire pour que les robots deviennent toujours plus maniables et agiles, afin qu’ils puissent réaliser les mêmes choses que les humains ou au contraire qu’ils soient capables de réaliser ce que l’Homme ne peut pas ou ne sait pas faire… La grande crainte de certaines personnes c’est que les robots grâce aux progrès de l’intelligence artificielle finissent par remplacer les Humains voire les dominer.

L’origine des robots

Ils ont été créés dans l’imagination de certains auteurs dès le 19e siècle (Jules Verne et ses machines extraordinaires nées avec la révolution industrielle) mais c’est au début du 20e siècle que les robots plus ou moins humanoïdes sont apparus dans les bandes dessinées puis au cinéma. Citons des films cultes désormais comme  Métropolis, Star Wars, Terminator mais aussi d’autres qui posent des questions de société comme Wall-E et A.I. Intelligence artificielle…

Des robots pour aider ou pour concurrencer l’Homme ?

Eh bien oui, c’est possible ! Un robot est avant tout une machine créée par l’Homme pour l’Homme. Ses capacités en constante évolution ne surpassent pas encore l’intelligence humaine ayant préfiguré leurs progrès.

Au Pakistan, dans un restaurant de pizzas, un robot serveur a été mis en service pour se déplacer partout rien qu’avec des capteurs. Il peut soulever un plateau à l’aide de ses bras, porter les commandes aux clients mais ne peut pas parler avec eux. Il exécute les tâches de service sans interaction réelle avec les occupants du restaurant.

Un autre robot a été créé, avec une apparence humaine : il s’agit de Sophia. Pour faire plus ample connaissance, elle a même un blog. Elle est capable de sourire, de s’étonner, de s’effrayer et peut répondre à des questions et même -carrément surprenant- reconnaître des personnes de son entourage !

D’autres robots sont testés dans des maisons de retraite et peuvent faire passer des visites médicales aux patients, leur rappeler de prendre leurs médicaments ou encore leur servir de télévision.

Quelle(s) fonction(s) pourraient remplir les robots ?

Pourquoi pas le rôle de chef d’orchestre ? Un prototype a été conçu avec comme fonction principale celle de diriger des musiciens.

Ou pourquoi pas « plongeur de l’extrême » ? Un robot plongeur va être bientôt mis en service. Grâce à lui, on pourra explorer en profondeur les fonds marins d’une manière encore plus précise qu’avec un sous-marin. Contrairement à un être humain, pas de problème lié à la pression ni de recours à des paliers de décompression…

Avoir un chien sans contraintes

Encore plus surprenant : un robot chien. Il est très obéissant, n’aboie pas quand son maître n’est pas là ; il ne fait pas ses besoins partout… Il fait tout comme un chien, petite balade, joue a la balle… et ne perd pas ses poils ! En même temps, c’est sympathique comme jouet ou gadget, mais s’agit-il vraiment du meilleur ami de l’Homme, sans affection réelle ni réciproque ?

Un androïde sur Mars ?

Un robot a été créé pour commencer à installer sur Mars des éléments de survie pour que dans un futur proche des hommes puissent aller sur cette planète encore inexplorée à ce jour.

Avantages ou inconvénients ?

Le cinéma, avec la science-fiction, nous aide à réfléchir à tout ce qui se rapporte aux robots et au développement de l’Intelligence artificielle. Avec des films comme Éva  réalisé en 2011 ou celui de 1999 intitulé L’homme bicentenaire la relation entre l’Homme et la machine pose de très nombreuses questions. Les humanoïdes sont à la fois des objets de fascination et des sujets d’inquiétude voire de peur.

Un très certain « air de famille », non ?

Ils ne sont pas encore très présents dans notre société, ne nous ressemblent pas encore vraiment mais ce pourrait être le cas dans peu de temps en raison des progrès et des découvertes technologiques en constante évolution, de jour en jour. Cela peut amuser les enfants et même certains adultes mais si nous considérons ces humanoïdes comme nos amis, n’y aurait-il pas danger pour nos sociétés ?

À quand un robot philosophe pour estimer l’intérêt qu’il y aurait à remplacer l’espèce humaine ?!

Les Cop’s