Combien de pas pour sortir de l’ombre ?

Carole Trébor a parfaitement raconté son histoire dans le roman biographique Combien de pas jusqu’à la Lune qui est un coup de cœur personnel de l’automne 2019.

1ère de couverture dur roman biographique de Carole Trébor

Katherine Coleman Johnson s’est éteinte ce lundi 24 février 2020 dans sa 102 ème année. Elle a incarné à elle seule la lutte contre les discriminations liées à la couleur de peau mais aussi le combat pour que la place des femmes soit enfin reconnue dans la communauté scientifique, aux Etats-Unis puis dans le monde entier.

Katherine Coleman Goble Johnson d’hier et d’aujourd’hui…

Grâce à son don pour les mathématiques et par son travail acharné, elle est celle qui a calculé notamment  la trajectoire précise ayant conduit l’Homme jusqu’à Lune. Son destin hors du commun ainsi que celui de ses acolytes entrées comme ingénieure et calculatrices à la NACA -devenue la NASA- a été porté à l’écran dans le film Les figures de l’ombre.

Une figure de l’ombre entrée dans la lumière…

Ce film plébiscité par le public plus que par la critique, reste un plaidoyer pour la cause féministe et l’engagement militant des scientifiques non masculins… Précipitez-vous sur la VOD si vous ne l’avez pas encore vu.

 

 

« Elles voulaient changer leurs vies, elles ont changé l’histoire » telle est la citation proposée sur la jaquette du support vidéo en langue française…

Le saviez-vous : la célèbre poupée mannequin Barbie de la marque Mattel dans sa série consacrée aux femmes d’exception présente un modèle « Katherine Johnson »…

Katherine Johnson, plus qu’une poupée !

 

 

 

 

 

Après sois belle et tais-toi, sois intelligente et fais avancer le monde !

Les filles, osez vous voir en scientifiques plus tard !

Les associations « Elles bougent » et « UPSTI » ont lancé la 7ème édition de la journée nationale « Les Sciences de l’Ingénieur au Féminin » dans 330 collèges et lycées partout en France – et même à l’étranger – ce jeudi 21 novembre. Une journée qui a pour objectif de nous sensibiliser, nous collégiennes et lycéennes, aux carrières scientifiques et technologiques au travers de témoignages d’ingénieures, techniciennes et élèves ingénieures.

@Les Sciences de l’Ingénieur au féminin

Cet après-midi, à partir de 14 h, toutes les filles des six classes de 4e que compte notre collège ont rendez-vous en salle d’étude pour faire connaissance avec huit femmes ingénieures et autres techniciennes scientifiques, dans le cadre de l’opération Elles bougent ! L’objectif de l’association est de faire découvrir les métiers passionnants d’ingénieures et techniciennes. Elles bougent, c’est 1570 collégiennes, 1670 lycéennes, 7130 étudiantes, 5450 marraines, 740 relais, 203 partenaires, 833 collèges et lycées… dont le collège de l’Isle !

Après une présentation générale des objectifs de cette après-midi découverte, nous allons être réparties en petits groupes de 8, 10 ou 12 élèves pour, à tour de rôle, rencontrer chacune de ces femmes venues nous parler de leur métier et de leurs domaines et secteurs d’activités professionnelles.

Pendant ce temps, les garçons, sont pris en charge par des professeur.e.s et autres intervenant.e.s formé.e.s à l’EVAS (Éducation à la Vie Affective et Sexuelle) et vont réfléchir à la « relation à l’autre »… Vaste programme pour eux aussi !

 

Jeu joue, tu joues, ils geeks !

Depuis plusieurs années maintenant les jeux vidéo envahissent nos vies. Selon un sondage cité par le magazine Okapi n° 1079 du 1er décembre 2018, les personnes qui ont la quarantaine sont aussi des « gameurs ». Mais au fait, qu’y a-t-il de tellement fascinant dans les jeux vidéo ? Sont-ils là pour nous défouler, nous divertir ou même nous cultiver ?

Jeu vidéo : ambiance créative

Les joueurs très assidus sont le plus souvent âgés de 10 à 14 ans. Mais ils sont loin d’être les seuls ! Les personnes qui jouent aux jeux vidéo le font parfois depuis plus de vingt ans… D’ailleurs les concepteurs de jeux vidéo se sont rendu compte que les filles devenaient également des « gameuses ». C’est pour cette raison que de nombreux personnages sont désormais féminins et que les scénarios accordent davantage de place aux filles via les skins même s’il y a encore beaucoup d’inégalité entre les deux sexes.

Robin Hunicke, productrice au studio de développement de jeux vidéoThatgamecompany

Savez-vous que certaines entreprises sélectionnent même des candidats en fonction de leurs performances aux jeux vidéo ?  C’est le cas de sociétés qui ont besoin de personnes très habiles ou très rapides, ou encore très stratégiques… Par exemple, pour un jeu de simulation, c’est le candidat qui a marqué le plus de points qui est choisi et embauché ! Cela devient de plus en plus fréquent, notamment dans le domaine de la préparation de commandes ou dans celui, très sélectif, du pilotage d’avion.

Preuve de leur importance qui n’est plus à prouver : les jeux vidéo ont depuis peu un jour qui leur est dédié. Il faudra attendre 2019 pour leur souhaiter : le 23 novembre !

Pour les passionnés, il est désormais possible d’en faire son métier ! Le Gaming Campus s’est installé à Lyon. Il s’agit à la fois d’une Business school (première école de management dédiée aux enjeux et métiers du jeu vidéo) mais aussi d’une Gaming Academy (entraînement pour devenir e-sportif professionnel) et enfin d’une plateforme Gaming Guru (pour se mesurer aux meilleurs joueurs et s’améliorer ainsi dans ses jeux vidéo préférés…) C’est une première en Europe.

Vous pouvez nous seulement vous divertir mais apprendre aussi avec les jeux vidéo.  L’univers de Minecraft, dans lequel vous pouvez construire ou reproduire des bâtiments, a donné lieu à beaucoup de livres destinés à explorer toutes les possibilités du jeu, de la conception à la conquête… Une véritable communauté internationale de bâtisseurs virtuels. Quant à Fortnite, ce jeu aura connu un succès phénoménal en 2018… et la contagion se propage encore dans tous les collèges…

Vue de Minecraft

Attention à ne pas devenir « accros » pour autant ! Certains joueurs trop passionnés, connectés plusieurs heures quotidiennement, peuvent finir en rupture scolaire. L’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu l’addiction aux jeux vidéo comme une maladie. Si le sujet vous intéresse, retrouvez l’article paru dans le Monde, ici.

Pour éviter cela, entre deux parties sur PC, consoles ou smartphones, nous vous proposons notamment de vous plonger dans un bon bouquin au coin du feu cet hiver ! Scénarios variés, personnages attachants, histoire sans interruption même en cas de batterie déchargée ou de coupure d’électricité. En période de fêtes, vous pouvez aussi vous retrouver avec des amis ou de la famille autour de jeux de plateau pour un après- midi rigolades et tisane ! Jeu vous souhaite de bien vous amuser !

Le Stratolaunch : vers l’infini et au-delà, ou presque…

Qu’est-ce qui ressemble à un avion mais vole beaucoup plus haut ? Qu’est-ce qui transporte des fusées en rêvant de les suivre dans l’univers ? Qu’est-ce qui semble tout droit sorti d’un film de science-fiction mais qui est déjà plus qu’un prototype ? Vous ne trouvez pas ? C’est le trou noir ? Le Stratolaunch n’aura bientôt plus de secrets pour vous…

Le Stratolaunch est un avion immense… Il a été créé pour lancer plus facilement des fusées dans l’espace ! Si vous rêvez d’en savoir plus, de nombreuses informations sur cet impressionnant aéronef vous sont livrées dans le numéro de septembre du mensuel scientifique Cosinus n°207 paru aux éditions FATON.

Il a une envergure de 117 m pour une hauteur de 15 m et un poids de 227 tonnes, soutenues par 28 roues. C’est de loin un nouveau record mondial ! Par contre, il a fallu édifier un hangar spécial ainsi qu’une piste de décollage… de 3,7 km de long !

Le stratolaunch hors de son hangar…
Cliché paru sur futura-sciences.com

Le Stratolaunch ressemble à 2 avions gigantesques attachés l’un à l’autre par les ailes. Celui-ci possède donc 2 cabines de commandes. L’inconvénient est encore de réussir à faire décoller ce monstre, et pour cela, il est équipé de 6 énormes réacteurs. L’assemblage de cet avion est quasiment terminé : le Stratolaunch fait des essais sur sa longue piste mais n’a pas encore décollé de celle-ci. Son record actuel de vitesse est de 74 km/h, alors qu’il doit atteindre au moins le double de cette vitesse pour réussir à s’élever dans les airs ! Son inauguration est prévue début 2019. Une fois en vol, cette merveille pourra transporter toutes sortes d’engins dans le ciel, voire plusieurs à la fois selon leur taille.

Beaucoup de gens ont hâte de l’inauguration d’un avion similaire, le Spaceship Two, qui devrait servir à emmener des personnes riches pour un vol dans l’espace, donc en apesanteur, afin de leur permettre d’éprouver quelques minutes la sensation incroyable de flotter dans les airs.

Désormais, si vous entendez parler de ces merveilles de la technologie en prêtant attention aux informations scientifiques, vous saurez de quoi il s’agit ! Attention, effet décoiffant garanti !