All’édito

La classe médias : le retour !

En 2019-2020, une classe de 4e a été choisie pour porter le projet Mise en voix. Une résidence d’artiste va servir de support à un travail radiophonique et théâtral qui résonnera pour tout le niveau de 4e du collège, vers l’infini et au-delà…

La création d’un journal au sein d’un établissement scolaire est toujours une aventure. Au collège, l’enthousiasme est souvent un fameux moteur et les idées présentes au rendez-vous !

Si la créativité et la bonne volonté sont de précieux atouts, la conception d’un journal passe par plusieurs étapes plus difficiles qu’il n’y paraît au premier abord.

  • La rédaction d’un article
  • La réalisation d’un dessin
  • La prise d’une photographie significative
  • La lecture de la presse pour s’informer

autant de tâches complexes et exigeantes pour les collégiens qui doivent apprendre à écouter, comparer, trier et pas seulement à réagir dans l’instant.

Passer de l’idée à la phrase, trouver les mots justes pour donner une information, penser au lecteur et s’adapter à ses attentes, autant d’étapes à franchir pour nos apprentis communicants…Désormais, ces capacités et compétences s’inscrivent dans l’Éducation aux Médias et à l’Information, vecteur important de la réforme du collège à compter de la rentrée 2016…

L’année scolaire 2015-2016 a permis aux journalistes et dessinateurs en herbe de se risquer à l’exercice. Et plutôt de belle manière, puisque notre journal numérique s’est vu décerné en avril 2016 le prix du meilleur journal en ligne collégien, dans le cadre du concours national Kaléïdo’scoop.

Depuis septembre 2015, l’équipe de rédaction a accueilli de nouveaux collaborateurs puis d’autres sont partis vers le lycée… PRESS’QU’ISLE existe aussi sur le réseau social Twitter. En 2018, comme en 2015 (prix du meilleur espoir – catégorie « dessin de presse » en collège), un dessin proposé par la rédaction s’est retrouvé finaliste du concours Kaléïdo’scoop… sans être lauréat finalement.

Les rubriques créées perdurent et d’autres viennent les enrichir au gré des besoins. Dans un souci d’écocitoyenneté, la diffusion d’exemplaires papier n’est toujours pas envisagée. En revanche, le partenariat avec le blog de Madame Fakih et du club éco-citoyen  » L’Isle du club nature »  va se poursuivre et s’intensifier.

Le partenariat entre le collège de l’Isle et la radio libre locale C’rock radio perdure. Chaque trimestre une émission est préparée et enregistrée dans les conditions du direct. Celle du 3e trimestre est entièrement en direct : le « challenge » de l’année ! Merci à Benjamin Lombardo pour son soutien indéfectible !????

Chaque jeudi, entre 12 h et 12 h 30, conférence de rédaction au restaurant scolaire suivie d’une séance de travail à la médiathèque scolaire (nouvelle appellation pour le CDI), entre 12 h 30 et 13 h ou jusqu’à 14 h selon les emplois du temps des uns et des autres….

Pas de chômage en vue ; on recrute même !

Élèves curieux, dessinateurs, infographistes… Tout le monde peut participer, ponctuellement ou mieux, régulièrement.

Merci de vos futurs commentaires et critiques que nous espérons bienveillants malgré tout !

.

M. RR

Recent Posts

PORQUE T’EVAS ?

Ce jeudi 21 novembre, dans le cadre de l’Éducation à la Vie Affective et Sexuelle, les garçons de quatrième de toutes les classes ont pu réfléchir à « la relation à l’autre ». L’ EVAS est un dispositif éducatif obligatoire, assuré par des professeurs et autres personnels des secteurs santé et social, formés à ce genre de sensibilisation et animation, de la maternelle à la fin du lycée. Chaque année, dans notre collège, un thème différent est abordé suivant le niveau : en sixième on évoque la puberté, en cinquième on parle de la différence et des stéréotypes entre filles et garçons, en quatrième on débat sur le thème de la connaissance d’autrui et enfin en troisième on traite de l’adolescence et du consentement.

Ces séances sont mixtes en classes de 5e et 3e et séparées entre filles et garçons en 6e et 4e. Comment est-ce organisé ? Lors de cette intervention, nous devions réfléchir, par groupe de trois, à des questions parues dans le courrier des lecteurs du magazine  Okapi parmi lesquelles : Est ce grave d’être attiré.e.s par des personnes du même sexe ? Ou faut-il faire comme dans les vidéos pornographiques ? » Ensuite nous devions proposer à nos camarades une réponse à laquelle ils réagissaient. Lors des débats, il y avait des mots qui revenaient souvent comme : « bizarre, gênant » etc… Les questions portaient sur des thèmes très variés et les élèves ont été très réceptifs aux réactions des uns et des autres.

Les dix sept garçons de notre classe ont bien aimé cette séance qu’ils ont même trouvé trop courte, une fois l’heure et demie écoulée. Ils ont bien apprécié le principe jugé intéressant et bien choisi. Tout s’est déroulé dans la bonne humeur et personne n’était vraiment « gêné » de parler de ce sujet tellement important pour notre vie future.

Un élève de 4e4 témoigne :

« J’ai trouvé cette intervention particulièrement intéressante, mais à certains moments, la prise de paroles en devenait quand même gênante. C’était concret et sérieux à la fois. Les réflexions des autres étaient le plus souvent pertinentes et nous ont permis de prendre consience de ce qui nous attendait dans un avenir très proche. C’était trop rapide pour ce qu’il y avait à dire. J’aurais bien aimé qu’on parle de ce qu’il convient de faire ou ne pas faire pour permettre à une relation amoureuse de durer. Je suis partant pour une autre séance mais j’aimerais des questions plus poussées. L’ ambiance était vraiment bonne. »

À suivre…

  1. Les filles, osez vous voir en scientifiques plus tard ! Leave a reply
  2. Leave a reply
  3. Quatre ans après ce vendredi 13 novembre 2015 dramatique… Leave a reply
  4. 7 novembre 2019 : journée de lutte contre le harcèlement scolaire… Leave a reply
  5. Un livre pour les John’s 1 Reply
  6. Un anniversaire qui ne manque pas de crock… ant ! 1 Reply
  7. La Science en Fête Leave a reply
  8. Le rugby, un sport de nez cassé Leave a reply
  9. Land Art et la manière de vivre une journée de cohésion en 6e Leave a reply