George Floyd : son assassin face à la justice

Vous souvenez-vous de cet Afro-américain, George Floyd, tué par un policier à Minneapolis, le 25 mai 2020 ? Sa mort par étouffement avait déclenché une vague de révolte aux États-Unis et dans le monde entier, concernant les violences policières.

La vidéo montrant George Floyd retenu au sol par la pression du genou d’un policier sur sa gorge, pendant près de 9 minutes, a fait le tour du monde. Derek Chauvin est accusé de meurtre pour cet acte de violence et son procès a débuté le 8 avril 2021. Poursuivi pour homicide volontaire, ce policier et son procès très médiatique, sont le triste symbole des violences policières et du racisme vis-à-vis de la communauté noire, d’où le mouvement de contestation « Black lives mater » qui signifie que la vie des Noirs compte aussi !

Etats-Unis : George Floyd, mort étouffé après avoir été ...

image de violen

Je vous propose des extraits d’articles parus dans la presse en ligne qui retracent les étapes et les enjeux de la mort de George Floyd :

Un verdict très attendu, comme l’indiquait l’hebdomadaire LE POINT dans son édition du 24 avril 2021 :

« L’annonce de la sentence est prévue à 13 h 30 locales, 20 h 30 en France. Le policier américain reconnu coupable mardi 20 avril du meurtre de George Floyd connaîtra sa peine le 16 juin, selon un document rendu public vendredi 23 avril par la justice du Minnesota. Derek Chauvin encourt douze ans et demi de prison. Cependant, sa peine pourrait être rallongée si le magistrat conclut à l’existence de circonstances aggravantes. »

En tant qu’amateur de basket, j’ai particulièrement été attentif à l’article (traduit !) du Huffpost qui revient sur les réactions du monde sportif à l’issue du verdict :

« Les mondes de la culture et du sport se lèvent aux États-Unis pour saluer la condamnation de Derek Chauvin ce mercredi 21 avril. Adam Silver, le patron de la NBA, l’association professionnelle de basket aux États-Unis, a salué le verdict reconnaissant le policier Derek Chauvin coupable du meurtre de George Floyd. De nombreuses célébrités d’Hollywood ont également fait part de leur satisfaction face à cette annonce. Dans un communiqué commun avec Michele Roberts, le directeur de l’Association des joueurs de basket, le patron de la NBA a promis que son organisation poursuivrait sa campagne en faveur de réformes dans la justice et la police aux États-Unis. Le meurtre de George Floyd a été un point de rupture dans la façon avec laquelle nous considérons les problèmes de race et de justice dans notre pays, et nous sommes heureux de voir que la justice semble avoir été rendue”, ont déclaré les deux hommes. »

Sinon, qui était vraiment George Floyd ?

George Floyd n’avait que trois ans quand sa mère a quitté la Caroline du Nord, où sa famille était installée depuis des générations, pour Houston. Ses faibles revenus ne lui ont permis de s’installer que dans le Third Ward, un des quartiers les plus pauvres de la ville texane. À cette époque, les habitants sont majoritairement noirs et la plupart vivent sous le seuil de pauvreté. Selon sa famille, « Big Floyd » était « un gentil géant ». De ceux « qui n’utilisent pas leur stature pour intimider ou prendre plus de place » (il mesurait 1m 98). « C’était un farceur, toujours en train de rire et de faire des blagues », raconte un camarade de lycée. Dans sa jeunesse, George Floyd a excellé dans le football américain et le basketball, qu’il pratiquait avec un de ses amis de longue date, devenue une star de la NBA, Stephen Jackson. Pourtant, en 2009, il a été condamné à cinq ans de prison à Houston pour un cambriolage à main armée. C’est pour tout reprendre à 0 qu’il part pour Minneapolis.

Pour la spécialiste des Etats-Unis Charlotte Recoquillon, même si Derek Chauvin a été reconnu coupable du meurtre de George Floyd, ce verdict « ne résout pas le problème des violences policières »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *