L’extrême-droite en Europe

Je suis un élève de 3e qui s’intéresse aux mouvements politiques que l’Histoire a vu naître. En cours nous avons étudié les totalitarismes apparus au cours du 20e siècle. Comme l’actualité politique en Europe fait encore référence à ces régimes et courants de pensée, j’ai eu envie d’en savoir plus sur les idées d’extrême-droite en Europe et ailleurs…

Pour m’aider, un article paru en ligne sur le site de Libération, le 21 janvier 2017, par Dominique Albertini. Je cite son propos : « L’un, à Washington, veut «rendre sa grandeur à l’Amérique». Les autres, à Coblence, ont promis de «rendre sa liberté» au vieux continent. Marine Le Pen et plusieurs de ses alliés européens se sont retrouvés le 21 janvier en Allemagne, le temps d’un meeting centré sur leurs deux passions communes : pilonner une Union européenne décrite en «prison des peuples»; dénoncer l’immigration et les méfaits de «l’islam politique». Une symbolique involontaire et un peu datée entourait le choix de la ville, lieu d’exil de l’aristocratie française durant la Révolution, et de la date, anniversaire de l’exécution de Louis XVI. Mais c’est bien l’avènement d’un «nouveau monde» qu’ont promis les orateurs, inspirés aussi bien par le Brexit que par la récente investiture de Donald Trump. »

Lors de ce meeting (rencontre avec des partisans) plusieurs présidents des partis d’extrême-droite, dont Marine le Pen pour le Front National, ont pris la parole au sujet de leur vision de l’Europe et des pays européens.

Quels sont les partis d’extrême-droite représentés et quelles sont les idées qu’ils défendent ?

  • Le Front National (FN) : il s’agit d’un parti politique français fondé le 5 octobre 1972 sous le nom de « Front national pour l’unité française », dit « Front national », par plusieurs membres du mouvement « Ordre nouveau » dans la perspective des élections législatives de mars 1973.
  • Lega Nord per l’indipendenza della Padania (LN) : Ligue du Nord pour l’indépendance de la Padanie le plus souvent abrégée en Lega Nord est un parti politique italien régionaliste, fédéraliste, souvent décrit comme populiste, voire xénophobe.
  • Alternative für Deutschland (AFD) : Alternative pour l’Allemagne  est un parti politique eurosceptique allemand, créé le 6 février 2013 et lancé officiellement le 14 avril suivant à Berlin.

Quelques citations pour mieux comprendre leurs opinions :

Marine Le Pen à Coblence pour le FN : «Ce ne sont pas les Allemands qui veulent l’accueil des migrants, c’est le grand patronat allemand ; ce ne sont pas les Français qui veulent supprimer les frontières, c’est le grand patronat français.»

Matteo Salvini à Coblence pour la Lega nord : «Des peuples entiers sont remplacés sans scrupule par une immigration qui n’a rien à voir avec la solidarité.»

Marcus Pretzell pour l’AFD : « Israël est une image de notre futur : dans la façon de gérer les relations avec l’Islam.»

Sans oublier le chef de file de l’extrême-droite hollandaise Geert WILDERS, qui a finalement été battu aux élections législatives aux Pays-Bas, en mars dernier.

Par ces observations, je constate que les idées et les propos extrémistes se sont développés dans plusieurs pays européens et pas seulement en France. Comme vous, en tant que collégien et donc pas encore électeur, je ne comprends pas tous les enjeux de pouvoir ni toutes les références -y compris historiques- que les partis d’extrême-droite défendent. Je voulais simplement vous aider à mieux découvrir ce qu’est l’extrême droite dont on parle tant dans les médias nationaux à l’occasion des élections présidentielles françaises.

Dans cinq ans, ces notions seront peut-être plus claires pour moi et pour vous, jeunes lecteurs… mais déjà citoyens.

Bast34

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *