La voix sur la voie

C’est reparti pour une nouvelle année scolaire, avec de nombreux projets en préparation et le retour d’une classe médias en 4e 4 ! La VOIX sera à l’honneur, sous toutes ses formes et tonalités, pour s’exprimer et porter haut et loin textes littéraires et idées contraires !

Studio avec vue… sur le micro !
Crédits photographiques : @MagRR

La mise en voix va être l’axe principal du projet artistique et médiatique pour toute l’année scolaire.

QUI : Toutes les classes de 4e du collège, avec la 4e 4 comme guide

QUOI  : une résidence d’artiste avec le comédien Steeve BRUNET

COMMENT : Trois semaines (non consécutives) de présence au collège pour réaliser des travaux autour de la mise en voix de textes et la réalisation d’émissions de radio

OÙ : au collège et dans les locaux de C’rock radio, notre partenaire culturel autre que le Théâtre de Vienne

QUAND : une séance hebdomadaire pour la classe de 4e 4, chaque jeudi entre 11h et 12h, avant le club médias ouvert à tous les volontaires… pour accompagner le projet entre chaque venue au collège du comédien

POUR QUOI : pour permettre aux élèves de tout le niveau de 4e de réfléchir au pouvoir des mots et à la force des idées et des voix, pour comprendre et s’approprier le monde de l’information et de la littérature, pour devenir des ambassadeurs et ambassadrices du Verbe, bref pour oser clamer ses émotions au monde entier !

Les artisans du projet :

Le Théâtre de Vienne, pour la résidence d’artiste de Steeve BRUNET

C’rock radio et la MJC de Vienne, grâce à Benjamin LOMBARDO, pour le conseil et l’apport technique

Le Conseil départemental de l’Isère pour le financement du projet via le PICC

Madame OVIZE, professeure de français pour la conception et la conduite du projet

Madame RAMET ROULOT, professeure documentaliste, pour l’initiative, la co-conception et la coordination du projet

Enfin tous les élèves et personnels de l’établissement qui vont s’investir et s’approprier le projet, s’ils en VOIX (voient) l’intérêt !

 

 

 

 

 

C’rock ô d’Isle : l’été sera choc !

 

Studio avec vue… sur le micro !
Crédits photographiques : @MagRR

É… Mission accomplie. Ce jeudi 20 juin, entre 13 et 14 h, depuis le studio de C’rock radio, à la MJC de Vienne, le Club médias a relevé le défi du direct.

Sous la supervision technique de Benjamin Lombardo et le coaching de Kmie, les C’rockologues ont enchaîné rubriques et remarques, en musique…

Solange Morissette lors de l’enregistrement à C’rock radio
Crédits photographiques : @MagRR

Seul le « Quart d’heure québécois » avait été préalablement enregistré le mercredi 12 juin, dans les conditions du direct, pour profiter de la présence à Vienne de Solange Morissette et de Gaston Beaulieu, venus célébrer le 30e anniversaire de leur première participation à l’aventure Jazz à Vienne dans le cadre du jumelage avec le Festijazz de Rimouski !

Pour écouter ou ré-écouter l’émission en podcast, suivez le lien, si vous le voulez bien !

Aside

Les journées gallo-romaines se préparent et la presse en parle.

Retrouvez l’article du Dauphiné Libéré du mercredi 29 mai 2019, dans son édition de Vienne -Roussillon, où l’atelier mathématiques est cité : DL du 29 mai 19

Bonne lecture et à samedi ! Ave… nous !

Pause mosaïques aux JGR de Saint Romain-en-Gal

Pour la troisième année consécutive, l’atelier mathématiques de Monsieur TROUDET installe son stand au Musée de Saint Romain-en-Gal, lors de la première des Journées Gallo-Romaines, en ce début du mois de juin 2019…

Trois mosaïques réalisées par des élèves de l’atelier au cours de l’année scolaire…
@xmrgraph

Neuf élèves de l’atelier vous présenteront leur travail de tracés géométriques puis de réalisation de mosaïques à partir de véritables oeuvres romaines, viennoises ou colombines. Ils vous attendent dès 10 h, ce samedi 1er juin, et vous espèrent nombreux.ses… en ce viaduc de l’Ascension !

Pour tout renseignement, suivez les ennemis de Rome… à la Thrace !

Cette année, vivez notre reportage en direct sur Twitter et Instagram : @pressquisle

Une fille de… crée la surprise lors du palmarès du Prix Alizé

Ce mardi 28 mai 2019 au matin, les élèves des classes de 4e et 3e des collèges Grange, de l’Isle, Ponsard, Robin et Saint Charles, avaient rendez-vous à la médiathèque Le Trente pour élire le Prix Alizé 2019. Sept livres étaient en compétition :  cinq romans, un manga et une Bande Dessinée. Au terme d’un débat très discuté, une surprise est venue d’un des titres, pas du tout considéré comme favori a priori…

Aux dires des professeures documentalistes et des bibliothécaires,  cela faisait très longtemps qu’il n’y avait pas eu autant d’avis tranchés, d’une classe à l’autre… au moment du vote. Si l’ouvrage primé est incontestablement celui choisi par plusieurs classes et jurés, le deuxième et troisième à prendre place sur le podium étaient plus attendus : Chronoctis Express, en tant que premier tome d’un manga occidental et Twist Again, roman ayant permis aux classes de rencontrer l’auteure Sylvie Allouche, des moments forts encore dans tous les esprits !

Palmarès Alizé 2019 _ 4e-3e. Choix des classes (encre bleue) et vote personnel des jurés (encre rouge) / Photographie : @MagRR

 

Ce court roman « d’une seule voix » de Jo Wintek Une fille de… donne la parole justement à la fille d’une prostituée, qui a dû se construire avec « ça »…, le métier exercé par sa mère, une profession pas comme les autres, car subie et non choisie. Derrière le mépris, les insultes, les jugements hâtifs, il y a surtout l’amour profond et véritable qui unit mère et fille. Un récit coup de poing et coup de gueule vis-à-vis des préjugés. Une course de fond aussi…

Les jurés 4e / 3e pour le prix Alizé 2019 / Photographie : @MagRR

Un texte à lire et à partager, une histoire qui fait grandir. Un consensus surprenant qui constitue une surprise mais correspond parfaitement aux objectifs de cette édition 2019 du Prix Alizé : amener les adolescents de 4e et 3e à découvrir des œuvres variées, aux thématiques très diverses et aux styles très différents. Mission accomplie, p***** !

Escapade drômo-norvégienne

Quand notre rédactrice en chef passe en cuisine, c’est l’occasion de relancer la rubrique « l’Isle de la tentation »… Découvrez donc, ami.e.s gourmand.e.s, la recette de la tourte drômo-norvégienne, conçue et réalisée par Kmie, pour marier les saveurs du Dauphiné à celles des fjords scandinaves. Preuves photographiques à l’appui !

Les ingrédients nécessaires à la tourte ravioles – saumon. Crédits photographiques: @xmrgraph

Pour commencer, une première strate… Crédits photographiques: @xmrgraph

Une deuxième superposition, en croisant les ingrédients dans le même ordre que précédemment Crédits photographiques: @xmrgraph

Ultime couche, saupoudrée de mélange 5 baies pour réhausser le goût. Crédits photographiques: @xmrgraph

Une deuxième pâte feuilletée est posée sur le dessus, soudée aux bords de la première, et badigeonnée de lait pour une belle dorure après cuisson. Crédits photographiques: @xmrgraph

Mise au four pour 35 minutes environ jusqu’à une coloration satisfaisante. Crédits photographiques: @xmrgraph

À la sortie du four. À consommer immédiatement pour le repas ou refroidie pour l’apéritif.

Bilingue pour profiter doublement de la langue qu’on a dans la bouche !

Être bilingue présente beaucoup d’avantages et offre de nombreuses possibilités dans la vie (pour le travail, les voyages, la culture…) Pour être un citoyen du Monde, quoi ! De plus, on ne va pas se le cacher, c’est également la « classe » de pouvoir dire : « Oui, oui. Je parle, comprends et écris parfaitement deux langues ! »

Si vous rêvez, comme moi, de devenir bilingue, voici quelques conseils pour atteindre votre objectif :

– Déjà, il faut définir quelle langue vous voulez (vraiment !) pratiquer ET pour quelles raisons… S’agit-il de choisir une langue vivante pour l’étudier à l’école puis l’utiliser plus tard dans le domaine professionnel qu’on envisage ? S’agit-il de savoir s’exprimer dans la langue du pays qu’on visite souvent ou dans lequel on réside fréquemment pour les vacances ? À moins que ce ne soit un pays dans lequel elle est parlée qui motive votre choix : études futures, retrouvailles avec des membres de la famille ou des ami.e.s qui y vivent…

Ensuite il y a plusieurs méthodes pour s’imprégner de la langue convoitée :

  • On peut regarder des films ou vidéos en Version Originale dans la langue qui nous intéresse, avec les sous-titres en français au début puis dans la langue d’origine ensuite…
  • Si on n’a pas l’autorisation ou la possibilité de consulter des films, on peut tout de même commencer à voyager en se tournant vers le papier : peut-être la médiathèque est-elle abonnée à un titre dans la langue désirée ? Sinon reste ce très vieil et bon ami qu’est le dictionnaire pour commencer à se familiariser avec les mots…

    Le poids des mots…

  • En revanche, si ces propositions ne conviennent pas et qu’on a l’âme aventureuse, reste le départ pour quelques jours, quelques semaines ou même quelques mois vers la destination choisie… Immersion totale = succès garanti ! Des organismes ou des dispositifs existent pour permettre ce genre de découverte linguistique mais ce n’est pas gratuit… sauf sous forme d’échanges… Un site vous propose d’y voir plus clair… en suivant ce lien.
  • Si on a la chance d’avoir un proche qui maîtrise parfaitement une langue étrangère (même si ce n’est pas vraiment celle que l’on souhaite acquérir…) ne pas hésiter à profiter d’une initiation…. Plus notre cerveau est sollicité par l’apprentissage de nouvelles langues, plus il nous aide à  progresser vite ! Ce sera un vrai « plus » qui fera très plaisir à la personne sollicitée…
  • Enfin, au fur et à mesure que vous parlez, essayez de noter les mots dont vous ne connaissez pas la signification pour la rechercher plus tard. Les sites de traduction peuvent être pratiques mais les versions proposées ne conviennent pas toujours et les traductions littérales (mot pour mot) conduisent le plus souvent à des erreurs ou approximations qui peuvent ne rien à voir avec l’idée de départ ! Fou rire ou grosse honte à la clé !      

                            Bon courage et bon apprentissage !

Une vraie rencontre avec Sylvie Allouche

Ce jeudi 11 avril 2019, en fin de matinée, les élèves de 4e et 3e participant au Prix Alizé, ainsi que les Ambassadeurs et Ambassadrices du club lecture, ont vécu à la médiathèque scolaire un moment d’une rare intensité. Une vraie rencontre avec l’auteure Sylvie Allouche, pour son roman Twist again en lice pour l’élection du meilleur titre le 28 mai prochain.

Un bel échange devant un public d’élèves et d’adultes visiblement conquis… @MagRR

La rencontre s’est déroulée en trois étapes :

  • un portrait chinois un peu décalé
  • un entretien plus classique au sujet du « métier d’écrivain »
  • une discussion à propos de Twist Again qui nous a permis de mieux comprendre l’univers personnel de Sylvie Allouche et des personnages qu’elle a mis en scène

Extraits du portrait chinois -très long mais très original ! – selon ses dires…

« Si vous étiez un livre : Twist Again ; si vous étiez un pays : le Japon mais aussi l’Égypte, si vous étiez une femme célèbre : Simone VEIL, si vous étiez un plat : le couscous de MA maman car je n’en ai jamais mangé de meilleur »

Nous avons aussi posé des questions plus inattendues telles que : « si vous étiez une émotion : la spontanéité, si vous étiez un chiffre : le 7, si vous étiez un chapeau : ceux en paille ! »

Portrait feutré d’une très belle personne, rayonnante et sincère… @MagRR

Le métier d’auteur pour elle, c’est libérer des émotions : « écrire un livre, c’est donner de soi ». À ce propos, Sylvie ALLOUCHE nous a décrit sa méthode personnelle pour donner vie à une histoire. Elle met environ huit mois pour écrire un roman policier. Elle aime être dans un lieu où elle se sent bien, au calme pour être dans « sa bulle ». Lors du premier jet, elle écrit tout ce qui lui passe par la tête même si cela ne lui servira pas forcément.Tout l’inspire, que ce soit « la mer, jusqu’à la feuille qui tombe de l’arbre ». Pour écrire Twist Again elle est retournée dans les quartiers de banlieue où elle a vécu pendant son enfance et son adolescence. Elle s’est imprégnée du langage, de l’attitude des habitants actuels, notamment des plus jeunes. C’est là que sont nés les personnages de Brothers que l’on retrouve dans Twist Again.

Sylvie Allouche en train de lire un extrait de Twist Again, à notre demande…
@MagRR

Sylvie ALLOUCHE nourrit sa création de toutes les rencontres et observations quotidiennes qui jalonnent sa vie. Elle apprécie particulièrement celles avec les jeunes, dans le cadre scolaire ou lors de salons. En 2018, elle a ainsi échangé avec plus de 10 000 jeunes. Nous ferons donc partie du comptage 2019 !

Elle s’est intéressée à nos centres d’intérêt, notamment notre goût prononcé pour les mangas. Elle a l’intention de découvrir ce genre nouveau pour elle. Très ouverte aux différentes cultures, elle apprécie de changer de style et ose se risquer sur des terrains littéraires inconnus. Elle a même profité du menu japonais de la cantine qu’elle a partagé avec nous, à la médiathèque scolaire !

Souvenir d’une rencontre inoubliable pour les Ambassadeurs et Ambassadrices du Club et du prix Alizé @MagRR

Cette matinée restera très longtemps dans notre mémoire,  nous avons approché une femme vraie, qui a répondu à toutes nos questions avec enthousiasme. Son énergie et son franc-parler la rendent très sympathique et charismatique. Nous ne pouvons que vous conseiller de plonger au plus vite dans un de ses romans ! Pourquoi pas son nouveau polar paru en mars : Snap Killer, la suite de Stabat Murder, une enquête policière au cœur d’un lycée parisien où le cyberharcèlement a fait deux victimes….