Semaine de la Presse et des Médias : on joue à domicile !

À situation inédite Semaine de la Presse innovante ! Ce qui aurait dû être la 31e Semaine de la Presse et des Médias dans l’École, devient, en raison de la fermeture de tous les établissements scolaires, la 1ère Semaine de la Presse et des Médias à la Maison ! Pour vivre cet événement au mieux malgré les circonstances particulières de confinement et l’omniprésence du Covid-19 dans l’actualité, tous supports confondus, nos journalistes en ligne demeurent mobilisé.e.s. Bonne semaine et au-delà…

De l’usage du mode conditionnel dans la conjugaison française…

Tel que présenté sur le site Le conjugueur de la publication en ligne du Figaro, on apprend que le conditionnel existe sous trois temps : le présent, le passé première forme et le passé deuxième forme.

Le conditionnel présent est particulièrement utilisé en ce moment, dès lors que des informations sont données à titre provisoire. En effet, il peut servir à :

. Donner une information incertaine, non confirmée
D’après les médecins, ce médicament pourrait vite soulager les malades.
. Exprimer un futur dans le passé
Elle dit (présent) qu’elle fera (futur) du sport en visio avec nous.
Elle a dit (passé) qu’elle ferait (conditionnel) du sport en visio avec nous.
. Faire des hypothèses, exprimer une éventualité
Que chacun respecte les consignes permettrait de sauver des vies.
. Demander poliment, proposer, exprimer un souhait, conseiller
Pourriez-vous m’indiquer comment vous envoyer mon devoir terminé ?
J’aimerais beaucoup sortir me défouler.

Quant au conditionnel passé, il peut servir à :

. Donner une information incertaine, non confirmée
Des chercheurs auraient testé plusieurs essais de vaccins.
. Exprimer l’irréel du passé (le regret)
Nous aurions dû acheter des légumes plutôt que du papier hygiénique !
. Évoquer une action antérieure à une autre action au conditionnel présent
Il a dit qu’il jouerait aux cartes (conditionnel) dès qu’il aurait terminé (conditionnel passé) son QCM en ligne.

Seule la première forme du conditionnel passé est employée fréquemment. La seconde marque un langage très soutenu, utilisé seulement à l’écrit, et de manière très rare.

Alors en ces temps frénétiques pour les médias, prêtez désormais attention à l’utilisation des temps verbaux. Le mode conditionnel employé massivement par les journalistes doit nous mettre en garde et nous inciter à attendre des confirmations officielles. Sur les réseaux sociaux notamment, des informations fausses ou incomplètes sont présentées comme sûres et attestées. Attention donc !

Cette année plus que jamais, la #SPMM2020 doit nous aider à faire le tri ! Prenez soin de vous et gare aux virus et aux fake news…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *