Les sentiments personnifiés. (Louna-4D)

L’horreur s’approche rapidement

L’effroi reste en face à me regarder

La méfiance me prend la main

L’inquiétude me chuchote des mots

La secousse se cache dans l’obscurité de la salle

L’écrasement s’étale avec un grand bruit sur le sol

Alors la panique sursaute et se met à pleurer

La détresse appelle à l’aide

Le souci crie et prend le contrôle de lui-même

La nervosité, reste là, bouche bée

Et paralysée ne sachant que faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.