A la manière d’Aragon. Mathis-4D

Que serais-je sans toi qui me rends intelligent?

Que serais-je sans toi et toutes tes attentions?

Que cette année soit ralentie par le son de ta voix!

Que serais-je sans toi qui m’as donné la vie?

Qu’il fasse jour ou nuit, tu m’émerveilles,

Que tes rires envahissent les mers

Tu m’as fait évoluer comme un oiseau apprend à voler.

1 Commentaire

    • brigitte D sur 3 février 2018 à 18 h 38 min
    • Répondre

    Bravo à tous les auteurs de ces poèmes tous aussi magnifiques les uns que les autres.
    Toutefois, j’ai cherché ceux qui me touchaient le plus et je pense à Shana (variation sur le mot coeur) à Camille (drôles de sentiments) également à Hugo Clément (lettre sur le thème de l’amour impossible)
    Ensuite me viennent Hugo L et Benoît (un sonnet aux rimes imposés) et Louis (ma personnification des sentiments).
    Bravo à tous et surtout ne vous arrêtez pas de produire des mots !
    A bientôt
    Brigitte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.