Un sonnet aux rimes imposées. (Hugo L et Benoît- 4D)

Le soleil est silencieux

C’est pareil pour les livres

Quand vient l’heure de revivre

Revient un souvenir venimeux

 

Soudain on se sent heureux

En regardant tes yeux je deviens ivre

Et notre amour restera gravé dans le givre

Même dans les passages les plus odieux

 

Quand nos visages ne formeront plus qu’une ombre

Nos deux âmes ne seront plus jamais sombres

Dans le miroir, à côté de moi, je t’imagine

 

Dans les entrailles de mon cœur

Je deviens acteur puis je dessine

Car j’ai l’âme d’un rêveur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.