Le 11ème Prix des accros livres est attribué à ….

En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude.

En attendant Bojangles l’emporte haut la main avec 21 votes dont 14 en première position, loin devant L’Archipel d’une autre vie de Andreï Makine et ses 14 voix (dont 8 en première position), qui a pourtant été très apprécié par les élèves.

Les autres romans de la sélection arrivent loin derrière, même si tous ont obtenu au moins une voix en première position.

L’écart entre les différents votes est plus marqué que les années précédentes, même si dès le départ – ou presque –  ces deux romans ont semblé se détacher du lot, chacun dans un genre très différent.

Si L’Archipel d’une autre vie brille par une écriture classique, pure, maîtrisée, avec une histoire qui nous entraîne aux confins de la taïga dans une poursuite intense et haletante,  En attendant Bojangles nous fait littéralement plonger dans les méandres de la folie, mêlant tour à tour le rire aux larmes.

Là réside toute sa force. Dans ce jeu des contraires.

Comme la folie, c’est un roman puissant qui vous « prend aux tripes », vous tenaille, et en même temps, tout y est léger, plein d’humour et de fantaisie.

On y virevolte, on y tourbillonne, avec le regard surpris  de ce petit garçon entraîné dans un monde exubérant par des parents aussi aimants qu’excentriques …

Mais la folie guette, le drame est là, couvé, mis sous cloche, comme pour mieux protéger …

L’on retiendra de la rencontre littéraire qui a suivi cette lecture un de ces moments magiques, où, après avoir bien ri à propos de certains passages du roman, l’émotion a surgi de nulle part à la lecture d’un extrait choisi …

Finalement, c’est ça, En attendant Bojangles, c’est cette dichotomie entre l’enfance et le monde adulte, entre le relâchement et la tension, entre la joie et l’émotion, entre la comédie et la tragédie.

Et c’est ce qui fait toute sa force et explique le succès phénoménal qu’il connaît …

Après le débat qui a permis de départager  L’Archipel d’une autre vie et En attendant Bojangles (« dommage que l’auteur ne l’ait pas entendu car nul doute qu’il aurait été extrêmement touché » a conclu un élève), nous attendait un superbe buffet pour clore « en beauté » ce dernier Comité de lecture et ce dernier Prix des accros livres.

Le soir même, la discussion s’est encore prolongée à la Bibliothèque d’Assat qui participe également au Prix des accros livres depuis plusieurs années et dont les membres ont voté en majorité pour L’Archipel d’une autre vie

Sandrine Riou, documentaliste

Commentaires

Vous devez vous connecter pour faire un commentaire.