Remise du Prix Kowalski des lycéens à Gabrielle Althen et Christophe Dauphin

Lundi 21 mars, les élèves des cinq lycées dans le projet se sont retrouvés au NTH8 pour remettre leur Prix Kowalski ex-aequo à Gabrielle Althen pour Soleil patient et à Christophe Dauphin pour Un fanal pour le vivant.

En effet, lors de l’élection qui avait eu lieu le 7 mars, les dix élèves délégués avaient longuement débattu sans parvenir à les départager : c’est donc un premier prix ex-aequo qu’ils ont attribué pour cette première édition à deux auteurs très différents.

Gabrielle Althen et P1000972Christophe Dauphin ont très vite accepté de venir à Lyon pour rencontrer leurs jeunes lecteurs. Ils n’ont pas caché leur fierté d’avoir été élus par les lycéens : non, la poésie n’est pas réservée à une élite ou aux adultes et si sa lecture est complexe, elle ne fait que refléter la complexité de la vie.

Les auteurs ont pris le temps de répondre aux nombreuses questions des élèves. Et chaque classe a proposé des mises en voix, en espace, en musique de poèmes issus des sept recueils sélectionnés pour le Prix Kowalski. En effet, à l’aide du travail réalisé en classe notamment avec la comédienne Anne de Boissy, les élèves ont proposé des interprétations variées de leurs lectures.

P1000974P1000977

Tous les adultes qui ont pris la parole ont salué l’engagement des lycéens dans ce projet exigeant : Michel Bastrenta, Délégué académique aux arts et à la culture, Jean-Louis Debreuille, membre du Prix Kowalski. Mme Sylvie Stefani Jacob, adjointe aux affaires culturelles de la Mairie du 8ème arrondissement de Lyon. La ville de Lyon récompense le lauréat du prix lycéen de la somme de deux mille euros. François Montamaneix, l’un des fondateurs du Prix Kowalski et Annie Salager, poétesse et membre du jury, ont eu la gentillesse d’assister à cette première remise du Prix lycéen.

Celle-ci n’aurait pas eu lieu sans la participation gracieuse de l’équipe du NTH8, dont Anne de Boissy, qui a délicatement mené la rencontre.

Plus de photos sur la page Facebook de la mairie de Lyon.

Patrick Laupin remporte Le Prix Kowalski 2015 pour Le Dernier Avenir

Voici un mot de Thierry Renard, poète et directeur de l’Espace Pandora, écrit à l’issue de l’annonce du Prix.

« Lumières de décembre, clarté de passage. J’ouvre et je referme le livre de nos vies minuscules et simples. Patrick Laupin est le lauréat du Prix Kowalski 2015, pour son ouvrage hors genre et hors catégorie, Le Dernier Avenir. C’est beau comme le bleu de la pensée quand elle reprend ses droits et retrouve ses marques. Un rien d’agitation calme au milieu des bruits du dehors. La poésie est notre dernière issue. Je ne dis pas ça pour faire bien, je dis ça par conviction, voire, mieux, intuition. Le long solo de Patrcik Laupin donne à manger aux oiseaux sur le rebord de la fenêtre. C’est un poème à la fois linéaire et en fragments, une ode pure dans un monde où les barbares règnent, ceux de la finance, ceux de la cruauté, ceux de nos rêves troués. J’essaie de voir clair à l’horizon, de ne pas trop stresser. J’essaie de rester zen, en toute occasion. Le Dernier Avenir, c’est terrible, a déjà commencé. Et je ne peux pas croire que nous en resterons là – ou las (c’est pareil). Besoin d’un grand souffle d’air, de toute la puissance, même en sursis, d’exister. Les mots, les choses, les humains, les animaux, les rivières et les arbres, les montagnes et la mer, tout ici et maintenant me traverse. Ne perdons pas une miette d’innocence. Ne perdons pas une capsule de bonheur. Pas un regard, non plus, sans but et sans grande portée. Profitons de l’instant même, et de ses actes ordinaires, et de ses habitudes imprévues. J’ai des amis en ce monde, je voudrais encore pouvoir les saluer. En toute virile amitié. En toute innocence et en toute carté. »

Thierry Renard 16 décembre 2015

couv laupin

Mots d’élèves aux comédiennes Anne de Boissy et Alizée Bingöllü

Après la rencontre du 3 décembre, des élèves adressent ces quelques mots de remerciement aux comédiennes :

« Ce fut un moment très agréable, intéressant et exaltant. Nous voudrions remercier les deux comédiennes de leur fantastique interprétation des sept recueils. Le ton ainsi que l’intensité des paroles étaient au rendez-vous. Un grand bravo et merci » Hyacinthe et Iona

« Nous vous remercions chaleureusement de ce que vous nous avez fait vivre durant cette matinée. Votre interprétation de ces poèmes nous a embarqués et nous a fait découvrir le monde poétique du Prix Kowalski. Nous nous sommes retrouvés dans ces œuvres qui nous ont apporté bonheur et plaisir. Merci ! » Youssef et Tanguy

Lecture par Alizée Bingöllü et Anne de Boissy

Lecture par Alizée Bingöllü et Anne de Boissy

Mot des professeurs à leurs élèves

Vous allez cette année attribuer au poète de votre choix le premier prix Kowalski des lycéens.

La mission qui vous est confiée est une mission importante, mais nous serons là pour vous accompagner dans vos lectures, dans cette aventure ambitieuse, que nous souhaitons passionnante, passionnée et riche de partages.

Anne de Boissy et Alizée Bingölü ont eu la gentillesse d’accepter d’entonner les lectures afin de vous permettre d’apprivoiser les recueils grâce à une première écoute. Nous les en remercions vivement.

Les poèmes que vous allez découvrir sont des poèmes souvent exigeants, voire difficiles, drôles parfois, douloureux aussi, étranges ou étonnants. C’est cette variété qui nous a semblé gage de richesse. Nous espérons que vous accepterez de vous laisser surprendre et toucher.

Nous vous invitons à accueillir ces recueils dans leur diversité, avec leur part d’énigme et d’étrangeté, à laisser parler en vous les mots, les rythmes et les silences sans forcément vouloir tout décrypter.

Nous vous souhaitons enfin de vous laisser accompagner par la poésie, aujourd’hui, demain et les jours suivants, encore et encore, tant il est vrai que la poésie va souvent à l’essentiel et peut donner du sens à ce que nous cherchons.

Très belles lectures à tous.

Lancement du Prix Kowalski des lycéens

Le Prix Roger Kowalski est un prix de poésie remis par la ville de Lyon depuis 1984. Cette année, pour la première fois, cinq classes de lycées de l’Académie s’emparent de la sélection pour décerner un Prix Kowalski des lycéens au recueil de leur choix. Comme pour le Goncourt des lycéens, jury et élèves liront les mêmes recueils.

Pour cette première édition, les établissements participants sont : le lycée de la Plaine de l’Ain d’Ambérieu-en-Bugey (01), le lycée hôtelier des Petites Bruyères de Saint-Chamond (42), le lycée professionnel Claude Lebois de Saint-Chamond (42), le  lycée Albert Thomas de Roanne (42), le lycée Rosa Parks de Neuville-sur-Saône (69).

La remise de ce prix aura lieu le 21 mars 2016.
Dans le courant de l’année, les élèves, accompagnés de leurs professeurs de lettres et des documentalistes, exploreront les poèmes des différents recueils et en proposeront une lecture personnelle et créative.

Premier RDV le jeudi 3 décembre au NTH8 (Nouveau Théâtre du 8ème), rencontre avec les comédiennes Anne de Boissy et Alizée Bingöllü autour de la lecture de poèmes de la sélection.
Bonne lecture, à bientôt !