Remise du Prix Kowalski des lycéens à Gabrielle Althen et Christophe Dauphin

Lundi 21 mars, les élèves des cinq lycées dans le projet se sont retrouvés au NTH8 pour remettre leur Prix Kowalski ex-aequo à Gabrielle Althen pour Soleil patient et à Christophe Dauphin pour Un fanal pour le vivant.

En effet, lors de l’élection qui avait eu lieu le 7 mars, les dix élèves délégués avaient longuement débattu sans parvenir à les départager : c’est donc un premier prix ex-aequo qu’ils ont attribué pour cette première édition à deux auteurs très différents.

Gabrielle Althen et P1000972Christophe Dauphin ont très vite accepté de venir à Lyon pour rencontrer leurs jeunes lecteurs. Ils n’ont pas caché leur fierté d’avoir été élus par les lycéens : non, la poésie n’est pas réservée à une élite ou aux adultes et si sa lecture est complexe, elle ne fait que refléter la complexité de la vie.

Les auteurs ont pris le temps de répondre aux nombreuses questions des élèves. Et chaque classe a proposé des mises en voix, en espace, en musique de poèmes issus des sept recueils sélectionnés pour le Prix Kowalski. En effet, à l’aide du travail réalisé en classe notamment avec la comédienne Anne de Boissy, les élèves ont proposé des interprétations variées de leurs lectures.

P1000974P1000977

Tous les adultes qui ont pris la parole ont salué l’engagement des lycéens dans ce projet exigeant : Michel Bastrenta, Délégué académique aux arts et à la culture, Jean-Louis Debreuille, membre du Prix Kowalski. Mme Sylvie Stefani Jacob, adjointe aux affaires culturelles de la Mairie du 8ème arrondissement de Lyon. La ville de Lyon récompense le lauréat du prix lycéen de la somme de deux mille euros. François Montamaneix, l’un des fondateurs du Prix Kowalski et Annie Salager, poétesse et membre du jury, ont eu la gentillesse d’assister à cette première remise du Prix lycéen.

Celle-ci n’aurait pas eu lieu sans la participation gracieuse de l’équipe du NTH8, dont Anne de Boissy, qui a délicatement mené la rencontre.

Plus de photos sur la page Facebook de la mairie de Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *