Programme de biologie et physiopathologie humaines – Terminale ST2S

Pôle fonction de nutrition

I – Respiration

Quelles sont les causes et conséquences de certains dysfonctionnements respiratoires ? Qu’est-ce que la respiration à l’échelle de l’organisme entier ? A l’échelle d’une cellule ?

1. Organisation de l’appareil respiratoire

2. Histologie des voies respiratoires et de la barrière alvéolo-capillaire

3. Pathologies respiratoires

4. Tabagisme

5. Physiologie de l’appareil respiratoire

6. Respiration cellulaire : dioxygène et énergétique

II – Cœur et circulation sanguine

Comment le sang circule-t-il dans l’organisme ? Pourquoi et comment le fonctionnement cardiovasculaire peut-il devenir défaillant ? Comment ces défaillances peuvent-elles être détectées, prévenues, traitées ?

1. Circulation du sang dans les vaisseaux

2. Pathologie de la circulation : athérosclérose

3. Organisation et fonctionnement du coeur

4. Insuffisances coronariennes : de l’angor à l’infarctus du myocarde (IDM)

5. La régulation cardiaque

Pôle de transmission de la vie, hérédité

I – Cellules, chromosomes, gènes

Comment s’explique la transmission des caractères génétiques de parent à enfant, de cellule mère à cellule fille ? Comment s’expriment les caractères génétiques ? Comment leurs modifications entraînent-elles des pathologies ?

1. Chromosome et caryotype

2. Hérédité humaine

3. Génétique moléculaire, expression de l’information génétique

4. Cycle cellulaire

5. Processus tumoral et cancer

II – Transmission de la vie

Comment sont produits les gamètes mâles et femelles ? Comment les cycles sexuels sont-ils régulés ? Comment est assurée la transmission de la vie ?

1. Anatomie des appareils reproducteurs masculins et féminin

2. La gamétogenèse

3. Régulation de la fonction reproductrice

4. Stérilité et maitrise de la procréation

5. Fécondation et gestation

Pôle défense de l’organisme

Immunologie

1. Soi et non-soi

2. L’immunité innée

3. Le SIDA : un exemple de dysfonctionnement de l’immunité acquise (spécifique)

4. La tuberculose pulmonaire : une maladie opportuniste

5. Les défenses de l’organisme : bilan et synthèse

6. Greffes et rejets

7. Allergies et maladies auto-immunes

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Pour aller plus loin avec LeWebPédagogique

Retrouvez l’ensemble des matières de votre filière, sous forme de fiches de révisions, de quizz, d’annales corrigées, de cours, de vidéos, etc. sur le Blog Bac SMS !

Programme de Sciences physiques, Terminale ST2S

Pôle « physique et santé »

I – Pression et circulation sanguine

1. Pression

2. Tension artérielle

3. Écoulement des liquides

II – Physique et aide aux diagnostics médicaux

1. Ondes électromagnétiques et corpuscule associé : le photon

2. Médecine nucléaire

3. Champ magnétique

III – Énergie cinétique et sécurité routière

1. Travail d’une force

2. Définition de travail cinétique d’un solide en translation ; unité ; théorème de l’énergie cinétique

3. Applications

Pôle « Chimie et Santé »

I – Des molécules de la santé

1. L’aspartame

2. Acides aminés

3. Liaison peptidique

4. Les esters

II – Acides et bases dans les milieux biologiques

1. Acides faibles et bases faibles en solution aqueuse

2. Saponification

III – Solutions aqueuses d’antiseptiques

1. Oxydoréduction en chimie organique

2. Dosages d’oxydoréduction

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Pour aller plus loin avec LeWebPédagogique

Retrouvez l’ensemble des matières de votre filière, sous forme de fiches de révisions, de quizz, d’annales corrigées, de cours, de vidéos, etc. sur le Blog Bac SMS !

Programme des Sciences physiques et physique appliqué, Terminale STI, génie civil, génie énergétique

Spécialité : Génie Civil, Génie Énergétique

A. Énergétique, optique, étude des fluides.

1. Énergétique.

  • Les différentes formes de l’énergie ; place de la chaleur, chaleur massique d’un matériau, capacité calorifique d’un corps.
  • Transformation de l’énergie et conservation globale.

2. Optique géométrique.

  • Réflexion, réfraction, indice de réfraction. Dispersion de la lumière.
  • Faisceau lumineux : composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d’un faisceau : miroirs, lentilles.
  • Application : lunette de visée ou théodolite.

3. Étude des fluides.

  • Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits.
  • Loi fondamentale de la statique des fluides. Forces pressantes.

B. Électricité.

1. Systèmes triphasés équilibrés.

  • Puissance réactive en monophasé.
  • Définitions : tensions simples, tensions composées.
  • Couplages en étoile et en triangle.
  • Puissances.

2. Milieux ferro ou ferrimagnétiques.

  • Vecteur excitation magnétique H.
  • Courbes d’aimantation. Hystérésis. Champ magnétique rémanent, excitation coercitive.
  • Circuits magnétiques de section constante, sans, puis avec entrefer.

3. Étude de quelques convertisseurs.

  • Le transformateur.
  • Redressement.
  • Moteurs.

C. Chimie : l’eau.

1. pH.

2. Identification de quelques ions en solution. Notion de dureté.

Pour consulter le bulletin officiel de la spécialité génie civil, cliquez ici !

Pour consulter le bulletin officiel de la spécialité génie énergétique, cliquez ici !

Programme des Sciences physiques et physique appliqué, Terminale STI, génie électronique

Spécialité : Génie Électronique

1. Circuits électriques.

1.1. Circuits linéaires

1.2. Circuits non linéaires (T.P. cours)

2. Fonctions mises en oeuvre dans le traitement du signal.

2.1. Filtrage.

2.3. Comparaison à un ou deux seuils (T.P. cours).

2.4. Amplification à référence commune et amplification de différence : coefficient d’amplification, gain, bandes passantes, impédances d’entrée et de sortie, linéarité, limitations.

2.5. Fonctions mathématiques : addition, soustraction, intégration, multiplication.

2.6. Temporisation par les bascules monostables (T.P. cours).

2.7. Exemples d’association des fonctions précédentes ; problèmes posés par ces associations : adaptation d’impédance en tension.

3. Conversion numérique-analogique et analogique-numérique

3.1. Exemples de convertisseurs numérique-analogique et analogique-numérique.

3.2. Chaîne de mesure d’un multimètre électronique : fidélité, sensibilité d’un appareil, origines de quelques erreurs de mesure.

4. Systèmes commandés

4.1. Exemples de systèmes commandés en chaîne ouverte.

4.2. Exemples de systèmes commandés en chaîne fermée : schéma fonctionnel d’un tel système ; fonctions de transfert ; réactions positive et négative; notion de stabilité.

5. Génération de signaux périodiques

5.1. Condition d’entretien limite d’oscillations quasi-sinusoidales: dans le cas d’un oscillateur décrit par un schéma fonctionnel à réaction et dans le cas d’un oscillateur à résistance négative (T.P. cours).

5.2. Génération de signaux non sinusoïdaux ; horloges, multivibrateurs (T.P. cours).

6. Conversion d’énergie relatives à l’électricité.

6.1. Conversion statique par hacheur série (T.P. cours).

6.2. Conversion par machines tournantes : moteurs à courant continu (TP cours).

7. Optique.

Pour consulter le bulletin officiel de la spécialité génie électronique, cliquez ici !

Programme des Sciences physiques et physique appliqué, Terminale STI, génie mécanique

SPÉCIALITÉ GÉNIE MÉCANIQUE

A – Énergétique. Optique géométrique

1. Énergétique

  • Les différentes formes de l’énergie.
  • Transformations de l’énergie et conservation globale.

2. Optique géométrique

  • Réflexion, réfraction, indice de réfraction. Dispersion de la lumière.
  • Faisceau lumineux : composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d’un faisceau : miroirs, lentilles.

B. Électricité

1. Systèmes triphasés équilibrés

  • Définitions : tensions simples, tensions composées
  • Couplages en étoile et en triangle.
  • Puissances.
  • Montages en étoile et en triangle

2. Electromagnétisme et magnétisme

  • Vecteur excitation magnétique H.
  • Courbes d’aimantation. Hystérésis. Champ magnétique rémanent, excitation coercitive.

3. Etude de quelques convertisseurs.

  • Convertisseurs statiques.
  • Convertisseurs tournants.

C – Chimie

1. Oxydoréduction

  • Oxydoréduction et réduction par voie sèche; application à la sidérurgie.
  • Application de l’oxydoréduction à la corrosion des métaux.

2. Constitution de quelques matériaux du chapitre

Pour consulter le bulletin officiel de la spécialité génie mécanique, cliquez ici !

Programme de Maths, Première STG

I – Information chiffrée et suites numériques

1. Proportion (ou fréquence)

  • Proportion d’une sous-population A dans une population E
  • Comparaison de proportions, d’effectifs.
  • Proportions et réunion.
  • Proportions échelonnées.

2. Taux d’évolution (ou variation relative)

  • Taux d’évolution entre deux nombres réels strictement positifs
  • Évolutions successives ; évolution réciproque.

3. Suites arithmétiques et géométriques

  • Formule explicite.
  • Représentation graphique.
  • Sens de variation.

4. Feuilles automatisées de calcul

  • Études de séries statistiques, de suites et de fonctions à l’aide d’un tableur.

II – Statistique et probabilités

1. Statistique

  • Étude de séries de données statistiques à une variable
  • Tableaux croisés d’effectifs

2. Probabilités

  • Épreuves, événements élémentaires ou issues, univers, répartition de probabilité.
  • Réunion, intersection d’événements, événements disjoints ou incompatibles, événement contraire.
  • Probabilité d’un événement. Cas où les événements élémentaires sont équiprobables.
  • Expérimentation et simulation.

III – Fonctions numériques et applications

1. Fonctions de référence

  • Fonctions linéaires, fonctions affines
  • Équations et inéquations.

2. Exemples de problèmes mettant en jeu des fonctions simples

  • Représentation graphique (ou graphe) d’une fonction.
  • Variation d’une fonction.
  • Recherche d’extremums.
  • Équation f(x) = k.
  • Inéquations f(x) < k, f(x) > k.

3. Systèmes d’équations linéaires

  • Systèmes de deux équations linéaires à deux inconnues.

4. Nombre dérivé et tangente

  • Approche graphique du concept de nombre dérivé d’une fonction en un nombre réel.
  • Le nombre dérivé est le coefficient directeur ou la pente de la tangente.
  • Nombre dérivé des fonctions de référence et des fonctions trinômes du second degré.
  • Tangente à une courbe d’équation y = f (x) en un point A de coordonnées
  • Signe du nombre dérivé.

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Programme de management des organisations – Première STG

Spécialité « Communication »

A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS

Introduction : interaction individu/groupe

1. Les facteurs du comportement

  • Facteurs socioculturels
  • Facteurs psychologiques

2. La dynamique comportementale

  • Sensation et perception
  • Attitude et comportement

B. LA COMMUNICATION

1. Les notions de base

  • Types de communication
  • Composantes de la communication
  • Enjeux de la communication

2. La communication interpersonnelle

  • Construction du sens
  • Expression de l’identité des acteurs
  • Rôle des normes de communication
  • Importance du contexte sur la communication
  • Ressorts de l’influence

3. La communication des organisations

  • Communication interne et externe
  • Analyse de la communication des organisations
  • Communication et réseaux informatiques

C. L’INFORMATION

1. L’information et les concepts associés

  • Définition
  • Caractéristiques
  • Rôles de l’information

2. La recherche d’information

  • Identification du besoin d’information et typologie des sources
  • La recherche documentaire
  • L’enquête
  • Contrôle et évaluation de la recherche

D. L’ORGANISATION

1. Les activités de l’individu dans l’organisation

  • Notion d’organisation
  • Activités individuelles

2. L’organisation des activités individuelles

  • Principes d’organisation
  • Démarche d’organisation des activités individuelles

Pour consulter le bulletin officiel de la spécialité « Communication », cliquez ici !

Spécialité « Gestion »

A. LA COMMUNICATION

1. Les notions de base

  • Types de communication
  • Composantes de la communication
  • Enjeux de la communication

2. La communication interpersonnelle

  • Construction du sens
  • Expression de l’identité des acteurs
  • Rôle des normes de communication
  • Importance du contexte sur la communication
  • Ressorts de l’influence

3. La communication des organisations

  • Communication interne et externe
  • Analyse de la communication des organisations
  • Communication et réseaux informatiques

B. LA RECHERCHE D’INFORMATION

1. L’identification du besoin d’information et typologie des sources

Identification du problème, des objectifs et des contraintes (techniques, financières, temporelles). Nature et type des informations recherchées. Typologie des sources :
– internes et externes ;
– primaires, secondaires.

2. La recherche documentaire

  • Sources d’information
  • Méthodologie de recherche

3. L’enquête

  • Structuration du questionnaire.
  • Types de questions.
  • Traitement des réponses.

4. Le contrôle et l’évaluation de la recherche

Identification des critères d’évaluation :
– fiabilité et pertinence : auteur, source, date, contenu, etc. ;
– ressources mobilisées : temps, coût.

Pour consulter le bulletin officiel de la spécialité « Gestion », cliquez ici !

Programme d’Economie-Droit, Première STG

DROIT

1. Qu’est-ce que le droit aujourd’hui ?

Légitimité, fonctions, caractères (abstrait, général, obligatoire) de la règle de droit.

2. A qui est confié le pouvoir d’élaborer la règle de droit ?

– Types d’actes et autorités créatrices : constitution/pouvoir constituant, traités/États, droit communautaire dérivé/institutions communautaires, loi/parlement, règlement/gouvernement, jurisprudence/autorité judiciaire.
– Principes : ordre public, séparation des pouvoirs, subsidiarité, applicabilité directe.
– Hiérarchie des normes internes, primauté du droit communautaire.
– Complémentarité des sources.
– Coutumes, usages, pratiques.
– Décisions des autorités administratives indépendantes.
– Accords collectifs.
– Jurisprudence.

3. Qu’est-ce qu’une personne pour le droit ?

– Personnalité juridique.
– Distinction des personnes : les personnes physiques et les personnes morales.
– Existence, identification, capacité juridique.
– Patrimoine de la personne.

4. Comment expliquer la diversité des droits reconnus à une personne ?

– Droits subjectifs : droits extrapatrimoniaux ; droits patrimoniaux ; biens meubles/immeubles, corporels/incorporels.
– Droit de propriété.

5. … et quelle est l’origine des droits de la personne ?

– Acte et fait juridique.
– Le(s) contrat(s) : diversité et unité.
– Liberté contractuelle : autonomie de la volonté, ordre public.
– Formation : accord de volontés (consentement, capacité, objet, cause) ; nullité.
– Engagements contractuels : effet obligatoire, effet relatif, exécution, inexécution (exécution forcée, responsabilité contractuelle, résolution, résiliation).
– Les fondements de la responsabilité : distinction responsabilité civile/pénale, responsabilité civile contractuelle/délictuelle.
– Les conditions de mise en oeuvre : dommage, fait générateur, lien de causalité.
– Les sources de la responsabilité : fait personnel, fait d’autrui, fait des choses.
– Les évolutions : responsabilité de plein droit et assurances de responsabilité.

6. Comment faire valoir ses droits ?

– La preuve des droits : charge, objet, moyens de preuve.
– Le recours au juge : principes et règles de compétences de l’organisation judiciaire.
– Principes de déroulement d’un procès.
– Les modes alternatifs de résolution des conflits : transaction, conciliation, médiation, arbitrage.

ÉCONOMIE

1. L’activité économique

  • Le problème économique
  • L’activité économique et ses agents
  • Une économie de marché régulée : l’économie française

2. La coordination par le marché

  • L’entreprise et l’offre sur les marchés de produits
  • Le ménage et la demande sur les marchés de produits
  • Le marché des produits
  • Le marché du travail

3. La régulation par l’État

  • La place de l’État dans l’économie
  • La correction des inefficacités du marché
  • La réduction des inégalités

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales – Première ST2S

PÔLE “ÉTAT DE SANTÉ ET DE BIEN-ÊTRE SOCIAL D’UNE POPULATION“

1 – QU’EST-CE QUE LA SANTÉ ? QU’EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL ?

  • Diversité des concepts : de la santé des individus à la santé de la population
  • Bien-être social : une construction dynamique
  • Normes sociales, santé et bien-être social

2 – COMMENT APPRÉCIER L’ÉTAT DE SANTÉ ET DE BIEN-ÊTRE SOCIAL ?

  • Mesure par des indicateurs diversifiés
  • Niveaux de santé et de bien-être social des populations

3 – QUELS SONT LES PRINCIPAUX DÉTERMINANTS DE SANTÉ ET DE BIEN-ÊTRE SOCIAL ?

  • État de santé et de bien-être social : un état d’équilibre avec des inégalités
  • État de santé et de bien-être social : une situation évolutive

4 – COMMENT ÉMERGENT LES PROBLÈMES DE SANTÉ ET LES PROBLÈMES SOCIAUX ?

  • Préoccupations de santé publique : de la pathologie à la notion de risque et du risque à la situation de crise
  • Problématiques sociales : des situations de précarité aux ruptures

PÔLE “POLITIQUES DE SANTÉ, POLITIQUES SOCIALES”

5 – QUEL EST LE CADRE D’ÉLABORATION DES POLITIQUES ?

  • Politiques nationales et politiques territoriales

6 – QUELLES POLITIQUES DE SANTÉ PUBLIQUE POUR PROMOUVOIR OU RESTAURER LA SANTÉ ?

  • Approche historique
  • Principes d’intervention
  • Principes d’organisation
  • Échelon européen et mondial

7 – QUELLES POLITIQUES DE PROTECTION SOCIALE POUR COUVRIR LES RISQUES SOCIAUX ?

  • Risque social
  • Évolution des risques et des principes
  • Intervention de la politique européenne sur la politique de protection sociale en France

8 – QUELLES POLITIQUES SOCIALES POUR FAVORISER LE BIEN-ÊTRE SOCIAL ?

  • Politique sociale, action sociale et action médico-sociale
  • Principes d’action
  • Principes d’organisation territoriale

PÔLE TRANSVERSAL “MÉTHODOLOGIES APPLIQUÉES AU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL”

9 – ÉTUDES À CARACTÈRE SANITAIRE OU SOCIAL

  • Comment passer de la recherche des données à la production de l’information ?
  • Comment les systèmes d’information contribuent-ils à la connaissance de l’état de santé et de bien-être
    social des populations et comment aident-ils à la décision ?

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Programme de biologie et physiopathologie humaines – Première ST2S

PÔLE “L’ORGANISME HUMAIN ET SON AUTONOMIE “

1 – ORGANISATION DE L’ÊTRE HUMAIN

Comment l’être humain est il organisé ?

  • Anatomie
  • Tissus
  • Cellules animales : structure et ultrastructure
  • De l’ultrastructure au niveau moléculaire

2 – MOTRICITÉ ET SYSTÈME NERVEUX

Comment les mouvements sont-ils générés, effectués ?Quelles sont les principales atteintes ostéo-articulaires et neuro-musculaires ?

  • Organisation squelette et troubles squelettiques
  • Organisation du système nerveux
  • Histologie des tissus nerveux et moléculaires
  • Physiologie neuro-musculaire
  • Pathologie neuro dégénérative

PÔLE “FONCTIONS DE NUTRITION”

3 – NUTRITION

En quoi l’alimentation est-elle un facteur de développement et de santé ?

  • Groupes d’aliments et caractéristiques nutritionnelles
  • Équilibre alimentaire, facteur de santé
  • Troubles nutritionnels et troubles du comportement alimetaire
  • Biomolécule
  • Organisation et fonctions de l’appareil digestif
  • Absorption
  • Examens paracliniques

4 – HOMÉOSTASIE

Qu’appelle-t-on équilibre dynamique du milieu intérieur ? Pourquoi est-il important de le maintenir ? Quels sont les paramètres témoins de cet équilibre ? En quoi la régulation de la glycémie constitue-t-elle un exemple de l’homéostasie mettant en jeu différents organes ?

  • Sang, un témoin de l’homéostasie
  • Le diabète de type 1 : un exemple de dérèglement de la glycémie
  • Les diabètes sucrés : étude comparée

Pour consuter le bulletin officiel, cliquez ici !

Programme de Sciences physiques, Première ST2S

PÔLE “PHYSIQUE ET SANTÉ”

1 – LA VISION

L’oeil : système optique

Les lentilles minces

L’oeil réduit ; certains défauts et leurs corrections

Réflexion totale ; fibroscopie

2 – LES ONDES AU SERVICE DE LA SANTÉ

Les radiations électromagnétiques visibles

IR, UV, rayons X

Sons et ultrasons

Analogies et différences entre radiographie, scanner, échographie

3 – APPLICATIONS DE L’ÉLECTRICITÉ DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ

Sécurité des personnes et des appareils

Électricité au service de la médecine

Puissance et énergie électriques

PÔLE “CHIMIE ET SANTÉ”

1 – LES MOLÉCULES ORGANIQUES DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ

Le lait et ses constituants

Étude de quelques groupes caractéristiques en chimie organique

Quelques notions sur les glucides

2 – INTRODUCTION AUX ACIDES ET AUX BASES

Définitions

Présentation des acides et des bases

3 – ANTISEPTIQUES ET DÉSINFECTANTS

Quelques antiseptiques et désinfectants courants ; leurs usages

Oxydo-réduction en solution aqueuse

Action oxydante d’antiseptiques et de désinfectants usuels

Notion succincte de cinétique réactionnelle

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Programme de Maths, Première ST2S

I – Information chiffrée et suites numériques

1. Pourcentages

  • Coefficient multiplicatif.
  • Approximation linéaire dans le cas de faibles pourcentages.

2. Tableur-Feuilles automatisées de calcul

  • Exploration des fonctionnalités du tableur, réalisation d’une feuille de calcul et interprétation des résultats obtenus.
  • Exemples simples d’étude de situations de proportionnalité, de calculs de pourcentage et de taux.

3. Suites numériques

  • Les activités doivent combiner les expérimentations graphiques et numériques avec les justifications adéquates.
  • Pour toutes ces questions l’emploi de la calculatrice et du tableur est recommandé.
    On choisira autant que possible des situations issues des sciences biologiques et de la vie économique et sociale.

4. Modes de génération de suites numériques.

5. Suites arithmétiques

  • Exemples de suites ayant un accroissement constant ; calcul du n-ième terme.
  • Calcul sur tableur des n premiers termes d’une telle suite et la représentation graphique correspondante.

6. Suites géométriques

  • Exemples de suites ayant un accroissement relatif constant ; calcul du n-ième terme.
  • Calcul sur tableur des n premiers termes d’une telle suite ; représentation graphique correspondante ; comparaison avec le cas d’une croissance linéaire.
  • Intérêts composés.

II – Statistique et probabilités

1. Statistique

  • Présentation des données
  • Tableau à double entrée
  • Indicateurs de centralité
  • Moyenne
  • Médiane
  • Indicateurs de dispersion
  • Diagramme en boîte
  • Écart type

2. Probabilités

  • Vocabulaire des probabilités (cas discret)
  • Probabilité d’un événement

III – Analyse

  • Fonctions et représentations graphiques
  • Fonctions de référence
  • Nombre dérivé

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Programme de Géographie, Première STG

Les territoires et leur aménagement en France et en Europe.

I – Les territoires européens

A. Caractères d’unité et de différenciation des territoires européens.

  • Territoire
  • Etat
  • Région

B. Des territoires gérés et aménagés, l’exemple d’une région européenne. Un sujet d’étude au choix :

  • Une région française
  • Une région d’un autre état de l’Union europénne
  • Une région transfrontalière

II – Peuplement, réseaux et mobilités en France

A. La distribution de la population

  • Urbanisation
  • Métropolisation

B. Des territoires en fonctionnement. Un sujet d’étude au choix :

  • Les mobilités à l’échelle de la région ou d’une agglomération urbaine
  • L’organisation des transports à l’échelle de la région ou d’une agglomération urbaine
  • Une organisation intercommunale et ses réalisations

III – Dynamiques de localisation des activités en France

A. Activités et territoires

  • Localisation
  • Flux

B. Une activité économique. Un sujet d’étude au choix :

  • dans le domaine agricole
  • dans le domaine industriel
  • dans le domaine touristique

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Programme d’histoire, Première STG

La France, l’Europe et la genèse du monde contemporain

I – La construction de la République

A. Moments et actes fondateurs (1880-1946)

  • Nation : Etat-nation, Nationalisme, Colonisation, Colonialisme
  • Démocratie : République parlementaire, Libéralisme, Radicalisme, Socialisme
  • Laïcité : Laïcisation, Sécularisation

B. Débats et combats. Un sujet d’études aux choix :

  • L’affaire Dreyfus
  • L’année 1940
  • La défense nationale

II – Guerre et paix (1914-1946)

A. L’Europe au cœur des grands affrontements : les bouleversements, territoriaux liés aux deux guerres mondiales, les totalitarismes contre les démocraties, les négocides.

  • Guerre totale : Bellicisme, Pacifisme, Résistance
  • Totalitarisme : Fascisme, Nazisme, Stalinisme
  • Crime contre l’humanité : Crime de guerre, Génocide

B. La recherche de la paix. Un sujet d’étude au choix :

  • De la SND à l’ONU
  • Les grands procès après la Seconde Guerre mondiale
  • Pacifisme et pacifiste

III – Diffusion et mutations du modèle industriel à partir de l’Europe

A. Capitalisme, société industrielle, culture européenne à la conquête du monde (milieu XIXe siècle – milieu XXe siècle)

  • Age industriel : Crise, croissance, classe sociale, libre-échange, protectionnisme, impéralisme

B. Modèle industriel et changement social du milieu XIXe siècle au milieu du XXe siècle. Un sujet d’étude au choix :

  • Les mutations d’une filière économique
  • Le mouvement ouvrier
  • Immigration et immigrants

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Programme de physique et chimie, Première S

Programme de Physique

I – Les interactions fondamentales

1 – Particules élémentaires

2 – Interactions fondamentales

3 – Interactions et cohésion de la matière à diverses échelles

II – Forces, travail et énergie

A – FORCES ET MOUVEMENTS

1 – Mouvement d’un solide indéformable

2 – Forces macroscopiques s’exerçant sur un solide

3 – Une approche des lois de Newton appliquées au centre d’inertie

B – TRAVAIL MÉCANIQUE ET ÉNERGIE

1 – Travail d’une force

2 – Le travail: un mode de transfert de l’énergie

3 – Le transfert thermique

III – Électrodynamique

A – CIRCUIT ÉLECTRIQUE EN COURANT CONTINU

1 – Transferts d’énergie au niveau d’un générateur et d’un récepteur.

2. Comportement global d’un circuit

B – MAGNÉTISME. FORCES ÉLECTROMAGNÉTIQUES

1 – Champ magnétique

2 – Champ magnétique créé par un courant

3 – Forces électromagnétiques

4 – Couplage électromécanique

IV – Optique

1 – Conditions de visibilité d’un objet

2 – Images formées par les systèmes optiques

3 – Un exemple d’appareil optique

Programme de Chimie

I – La mesure en chimie

A – POURQUOI MESURER DES QUANTITÉS DE MATIÈRE ?

À partir d’exemples pris dans la vie courante, montrer la nécessité de disposer de différentes techniques de mesure et sensibiliser au choix d’une technique en fonction d’un objectif.

B – GRANDEURS PHYSIQUES LIÉES AUX QUANTITÉS DE MATIÈRE

1 – Masse, volume, pression

2 – Concentration; solutions électrolytiques

3 – Applications au suivi d’une transformation chimique

C – COMMENT DÉTERMINER DES QUANTITÉS DE MATIÈRE EN SOLUTION À L’AIDE D’UNE MESURE PHYSIQUE ? L’EXEMPLE DE LA CONDUCTIMÉTRIE

1 – Conductance d’une solution ionique, G

2 – Conductivité d’une solution ionique

3 – Conductivité molaire ionique et relation entre les conductivités molaires ioniques et la conductivité d’une solution

D – COMMENT DÉTERMINER DES QUANTITÉS DE MATIÈRE EN SOLUTION À L’AIDE DE LA RÉACTION CHIMIQUE ?

1- Réactions acido-basiques

2 – Réactions d’oxydoréduction

3 – Dosages (ou titrages) directs

II – La chimie créatrice

A – LA CHIMIE ORGANIQUE : DE SA NAISSANCE À SON OMNIPRÉSENCE DANS LE QUOTIDIEN

1 – Qu’est-ce que la chimie organique ?

2 – Le carbone élément de base de la chimie organique

3 – Quelques dates dans l’histoire de la chimie organique

4 – L’omniprésence de la chimie organique

B – APPRENDRE À LIRE UNE FORMULE CHIMIQUE

1 – Introduction

2 – Le squelette carboné

3 – Les groupes caractéristiques: initiation à la réactivité

III – L’énergie au quotidien : La cohésion de la matière et les aspects énergétiques de ses transformations

1 – La cohésion de la matière

2 – Les transformations de la matière : aspects énergétiques et effets thermiques associés

3 – Quelques applications au quotidien des effets thermiques

Pour consulter le bulletin officiels, cliquez ici !

Programme de SVT , Première S

Sciences de la Terre

Thème général : structure, composition et dynamique de la Terre

Structure et composition chimique de la Terre interne

Origine, différenciation et structure interne de la Terre

Composition chimique de la Terre : des échantillons naturels aux matériaux inaccessibles

La lithosphère et la tectonique des plaques

Découpage de la lithosphère en plaques d’épaisseur variable, peu déformables à l’exception de leurs limites

Mouvements relatifs des plaques : divergence au niveau des dorsales océaniques où elles se forment, convergence dans les zones de subduction et de collision où elles disparaissent, coulissage le long des failles transformantes

Divergence et phénomènes liés

Formation et divergence des plaques lithosphériques au niveau des dorsales océaniques. Activités tectoniques et magmatiques associées

La machinerie thermique de la Terre

Dissipation de l’énergie interne de la Terre

Convection du manteau terrestre

Points chauds

Sciences de la Vie

Thème général : Des phénotypes à différents niveaux d’organisation du vivant

Du génotype au phénotype, relations avec l’environnement

La diversité des phénotypes

Des protéines actives dans la catalyse : les enzymes

La synthèse des protéines

Complexité des relations entre gènes, phénotypes et environnement

La morphogénèse végétale et l’établissement du phénotype

La diversité morphologique des végétaux

La morphogénèse associe la division et la croissance cellulaire au niveau de territoires spécialisé

La mitose est un processus commun aux cellules eucaryotes

Dans la tige, la croissance cellulaire est contrôlée par une hormone : l’auxine

Le développement du végétal est influencé par la répartition des hormones en interaction avec les facteurs de l’environnement

La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques

L’homéostat glycémique

Les phénotypes diabétiques

La part du génotype et la part de l’expérience individuelle dans le fonctionnement du système nerveux

Les propriétés intégratrices des centres nerveux et le fonctionnement des neurones

Le cortex sensoriel et la plasticité du système nerveux centra

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Programme de géographie, Terminale ST2S

Classe de Terminale ST2S
Série « Sciences et technologies de la santé et du social »

Attention !
Nouveau programme !

I – La mondialisation

A – Question obligatoire

– Un monde hiérarchisé et interdépendant

B – Sujets d’études au choix

  • Le café, un grand marché mondial
  • La silicon Valley, pôle majeur d’innovation

II – Pôles et aires de puissance

A – Question obligatoire

– Les centres d’impulsion

B – Sujets d’études au choix

  • Londres, pôle décisionnel mondial
  • Shanghai, métropole émergente

III – La France dans le monde

A – Question obligatoire

– La présence de la France dans le monde

B – Sujets d’études au choix

  • Les Territoires français du Pacifique
  • Les Français dans le monde : de nouvelles mobilités

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Pour aller plus loin avec LeWebPédagogique

Retrouvez l’ensemble des matières de votre filière, sous forme de fiches de révisions, de quizz, d’annales corrigées, de cours, de vidéos, etc. sur le Blog Bac SMS !

Programme d’histoire, Terminale ST2S

Classe de Terminale ST2S
Série « Sciences et technologies de la santé et du social »

Attention !
Nouveau programme !

Les programmes du cycle terminal de la série ST2S sont conçus pour enseigner aux élèves des connaissances nécessaires à la compréhension du pays et du monde dans lesquels ils vivent, en respectant à la fois les spécificités de la série et l’apport intellectuel des deux disciplines.

I – Les mutations de la France depuis le milieu du XXe siècle

A – Question obligatoire

– La Ve République, un régime politique cinquantenaire

B – Sujets d’études au choix

  • Mai 1968
  • La télévision, des années 1956 à la fin des années 1980

II – L’Europe de 1940 à nos jours

A – Question obligatoire

– L’Europe : un espace en recomposition

B – Sujets d’études au choix

  • L’Espagne : de la dictature à la démocratie et à l’intégration communautaire (1975-1986)
  • Berlin : une ville dans l’histoire, de 1945 à nos jours

III- Décolonisation et construction des nouveaux États

A – Question obligatoire

– L’Afrique subsaharienne, du milie u des années 1950 à la fin des années 1980

B – Sujets d’études au choix

  • Léopold Sédar Senghor (1906-2001) p.25
  • La guerre du Biafra (1967-1970) p.27

Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Pour aller plus loin avec LeWebPédagogique

Retrouvez l’ensemble des matières de votre filière, sous forme de fiches de révisions, de quizz, d’annales corrigées, de cours, de vidéos, etc. sur le Blog Bac SMS !

Programme de latin-grec, Première

Voici les programmes officiels de latin et grec, en classe de 1ère.

I. LATIN

– Textes, genres et références historiques et culturelles

Le professeur organise son projet pédagogique annuel autour des entrées suivantes :

1.1 Un grand historien : Tite Live (vivier d’extraits pour une lecture suivie : Trasimène et Cannes, Scipion, histoire de Sophonisbe, Syphax, scandale des Bacchanales, discours de Fabius à Paul Emile …).

1.2 Sciences et philosophie

– le naturel et le surnaturel

– observations du monde, interrogations scientifiques et philosophiques(vivier d’auteurs pour deux groupements de textes : Lucrèce, Pline l’Ancien, Cicéron, Sénèque, Pline le Jeune).

1.3 Expression de soi et choix de vie

– lettres en prose, épîtres en vers

– poésie élégiaque et confessions

(vivier d’auteurs pour une lecture suivie et un groupement de textes : Cicéron, Pline le Jeune, Horace, Ovide, Tibulle, Saint Augustin).

Le projet pédagogique répartit les séquences, au nombre de cinq par exemple, de manière équilibrée sur l’année.
Les lectures de textes sont l’occasion de faire connaître aux élèves, en utilisant les ressources documentaires les plus variées, la cité de Rome, le site de Carthage, et différents lieux permettant d’illustrer les termes domus / villa.

2 – Langue

2.1 Lexique

Au fil des lectures, l’élève mémorise un lexique de 300 mots. Le professeur veille à réactualiser la mémorisation du lexique appris au collège et en classe de seconde.

2.2 Morpho-syntaxe

En fin d’année, les élèves connaissent la morphologie nominale et verbale. Ils ont rencontré, étudié et mémorisé en partie la plupart des éléments syntaxiques ; la lecture des textes est l’occasion de s’arrêter sur les éléments principaux pour les mémoriser de façon définitive, en particulier sur l’expression des différentes circonstances :
– but (finale, relative au subjonctif, gérondif)

– cause (causale, relative au subjonctif, ablatif absolu)

– temps (temporelle, ablatif absolu)

– hypothèse (système conditionnel et ses nuances)

– conséquence (écart par rapport à la concordance des temps)

II. GREC ANCIEN

1 – Textes, genres et références historiques et culturelles

Le professeur organise son projet pédagogique annuel autour des entrées suivantes :

1.1 Un grand poète : Homère (vivier d’extraits de l’Odyssée pour une lecture suivie : à préciser)

1.2 Conceptions de l’histoire : l’enquête, l’histoire encomiastique, l’histoire morale, l’analyse

(vivier d’auteurs pour un groupement de textes : Hérodote, Xénophon, Plutarque. Lecture de larges extraits en français, complétée par l’étude de courts extraits en grec de l’œuvre de Thucydide (par exemple, méthode de l’historien, livre I, la peste d’Athènes, livre II, conjuration des Quatre Cents, livre VIII…).

1.3 L’éloquence judiciaire et épidictique

– l’éloquence judiciaire

– l’éloquence épidictique : l’oraison funèbre, le panégyrique

(vivier d’auteurs pour deux groupements de textes ou pour un groupement de textes et une lecture suivie : Andocide, Lysias, Lycurgue, Isocrate …)

Le projet pédagogique répartit les séquences, au nombre de quatre par exemple, de manière équilibrée sur l’année. Les lectures de textes sont l’occasion de faire connaître aux élèves, en utilisant les ressources documentaires les plus variées, l’art minoen et mycénien et les lieux du discours à Athènes (aréopage, héliée, boulè, ecclesia).

2 – Langue

2.1 Lexique

Au fil des lectures, l’élève mémorise un lexique de 300 mots dont les verbes irréguliers qu’il rencontre fréquemment. Le professeur veille à réactualiser la mémorisation du lexique appris au collège et en classe de seconde.

2.2 Morpho-syntaxe

En fin d’année, l’élève connaît :

– la morphologie verbale ; les particularités de la langue d’Homère sont l’occasion de mémoriser la conjugaison des verbes contractes ; le système de la conjugaison des verbes en – mi est mémorisé ;

– la morphologie nominale des trois déclinaisons et celle des pronoms-adjectifs ;

– les propositions subordonnées ;

– les emplois de É/av , en particulier dans la proposition infinitive et la proposition participiale.

Programme de géographie, Première L, ES, S

Programme
France et Europe : dynamiques des territoires dans la mondialisation
Thème 1 – Comprendre les territoires de proximité (11-12 heures)

 

Questions Mise en œuvre
Approches des territoires du quotidien
– Un aménagement choisi dans un territoire proche du lycée (étude de cas)
– Acteurs et enjeux de l’aménagement des territoires
La région, territoire de vie, territoire aménagé
– La région où est situé le lycée (étude de cas)
– La place et le rôle des régions en France et dans un autre pays européen

 

Thème 2 – Aménager et développer le territoire français (24-26 heures)

Questions Mise en œuvre
Valoriser et ménager les milieux
– La gestion durable d’un milieu (étude de cas)
– Potentialités et contraintes du territoire français (ultramarin compris)
La France en villes
– Mouvements de population, urbanisation, métropolisation
– Aménager les villes : réduire les fractures sociales et spatiales
– Entre attractivité urbaine et nouvelles formes de développement : les espaces ruraux
Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation
– Un territoire de l’innovation (étude de cas)
– Les espaces de production agricole en lien avec les marchés européens et mondiaux
– Dynamiques de localisation des activités et mondialisation
Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation
– Roissy : plate-forme multimodale et hub mondial (étude de cas)
– La connexion inégale du territoire français à l’Europe et au monde par les réseaux de transport et le numérique
Thème 3 – L’Union européenne : dynamiques de développement des territoires (11-12 heures)
Questions Mise en œuvre
De l’espace européen aux territoires de l’Union européenne
– Europe, Europes : un continent entre unité et diversité
– L’Union européenne : frontières et limites ; une union d’États à géométrie variable
– Disparités et inégalités socio-spatiales : l’action de l’Union européenne sur les territoires
Les territoires ultramarins de l’Union européenne et leur développement
– Le développement d’un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas)
– Discontinuités, distances, insularité, spécificités socio-économiques
Thème 4 – France et Europe dans le monde (11-12 heures)
Questions Mise en œuvre
L’Union européenne dans la mondialisation
– L’Union européenne, acteur et pôle majeurs de la mondialisation
– Une façade maritime mondiale : la « Northern Range »
– Une aire de relation de l’Union européenne : la Méditerranée
La France dans la mondialisation
– La présence française dans le monde
– La France, pôle touristique mondial
– Paris, ville mondiale
En géographie, comme en histoire, le programme est conçu pour être traité dans un horaire annuel de 57 à 62 heures.
Pour consulter le bulletin officiel, cliquez ici !

Textes officiels – Programme de français en Seconde

Voici le programme officiel de français, en classe de 2nde

PROGRAMME DE LA CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
Présentation générale

Dans la continuité de l’enseignement qui a été donné au collège, il s’agit avant tout d’amener les élèves à dégager les significations des textes et des œuvres. À cet effet, on privilégie deux perspectives : l’étude de la littérature dans son contexte historique et culturel et l’analyse des grands genres littéraires.

C’est en se fondant sur l’étude des textes et des œuvres que l’on donne aux élèves des connaissances d’histoire littéraire. Ainsi se mettent en place peu à peu les repères nécessaires à la construction d’une culture commune. On veille également à leur apporter des connaissances concernant les grands genres littéraires et leurs principales caractéristiques de forme, de sens et d’effets, afin de favoriser le développement d’une conscience esthétique. Enfin, chaque objet d’étude doit permettre de construire chez l’élève l’ensemble des compétences énumérées plus haut : compétences d’écriture et d’expression aussi bien que de lecture, d’interprétation et d’appréciation.
Le programme fixe quatre objets d’étude qui peuvent être traités dans l’ordre souhaité par le professeur au cours de l’année. À l’intérieur de ce cadre, celui-ci organise librement des séquences d’enseignement cohérentes, fondées sur une problématique littéraire. L’étude de trois œuvres au moins et de trois groupements au moins sur une année est obligatoire.
Les extraits qui constituent les groupements de textes (cf. infra les corpus) ne font pas obligatoirement l’objet d’une lecture analytique ; certains d’entre eux peuvent être abordés sous la forme de lectures cursives, selon le projet du professeur. Les textes et documents qui ouvrent sur l’histoire des arts ou sur les langues et cultures de l’Antiquité pourront trouver leur place au sein des groupements : ils ne constituent pas nécessairement un ensemble séparé.
Il est par ailleurs vivement recommandé de faire lire aux élèves, dans le cadre des groupements de textes ou dans celui des projets culturels de la classe, des textes appartenant à la littérature contemporaine.
Contenus
Les objets d’étude
Le roman et la nouvelle au XIXème siècle : réalisme et naturalisme
L’objectif est de montrer aux élèves comment le roman ou la nouvelle s’inscrivent dans le mouvement littéraire et culturel du réalisme ou du naturalisme, de faire apparaître les caractéristiques d’un genre narratif et la singularité des œuvres étudiées, et de donner des repères dans l’histoire de ce genre.
Corpus :
– Un roman ou un recueil de nouvelles du XIXème siècle, au choix du professeur.
– Un ou deux groupements de textes permettant d’élargir et de structurer la culture littéraire des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l’objet d’étude concerné. On peut ainsi, en fonction du projet, intégrer à ces groupements des textes et des documents appartenant à d’autres genres ou à d’autres époques, jusqu’à nos jours. Ces ouvertures permettent de mieux faire percevoir les spécificités du siècle ou de situer le genre dans une histoire plus longue.
– En relation avec l’histoire des arts, un choix de textes et de documents montrant comment l’esthétique réaliste concerne plusieurs formes d’expression artistique et traverse tout le XIXème siècle. On peut réfléchir en amont à la façon dont les arts visuels, notamment, ont introduit la réalité quotidienne, qu’elle soit naturelle ou sociale, dans le champ de l’art et déterminé des choix esthétiques qui entrent en résonance avec l’évolution du genre romanesque, depuis le XVIIème jusqu’au XXème siècle. L’influence de la photographie sur les romanciers du XIXème siècle peut également faire l’objet d’un travail avec les élèves.
La tragédie et la comédie au XVIIème siècle : le classicisme
L’objectif est de faire connaître les caractéristiques du genre théâtral et les effets propres au tragique ou au comique. Il s’agit aussi de faire percevoir les grands traits de l’esthétique classique et de donner des repères dans l’histoire du genre.
Corpus :
– Une tragédie ou une comédie classique, au choix du professeur.
– Un ou deux groupements de textes permettant d’élargir et de structurer la culture littéraire des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l’objet d’étude concerné. On peut ainsi, en fonction du projet, intégrer à ces groupements des textes et des documents appartenant à d’autres genres ou à d’autres époques, jusqu’à nos jours. Ces ouvertures permettent de mieux faire percevoir les spécificités et la diversité du siècle ou de situer le genre dans une histoire plus longue.
– En relation avec les langues et cultures de l’Antiquité, un choix de textes et de documents permettant de découvrir les œuvres du théâtre grec et latin. On étudie quelques personnages types de la comédie, quelques figures historiques ou légendaires qui ont inspiré la tragédie. On s’interroge en particulier sur les emprunts et les réécritures.
La poésie du XIXème au XXème siècle : du romantisme au surréalisme
L’objectif est de faire percevoir aux élèves la liaison intime entre le travail de la langue, une vision singulière du monde et l’expression des émotions. Le professeur amène les élèves à s’interroger sur les fonctions de la poésie et le rôle du poète. Il les rend sensibles aux liens qui unissent la poésie aux autres arts, à la musique et aux arts visuels notamment. Il leur fait comprendre, en partant des grands traits du romantisme et du surréalisme, l’évolution des formes poétiques du XIXème au XXème siècle.
Corpus :
– Un recueil ou une partie substantielle d’un recueil de poèmes, en vers ou en prose, au choix du professeur.
– Un ou deux groupements de textes permettant d’élargir et de structurer la culture littéraire des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l’objet d’étude concerné. On peut ainsi, en fonction du projet, intégrer à ces groupements des textes et des documents appartenant à d’autres genres ou à d’autres époques, jusqu’à nos jours. Ces ouvertures permettent de mieux faire percevoir les spécificités du siècle ou de situer le genre dans une histoire plus longue.
– En relation avec l’histoire des arts, un choix de textes et de documents permettant d’aborder, aux XIXème et XXème siècles, certains aspects de l’évolution de la peinture et des arts visuels, du romantisme au surréalisme.
Genres et formes de l’argumentation : XVIIème et XVIIIème siècle
L’objectif est de faire découvrir aux élèves que les œuvres littéraires permettent, sous des formes et selon des modalités diverses, l’expression organisée d’idées, d’arguments et de convictions et qu’elles participent ainsi de la vie de leur temps. On s’intéresse plus particulièrement au développement de l’argumentation, directe ou indirecte, à l’utilisation à des fins de persuasion des ressources de divers genres et à l’inscription de la littérature dans les débats du siècle. On donne de la sorte aux élèves des repères culturels essentiels pour la compréhension des XVIIème et XVIIIème siècles.
Corpus :
– Un texte long ou un ensemble de textes ayant une forte unité : chapitre de roman, livre de fables, recueil de satires, conte philosophique, essai ou partie d’essai, au choix du professeur.
– Un ou deux groupements de textes permettant d’élargir et de structurer la culture littéraire des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l’objet d’étude concerné. On peut ainsi, en fonction du projet, intégrer à ces groupements des textes et des documents appartenant à d’autres genres ou à d’autres époques, jusqu’à nos jours. Ces ouvertures permettent de mieux faire percevoir les spécificités du siècle ou de situer l’argumentation dans une histoire plus longue.
– En relation avec les langues et cultures de l’Antiquité, un choix de textes et de documents permettant de donner aux élèves des repères concernant l’art oratoire et de réfléchir à l’exercice de la citoyenneté. On aborde en particulier les genres de l’éloquence (épidictique, judiciaire, délibératif) et les règles de l’élaboration du discours (inventio , dispositio , elocutio , memoria , actio).
L’étude de la langue
L’étude de la langue se poursuit en classe de seconde, dans le prolongement de ce qui a été vu au collège et dans la continuité du socle commun : il s’agit de consolider et de structurer les connaissances et les compétences acquises, et de les mettre au service de l’expression écrite et orale ainsi que de l’analyse des textes.
Dans le cadre des activités de lecture, d’écriture et d’expression orale, on a soin de ménager des temps de réflexion sur la langue. Ces activités sont également l’occasion de vivifier et d’exercer les connaissances linguistiques et de leur donner sens. Si nécessaire, des leçons ponctuelles doivent permettre de récapituler de manière construite et cohérente les connaissances acquises.
L’initiation à la grammaire de texte et à la grammaire de l’énonciation, qui figure au programme de la classe de troisième, se poursuit en seconde par la construction d’une conscience plus complète et mieux intégrée de ces différents niveaux d’analyse. La mise en œuvre des connaissances grammaticales dans les activités de lecture et d’expression écrite et orale s’en trouve facilitée.
Pour cela :
– au niveau du mot et de la phrase, les éventuelles lacunes en matière de morphologie et de syntaxe doivent être comblées ;
– au niveau du texte, on privilégie les questions qui touchent à l’organisation et à la cohérence de l’énoncé ;
– au niveau du discours, la réflexion sur les situations d’énonciation, sur la modalisation et sur la dimension pragmatique est développée ;
– le vocabulaire fait l’objet d’un apprentissage continué, en relation notamment avec le travail de l’écriture et de l’oral : on s’intéresse à la formation des mots, à l’évolution de leurs significations et l’on fait acquérir aux élèves un lexique favorisant l’expression d’une pensée abstraite.
Poursuivant l’effort qui a été conduit au cours des années du collège, le professeur veille à ce que les élèves possèdent une bonne maîtrise de l’orthographe.
L’organisation de l’enseignement doit permettre une évaluation régulière des compétences langagières en vue de l’accompagnement personnalisé.

Pour voir le bulletin officiel, cliquez ici !

Textes officiels – Le nouveau programme d’histoire en Seconde

Programme d’enseignement d’histoire-géographie en classe de Seconde générale et technologique (RLR: 524-5)
arrêté du 8-4-2010 – J.O. du 25-4-2010 (NOR MENE1007258A)

Thème introductif – Les Européens dans le peuplement de la Terre 4 h

  • La place des populations de l’Europe dans le peuplement de la Terre

Thème 2 – L’invention de la citoyenneté dans le monde antique 7– 8h

  • Citoyenneté et démocratie à Athènes (Ve-IVe siècle av. J-C.)
  • Citoyenneté et empire à Rome (Ier- IIIe siècle)

Thème 3 – Sociétés et cultures de l’Europe médiévale du XIe au XIIIe siècle 8 – 9h

  • La chrétienté médiévale
  • Sociétés et cultures rurales
  • Sociétés et cultures urbaines

Thème 4 – Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne 10– 11 h

  • L’élargissement du monde (XVe-XVIe siècle)
  • Les hommes de la Renaissance (XVe-XVIe siècle)
  • L’essor d’un nouvel esprit scientifique et technique (XVIe-XVIIIe siècle)

Thème 5 – Révolutions, libertés, nations, à l’aube de l’époque contemporaine 15-16 h

  • La Révolution française : l’affirmation d’un nouvel univers politique
  • Libertés et nations en France et en Europe dans la première moitié du XIXe siècle

Textes officiels – Le nouveau programme de géographie en Seconde

Programme d’enseignement d’histoire-géographie en classe de Seconde générale et technologique (RLR: 524-5)
arrêté du 8-4-2010 – J.O. du 25-4-2010 (NOR MENE1007258A)

Thème introductif – Les enjeux du développement 7-8 h

  • Du développement au développement durable

Thème 2 – Gérer les ressources terrestres 14-15 h

  • Nourrir les hommes
  • L’eau, ressource essentielle
  • L’enjeu énergétique

Thème 3 – Aménager la ville 9-10 h

  • Villes et développement durable

Thème 4 – Gérer les espaces terrestres 14-15 h

  • Les mondes arctiques, une « nouvelle frontière » sur la planète
  • Les littoraux, espaces convoités
  • Les espaces exposés aux risques majeurs

Programme d’ECJS, Terminale

Extrait du BO.

En classe terminale : « La citoyenneté à l’épreuve des transformations du monde contemporain »
La confrontation de la citoyenneté aux grandes transformations du monde contemporain permet de déboucher, hors de toute intention polémique, sur des thèmes faisant débat, par exemple les différentes conceptions de l’égalité, le rôle des médias, l’indépendance de la justice, ou sur des questions résultant des évolutions familiales, scientifiques ou sociales. On aborde aussi les problèmes posés par l’unification européenne et la mondialisation avec leur impact sur les institutions politiques. On traite notamment le thème de « la défense et la paix » sur lequel le système éducatif s’est engagé à faire réfléchir les élèves dans le cadre de la fin du système de conscription.

Programme d’ECJS, Première

Extrait du BO

En classe de première
« Les institutions, la vie politique et sociale, la nation et sa défense »
Les grandes institutions de la République doivent être comprises dans leur fonctionnement. Il est tout aussi important de les inscrire dans la vie politique et sociale avec laquelle elles s’articulent. L’analyse du rôle et de la nature des partis politiques, des syndicats, des associations diverses d’une part, du vote et des systèmes électoraux d’autre part, est un élément essentiel de la réflexion. Il importe que les différentes formes d’expression dans une démocratie soient présentées : l’élection, le rôle des sondages d’opinion, la pétition, la manifestation, la constitution de réseaux sociaux, etc.
Il est nécessaire également de faire appréhender aux élèves ce que sont aujourd’hui les devoirs et les modalités de la défense nationale pour les citoyens français qui sont également des citoyens européens.

Programme d’ECJS, Seconde

Extrait du BO.

En classe de seconde
« L’État de droit »
Le programme amène les élèves à se poser directement, à travers des études concrètes et des analyses de notions, la question des règles collectives qui organisent la vie de tous dans une société démocratique, les droits et les obligations des citoyens français ou étrangers sur le territoire national, en présentant les différentes dimensions du droit (droit pénal, droit public, droit administratif, droit du travail) ainsi que le rôle de la loi et de la justice. On veillera à élargir l’étude à la citoyenneté européenne.

Programme d’allemand, Terminale

A la lecture des programmes de l’enseignement des langues vivantes en classe de terminale, il apparaît que :

  • il s’agit davantage d’une approche de l’enseignement des langues qu’un référentiel détaillé ;
  • aucune distinction n’est faite entre les filières générales et technologiques.

Les textes insistent d’abord sur la maîtrise de compétences et de savoir faire (diverses techniques d’expression écrite et orale), avant de dessiner ensuite un champ thématique dans lequel les expérimenter.

Les objectifs du programme de la classe de terminale générale et technologique s’inscrivent dans un cadre général précis : « le rapport au monde » (il faut se rappeler que les nouveaux programmes de l’enseignement des langues ont été définis dans le Cadre européen commun de référence pour les langues).

Compétences à acquérir

Le cadre général des programmes des classes de première et terminale (BO hors série n° 7 du 28 août 2003 et BO hors série n° 5 du 9 septembre 2004) indique les niveaux attendus des élèves en langues vivantes à la fin du cycle terminal.

Ce texte indique qu’en fin de cycle, l’élève doit être capable de :

  • participer à une situation de dialogue à deux ou plusieurs personnes ;
  • comprendre l’essentiel des messages oraux élaborés (notamment : débats, exposés, émissions radiophoniques ou télévisées, films de fiction ou documentaires) et écrits, dans une langue standard contemporaine ;
  • effectuer un travail interprétatif qui, au-delà de l’explicite, visera une compréhension de l’implicite ;
  • présenter, reformuler, expliquer ou commenter, de façon construite, par écrit ou par oral, des opinions et points de vue, des documents écrits ou oraux comportant une information ou un ensemble d’informations ;
  • défendre différents points de vue et opinions, conduire une argumentation.

Vous trouverez sur le détail des attentes des programmes pour l’enseignement de l’allemand sur le site du CNDP.

Programme d’espagnol, Terminale

A la lecture des programmes de l’enseignement des langues vivantes en classe de terminale, il apparaît que :

  • il s’agit davantage d’une approche de l’enseignement des langues qu’un référentiel détaillé ;
  • aucune distinction n’est faite entre les filières générales et technologiques.

Les textes insistent d’abord sur la maîtrise de compétences et de savoir faire (diverses techniques d’expression écrite et orale), avant de dessiner ensuite un champ thématique dans lequel les expérimenter.

Les objectifs du programme de la classe de terminale générale et technologique s’inscrivent dans un cadre général précis : « le rapport au monde » (il faut se rappeler que les nouveaux programmes de l’enseignement des langues ont été définis dans le Cadre européen commun de référence pour les langues).

Compétences à acquérir

Le cadre général des programmes des classes de première et terminale (BO hors série n° 7 du 28 août 2003 et BO hors série n° 5 du 9 septembre 2004) indique les niveaux attendus des élèves en langues vivantes à la fin du cycle terminal.

Ce texte indique qu’en fin de cycle, l’élève doit être capable de :

  • participer à une situation de dialogue à deux ou plusieurs personnes ;
  • comprendre l’essentiel des messages oraux élaborés (notamment : débats, exposés, émissions radiophoniques ou télévisées, films de fiction ou documentaires) et écrits, dans une langue standard contemporaine ;
  • effectuer un travail interprétatif qui, au-delà de l’explicite, visera une compréhension de l’implicite ;
  • présenter, reformuler, expliquer ou commenter, de façon construite, par écrit ou par oral, des opinions et points de vue, des documents écrits ou oraux comportant une information ou un ensemble d’informations ;
  • défendre différents points de vue et opinions, conduire une argumentation.

Vous trouverez sur le détail des attentes des programmes pour l’enseignement de l’espagnol sur le site du CNDP.

Programme d’anglais, Terminale

A la lecture des programmes de l’enseignement des langues vivantes en classe de terminale, il apparaît que :

  • il s’agit davantage d’une approche de l’enseignement des langues qu’un référentiel détaillé ;
  • aucune distinction n’est faite entre les filières générales et technologiques.

Les textes insistent d’abord sur la maîtrise de compétences et de savoir faire (diverses techniques d’expression écrite et orale), avant de dessiner ensuite un champ thématique dans lequel les expérimenter.

Les objectifs du programme de la classe de terminale générale et technologique s’inscrivent dans un cadre général précis : « le rapport au monde » (il faut se rappeler que les nouveaux programmes de l’enseignement des langues ont été définis dans le Cadre européen commun de référence pour les langues).

Compétences à acquérir

Le cadre général des programmes des classes de première et terminale (BO hors série n° 7 du 28 août 2003 et BO hors série n° 5 du 9 septembre 2004) indique les niveaux attendus des élèves en langues vivantes à la fin du cycle terminal.

Ce texte indique qu’en fin de cycle, l’élève doit être capable de :

  • participer à une situation de dialogue à deux ou plusieurs personnes ;
  • comprendre l’essentiel des messages oraux élaborés (notamment : débats, exposés, émissions radiophoniques ou télévisées, films de fiction ou documentaires) et écrits, dans une langue standard contemporaine ;
  • effectuer un travail interprétatif qui, au-delà de l’explicite, visera une compréhension de l’implicite ;
  • présenter, reformuler, expliquer ou commenter, de façon construite, par écrit ou par oral, des opinions et points de vue, des documents écrits ou oraux comportant une information ou un ensemble d’informations ;
  • défendre différents points de vue et opinions, conduire une argumentation.

Vous trouverez sur le détail des attentes des programmes pour l’enseignement de l’anglais sur le site du CNDP.