Marzi toujours…

J’ai particulièrement apprécié le caractère de Marzi car elle est innocente. Elle nous raconte l’histoire de la Pologne sans vraiment la comprendre ; elle voit les choses à sa manière et relativise toujours. On ne lui explique pas vraiment ce qui se passe ; elle se pose donc des questions et essaye de comprendre avec son imagination d’enfant. J’ai trouvé cela très touchant et mignon.

Voici un passage que j’ai aimé et qui illustre bien l’innocence et l’imagination d’enfant de Marzi, page 130 chapitre 14 « Mauvaise herbe ».  Marzi et ses parents vont dans leur jardin à la campagne et Marzi qui n’a pas envie de les aider joue avec les fourmis :

« J’observe les petites bêtes qui vivent sur la terre. Surtout les fourmis. Il y a des endroits où elles sont très nombreuses. Elles n’arrêtent pas de se remuer. Mais il y a aussi des endroits où on peut trouver une seule fourmi, sûrement perdue. Je la prends sur ma main et la ramène chez sa famille. Elle transporte un morceau de feuille plus grand qu’elle. Si ça se trouve, il est même plus lourd qu’elle. Un peu comme moi avec la faux de mon papa.

Dans le monde des fourmis, je me sens comme un bon dieu qui veille sur elles; je les réunis, je les examine du haut sans qu’elles me voient.  de temps en temps, je dispose des obstacles sur leur route : une petite brindille, un caillou. Je regarde comment elles se débrouillent avec ça.  En général, elles changent de chemin sans se soucier de cette apparition. Quand j’en touche une doucement avec mon doigt, elle panique. Elle sent une intrusion dans son monde et ça lui fait peur. Je ne pense pas que ce soit pareil avec les humains et Dieu.

Moi en tout ca j’aimerais bien le voir, Dieu ! J’aurais pas peur. C’est sûrement un monsieur âgé qui ressemble au père Noël, sauf qu’il est pas habillé en rouge. J’ai du mal à comprendre qu’il gère tout l’univers, qu’il peut voir tout le monde en même temps. »

Eloïse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *