Actions

Vous découvrirez sur cette page toutes les actions menées par l’équipe d’Unis-Verts-Puech. Au menu : recyclage, jardinage, bricolage, compostage, arts plastiques.

L’Atelier COMPOST

  • Le  compostage des déchets de cuisine de restauration collective mérite d’être valorisé :
  • – pour éviter de les jeter et limiter les coûts de collecte et de traitement,
  • – pour recycler et valoriser la matière organique,
  • – pour améliorer la vie des plantes et leur résistance aux ravageurs et aux maladies,
  • – il es source d’humus pour la terre cultivée qui en manque !

PARTICIPANTS

CADILLON Garance, CHESNOT Arthur et LEON Servane /6B

CLAIR Thomas, ESTEVE Marie et LE HENANFF Victor/5A

l‘Atelier FRESQUE

Objectif : laisser les élèves improviser sur le thème de l’écologie, avec les conseils avisés de nos deux artistes confirmés, Leb et François Richez. Ces derniers réaliseront un montage des différentes illustrations, proposées et les élèves réaliseront, au pinceau, la fresque ainsi constituée.

ALCARAZ Enzo, DAVENEL Justine, LEON Servane/6B

AMIARD Pauline, FOUCHER Tess, FOUCHER  Wallis, HAUGUEL Tanguy,  LEPINE Margot, LOLIVIER Robin, POMEYROL FLorian/5e

RESTOUT Matthias/4AA

BIGARRET Alexane, BOISARD Maëlle, BONDIS Laurine,  CAPITAINE Judith,  HULO Jeanne, MADY-HOUDAYER Salomé/3e

l’Atelier RECYCLAGE

Les « battry boxes » ont été distribuées : sensibilisation à la collecte de piles, cartouches d’imprimante… Des boîtes, disséminées dans les salles spécialement productrices de papier (Arts plastiques, CDI, Technologie, salle des professeurs…) seront régulièrement vidées dans les poubelles jaunes réservées à cet effet.

CADILLON Garance, DAVENEL Justine, DENIZIOT Hugo, LEON Servane,, PARIS Noémie/6B

CHEVET Lucas/5C

l’Atelier CARRES POTAGERS

Des carrés en planches accueilleront les cultures  -même modestes- des élèves : bulbes, tubercules, rhizomes, nourris avec les résidus des cours de S.V.T. A vos rateaux ! A noter qu’une petite fleur pousse au collège entre les pierres des vieux murs qui entourent la cour : elle s’appelle linaire cymbalaire ou plus communément « ruine de Rome »…

ABOUALI Ziad, ALCARAZ Enzo, BEAUDOUIN Louann, CADILLON Garance, CHESNOT Arthur, LEON Servane/6B

BRAVIN Djessy, CLAIR Thomas, FOUCHER Tess, FOURMOND Amélie, LEGRAND Antoine, LOURDAIS Dorian, PICOT marie-Gwenaëlle, POMEYROL Florian, RONDEAU Maxime

 

2 réponses à “Actions”

22 08 2012
anonymous (17:09:52) :

c’est une chouette idée tout cela !
mais c’est complètement raté… le compost produit une odeur insoutenable qui voyage dans la cour de récréation. De plus, la présence de mouches devient importante ! Elles vont même dans les salles de classe, ce qui n’est pas normal d’autant qu’avant l’apparition du compost aucune mouche ne se faisait ressentir dans l’établissement…
et tout cela pour quoi ?
– pour nourrir 4 malheureuses plantes qui essayent de pousser dans la cour de récréation… alors que chaque jour, environ une poubelle de déchet par au compost !
– c’est aussi un chatiment car les élèves « pas sages » doivent sur le temps de midi aller refouler le compost :s beurk…

j’ai étudié le sujet et il se trouve que normalement, aucune odeur forte ne doit se dégager du compost, quand à lui,il doit être régulièrement arrosé… ce qui n’est pas fait…
d’après les études et la qualité de composteur… je crains que cette « merde » attire de petits rongeurs
sans blagues madame la principale… ça n’a rien a faire dans un collège !

2 09 2012
Pineau (19:09:49) :

Cher courageux Anonymous
Vous avez parfaitement le droit d’émettre des critiques. Je dirais même qu’il est bon que vous le fassiez dans le sens où cela nous permet de vous répondre et de progresser. Je suis très heureux que vous preniez des renseignements sur le compost. Cela prouve que notre action n’est pas vaine.
Vous pourrez constater à la rentrée que le compost ne sent absolument plus. Il a senti pendant quelques mois à cause de la nature des déchets qui y sont jetés, et parce qu’il faut du temps pour apprendre à bien faire les choses. Ce compost est réalisé par des élèves volontaires, et les « châtiments » que vous évoquez par hyperbole ont été rares, justifiés et ont permis à des élèves qui avaient effectué des dégradations de s’amender de leur tort en réalisant une tâche utile à la collectivité. En ce qui concerne les mouches, elles ont déserté les lieux. Il est par ailleurs fort contestable que leur présence soit imputable au compost. Vous parlez de « quatre malheureuses plantes » : vous devez avoir des difficultés aussi importantes en mathématiques que vous n’en avez manifestement en orthographe. Nous y remédierons, si vous le voulez bien.
Pour commencer, vous allez pouvoir vous exercer au calcul dès le jour de la rentrée, et avec un peu de travail, vous saurez bientôt compter jusqu’à 30, ce qui correspond de mémoire au nombre approximatif de plantes qui peuplent notre jardin. Si vous pouviez voir comme nos tomates se portent bien, comme nos cosmos crient leur couleur sur notre cour asphaltée. Passer les mains dans la sauge, les géraniums odorants, la sarriette, le thym : c’est un véritable voyage olfactif. Bientôt, nous récolterons nos premières graines de capucines. À propos, saviez-vous que leurs fleurs se mangent et qu’elles font merveille en salade ou en beignet ? Pendant les vacances, la terre du jardin s’est un peu appauvrie. Mais rassurez-vous, grâce à notre compost, nous allons pouvoir l’enrichir. Nous pratiquerons en outre la rotation des cultures.
Vous pourrez très bientôt mesurer à quel point votre jugement est sévère et infondé. Je trouve en outre que vos propos sont irrespectueux pour vos camarades qui ont planté (de leur plein gré et avec beaucoup de plaisir) les végétaux de notre jardin. Si vous trouvez, comme vous le dites, que l’idée de fleurir notre collège est « chouette », je vous invite à vous joindre au groupe éco-collège. Je ne doute pas que votre présence parmi eux les aide à mieux faire. Vous pourriez ainsi utiliser l’énergie que vous employez à écrire des mails anonymes et insultants à participer au bien commun. Vous en tireriez beaucoup plus de plaisir et vous apaiseriez ainsi votre cœur aigri. Je vous félicite, cependant, de travailler vos compétences argumentatives. Vous témoignez d’une assez bonne maîtrise du registre polémique. Il est dommage que vous parliez avec l’esprit du rhéteur plutôt qu’avec la sagesse du philosophe. Mais il faut bien apprendre, et je ne doute pas de votre capacité à progresser.
Je finirai en vous disant que, tout Anonymous que vous soyez, vous n’êtes en rien anonyme. Votre véritable nom commence d’ailleurs par la même initiale que votre pseudonyme. Mais, là encore, rassurez-vous, nous n’avons pas l’intention de vous soumettre à un châtiment. Je crois que vous vous l’êtes vous-même assez infligé en publiant votre texte et en nous donnant de vous une image si peu conforme à l’idée que l’on se fait de la sympathie. Je vous souhaite une excellente fin de vacances et une très bonne année scolaire où je sais que vous donnerez le meilleur de vous-même.
Monsieur Pineau, professeur de Lettres et semeur de graines

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire