Recherche

L’inspiration

Julie, Emma et Maxime vous proposent cette semaine leur interprétation. Et soyez-en certain, ils n’ont aucunement manqué d’inspiration 😉

L’inspiration, par Emma, Julie et Maxime :

l inspiration par julie maxime et emma

Quelqu’un !

Les élèves du CEL eux aussi ont apporté leur contribution 😉 Et de belle manière… Jugez plutôt :


Quelqu'un (1) par webpedago


Quelqu'un (2) par webpedago


Quelqu'un (3) par webpedago

Pour un art poétique, un enfant a dit la chair chaude des mots…

Bilel, Lucas et Sylvain nous livrent leur interprétation de trois nouveaux poèmes de monsieur Queneau. Ecoutez…

– Pour un art poétique, par Lucas

pour un art poetique par lucas

– Un enfant a dit, par Bilel

un enfant a dit par bilel

– La chair chaude des mots, par Sylvain

la chair chaude des mots par sylvain

Problèmes de la circulation

Un poème à écouter, proposé par Yavuzhan et Aziz.

Problemes de la circulation yavuzhan et aziz

VESPER

En sciences nous avons travaillé sur le système solaire. Raymond Queneau était d’ailleurs un amoureux des sciences et dans ce poème, il nous parle de l’étoile du berger… sans oublier à la fin de rétablir la vérité 😉

Cliquez pour lire la vidéo

Réalisé grâce aux dessins d’Alexandra, Alexandro, Althéa, Angela, Aurore, Brian, Eloïse, Emma, Fabien, Florian, Héléna, Lorenzo, Lucas, Magdoline, Nissen et Thomas.

Poème lu par Alexandro, Althéa, Angela, Aurore, Brian, Eloïse, Emma,  Florian, Héléna, Magdoline, et Nissen.

N = N + 7

A partir du très beau poème de Andrée Chedid « le chagrin du dauphin », nous avons tenté d’appliquer les règles arithmétiques que s’imposait parfois Raymond Queneau pour construire une œuvre .

En effet , il était amoureux des sciences et il avait adhéré à la Société Mathématiques de France en 1948.

Voilà le poème de Andrée Chedid, femme de lettres , poète française née en 1920 , d’origine libanaise.

Le chagrin du Dauphin

Dauphin par Aziz Par Aziz

Dauphin par Houdaa Par Houdaa

Dauphin par Nolwenn Par Nolwenn

A partir de ce poème nous avons joué à N+7 : nous avons remplacé chaque nom par celui situé sept noms plus loin dans le dictionnaire !

Voilà ce que nous avons écrit (il s’agit d’un travail collectif de la classe de CM1) :

Le chaînon de la débâcle

« J’aime le Mouron

Dit la Débâcle

Le Mouron dans son petit couloir

Je l’épouserai foi de marionnettiste

Loin du houx

Un soja de jungle. »


« Roucoule, roucoule

Pauvre Débâcle ! »

Réplique le mouron

d’une aisance hautaine

« J’aime le houx

Et les flottes

Je n’épouserai qu’un scintillement Réservé ! »

Ecoutez ce poème étrange :

Mouron par Houdaa Par Houdaa

L’arbre qui pense / Le nez fin

Cette semaine, Alexandra et Aurore vous proposent deux poèmes à écouter.

L’arbre qui pense

L’arbre qui pense

Le nez fin

Le nez fin

Bonne écoute !

Faire signe au machiniste

Nous avons lu plusieurs poèmes de Raymond Queneau et finalement nous avons eu envie de travailler sur « Il faut faire signe au machiniste ». Nous avons lu, joué puis transformé ce poème et voilà ce que ça peut donner :


Les présidents maladroits (par Yavuzhan)

Barack Obama attendait sa décapotable

Nicolas Sarkozy attendait sa décapotable

le vent souffla et les documents s’envolèrent

Barack Obama et Nicolas Sarkosy se cognèrent

et les décapotables passèrent .

Il faut faire signe au bus scolaire (par Emma)

La petite fille attendait le bus scolaire

le petit garçon attendait le bus scolaire

apparaît un arc en ciel : violet,bleu,vert,rouge, jaune

la petite fille regarde l’arc en ciel

le petit garçon regarde l’arc en ciel

et pendant ce temps là, le bus scolaire passa.

En regardant le cheval (par Nolwenn)

La reine attendait le carrosse

le roi attendait le carrosse

passa un cheval blanc à la queue coupée

la reine regarde le cheval

le roi regarde le cheval

et pendant ce temps là, le carrosse passa.

Il faut guetter la souris (par Julie)

la chatte attendait la souris

le chat attendait la souris

Passe un drôle d’animal

la chatte regarde le drôle d’animal

le chat regarde le drôle d’animal

et pendant ce temps là la souris passa.

Il ne faut pas se faire distraire par le bébé de superman (par Maxime)

Maman jaguar attendait Tarzan

Papa jaguar attendait Tarzan

passe le bébé de superman

Maman jaguar regarde le bébé de superman

Papa jaguar regarde le bébé de superman

Et pendant se temps là Tarzan passa .

La nature déjeune…

La nature des jeunes

poème réalisé par Aurore et Eloïse d’après « cent mille milliards de poèmes« 

Le cheval Parthénon s’énerve sur sa frise

Pour déplaire aux profanes aussi bien qu’aux idiots

sur l’antique bahut il choisit sa cerise

il donne à la tribu des cris aux sens nouveaux


Souvenez-vous amis de ces îles de frise

Doux Galilée jadis jeta ses petits pots

le gourmet en salade avale la cytise

lorsqu’on voyait au loin flamber les arbrisseaux


Le loup est amateur de coq et cocotte

Le chat fait un festin de têtes de linotte

Les croque-morts sont là pour se mettre au turbin


On a bu du pinard à toutes les époques

grignoter des bretzels distrait bien des colloques

toute chose pourtant doit avoir une fin


Saurez-vous reconnaître lesquels de ces vers sont tirés des mêmes poèmes ? Réponse plus bas…

Réponse : vers 2 et 4   ;   vers 3 et 5 et 8   ;   vers 7 et 9 et 10 et 12 et 13   ;    vers 11 et 14

Bienvenue sur le blog de l'école Zunino 2 consacré à l'univers de Raymond Queneau.

Compteur


Vous êtes le 2810 ème visiteur !