Le monde de l’édition classique menacé par les livres électroniques ?

23 03 2009

De grosses entreprises comme Amazon ou Sony ont déjà lancé des ouvrages électroniques dans la sphère commerciale « grand public ». Aujourd’hui, Amazon offre plus de 140 000 titres sous format électronique ! Mais cela signifie-t-il pour autant que l’édition « papier » traditionnelle est vouée à disparaître ? Les livres vont-ils devenir des objets obsolètes, voire dignes d’entrer dans les musées ? Il semble bien que ce temps-là ne soit pas encore arrivé !

En effet, l’édition électronique ne peut prendre son essor si elle se cantonne à des ouvrages « anciens » sans proposer des titres récents, modernes, bref, des titres que les lecteurs achètent dans les librairies. Les livres électroniques ne pourront donc se développer, voire menacer l’édition classique, que s’ils viennent concurrencer l’édition « papier » dans le domaine des ouvrages contemporains. Dans cette veine, si l’on considère les avantages des livres électroniques, on constate qu’ils pourraient permettre aux jeunes auteurs d’être publiés, donc de diffuser leurs oeuvres plus facilement auprès du public. Donner leur chance à des auteurs inédits est un élément ô combien encourageant et positif pour la création littéraire qui est aujourd’hui, à mon sens, trop souvent soumise aux dures réalités économiques éditoriales. Oui, éditer un livre constitue une prise de risque pour l’éditeur, lequel « parie » sur l’auteur qu’il choisit de… mettre en page, si j’ose dire… prise de risque qui n’est pas sans conséquence dans le secteur très concurrentiel qu’est l’édition ! Ceci dit, la fin de l’édition « papier » est loin d’avoir sonné car le prix des équipements permettant de lire de manière électronique est encore bien trop élevé. Par ailleurs, les éditeurs doivent proposer des services en ligne, voire négocier avec les opérateurs de téléphonie mobile, afin d’apporter une valeur ajoutée différente et nouvelle aux lecteurs.

Trève de longs discours, résumons : quels sont les arguments qui plaident pour l’essor des livres électroniques ?

  • Si les prix des équipements baissent, alors les livres électroniques pourront séduire les adeptes des technologies et les dévoreurs de livres.
  • Si les livres électroniques ne se limitent pas uniquement à la lecture, alors ils permettront aussi à l’utilisateur d’accéder à d’autres applications, ce qui rendra le support polyvalent et, ainsi, séduisant !
  • Finalement, il semble que peu de lecteurs sont attachés au fait de posséder des ouvrages à ranger chez eux, dans leur bibliothèque, ou à transporter dans leur poche ou leur sac. Ainsi, si une majorité de lecteurs est prête à renoncer au bon vieux livre en papier, les livres électroniques ne pourront que prendre leur essor !

Et quels sont les arguments qui semblent les vouer à l’échec ?

  • Qui serait prêt à transporter dans sa poche un équipement cher et précieux ? Qui prendrait le risque de le perdre ou de se le faire dérober ? Un livre « papier » reste un support bon marché qui, a priori, peut être transporté sans créer d’angoisse démesurée chez son propriétaire.
  • Les livres « papier » sont pratiques : ils ne se brisent pas lorsqu’on les fait tomber, ils n’aiment pas l’eau mais la supportent (dans la mesure du raisonnable, évidemment !) et, surtout, ils apprécient de passer de main en main ! On ne peut pas en dire autant d’un joli lecteur d’ouvrage électronique…
  • Beaucoup de personnes n’aiment pas lire sur un écran (il faut bien admettre que le confort de lecture est plus grand sur une feuille de papier… non ?), ce qui laisse augurer une longue vie aux livres imprimés !

Néanmoins, restons prudents quant aux prédictions car… certains avaient affirmé que les lecteurs de musique MP3 n’emporteraient jamais l’enthousiasme des consommateurs… or, qui aujourd’hui n’a pas son « MP3 » dans sa poche ?

MHP



Des tutoriels pour débutants

12 03 2009

Le titre du site hébergeur veut tout dire : « Le site du zéro » ! Car le zéro, désolée de vous le révéler, c’est… vous ! L’accueil du site est d’ailleurs très clair à ce sujet :

  • Qu’est-ce que c’est que ce site ? C’est un site qui a été créé pour aider les débutants, les vrais. Vous voulez en savoir plus sur le Site du Zéro ? Si vous vous sentez un peu perdu, n’hésitez pas à consulter le plan ou à lire le Manuel du Zéro.
  • Qui appelle-t-on « les Zéros » ? C’est vous, les visiteurs de ce site. Nous vous donnons ce surnom amical car tous nos cours partent de « Zéro » : aucune connaissance n’est requise pour pouvoir les lire. Vous pouvez voir la liste des cours officiels et la liste des cours rédigés par les Zéros.
  • Ça coûte combien ? Tout cela est gratuit. En effet, nous voulons qu’un maximum d’entre vous puisse en profiter.

Bref, si vous vous sentez fragile en informatique, si vous avez quelques lacunes à combler, si vous êtes curieux ou si vous avez tout simplement des doutes sur un point précis, alors les ressources proposées sur ce site peuvent vous aider. La rédaction des différents tutoriels, articles, news est de bonne qualité et la mise à jour très régulière. La consultation du site est donc fort agréable et enrichissante ! De plus, la distinction entre contributions « officielles » et « non officielles » est claire : ainsi, vous savez si vous pouvez accorder toute votre confiance à ce que vous allez lire ou s’il faut mettre en route votre sens critique.

Parmi les contributeurs, je retiens le rédacteur identifié par le pseudo « [email protected] » : les contenus qu’il propose sont toujours teintés d’humour et de bonne humeur et ils accompagnent l’internaute pas à pas. Un vrai professeur particulier en ligne !

  • Un tutoriel pour apprendre à créer son propre site internet tout en douceur : cliquez ici !
  • Un tutoriel très clair, pédagogique, pas à pas et illustré pour créer le design de son site web : cliquez ici !
  • Un autre tutoriel intéressant pour démystifier Linux et rassurer ceux qui se sentent trop peu familiers avec les subtilités informatiques pour oser se lancer dans l’aventure d’un système d’exploitation alternatif : cliquez ici !

Bon apprentissage et… n’hésitez pas à venir donner votre avis sur ces ressources !

MHP



Tous à vos souris ! Open Office 2.4 est disponible !

28 04 2008

Est-il encore utile de présenter Open Office, l’incontournable suite bureautique alternative à Microsoft Office ? Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cet ensemble de logiciels performants et pour ceux qui en sont déjà des inconditionnels, voici une bonne nouvelle : la version 2.4 , onzième évolution, est arrivée ! Petit à petit, grâce aux améliorations apportées par les développeurs, Open Office rattrape la suite Windows, avec notamment :

  • la saisie de formules améliorée dans Calc et la possibilité d’importer du texte directement en colonnes,

  • l’amélioration de l’ergonomie de Writer,

  • des logiciels de présentation et de dessin intégrant des effets visuels et des exports au format PDF.

Si les logiciels proposés par Open Office sont encore en retrait pour les experts et professionnels, il n’empêche que les utilisateurs sans besoins particuliers n’ont désormais plus aucune raison de négliger une suite bureautique gratuite et performante comme celle-ci !

Notons que la version 3.0 est prévue pour cet automne !

http://fr.openoffice.org/about-downloads.html

 

MHP



Téléchargez des vidéos facilement et légalement !

6 03 2008

Télécharger une vidéo n’est pas toujours facile, vous vous en êtes sans doute rendu compte, entre les procédures fastidieuses et les outils parfois inadaptés. Mais voici une solution totalement gratuite ! Downmotion est un tutoriel qui vous propose une démarche facile et légale : il vous suffit de télécharger le plug-in de Firefox, Fast Video Download, puis… à vous toutes les vidéos du web ! Vous pourrez ainsi visionner des vidéos sans être connecté et les enregistrer sur tout support : un iPod, un téléphone mobile, un lecteur de DVD portable… Le rêve, non ? 

La condition nécessaire est de disposer du navigateur Mozilla Firefox, lequel est une alternative aux classiques Netscape et Internet Explorer.

Pour tout connaître de ce petit miracle, rendez-vous vite sur le site de Downmotion ! Cliquez ici

 MHP



Marumushi, ou l’actualité cartographiée !

4 03 2008

Au risque de vous décevoir, Marumushi n’est pas un nouveau sushi à la mode… Eh non, il s’agit (seulement ?) d’un site japonais assez innovant !

En effet, Maramushi est une interface consacrée à l’actualité utilisant la technologie Newsmap et les données de Google News. Des rectangles multicolores, plus ou moins grands selon l’importance du thème, permettent de visualiser les informations relatives au monde, à un pays ou à un sujet. Placer le pointeur de la souris sur l’un des rectangles fait apparaître un résumé et, en cliquant, l’affichage du site source permet d’accéder à la source primaire de l’information. Une entrée par espace géographique (monde, Australie, France, Canada…) et une entrée par thématique (sport, technologie, santé, loisirs…) sont possibles.

Maramushi est donc un portail intéressant pour tous ceux qui souhaitent accéder à l’actualité de façon efficace, visuelle et rapide !

 

MHP

 



Après la charmante Mrs Dewey, voici…

4 02 2008

Left vs Right

Vous vous souvenez peut-être que le moteur baptisé Mrs Dewey était lancé à l’automne 2006 (lire l’article à ce sujet sur ce blog). En ce début d’année, voici un nouveau moteur de recherche se présentant comme une porte d’entrée originale sur les questions politiques et les informations liées à l’élection présidentielle américaine. L’interface met en scène deux présentateurs, Patrick O’Neil et Britt Hayes, qui font des commentaires sur… vos requêtes ! 🙂  Vous pouvez lancer n’importe quelle recherche, comme sur un moteur classique. Même si l’ensemble est très américain, cela reste assez sympathique et plutôt rigolo ! Allez vite jeter un oeil sur ce nouveau moteur impertinent ! Et donnez votre avis !

http://www.leftvsright.com/

MHP

 



La souris à pied

10 01 2008

Après la souris à main (celle qui vous a sans doute permis d’arriver sur cette page en cliquant sur des liens), voici la souris à pied ! Je vous vois sourire d’ici, imaginant déjà une blague idiote ou un gadget inutile. Détrompez-vous : il s’agit d’une technologie très sérieuse et très porteuse !

Lorsque vous avez les mains occupées ou sales, lorsque vous devez respecter des règles d’hygiène très strictes, lorsque vous êtes handicapé des membres supérieurs, lorsque vous voulez faire des simulations d’apprentissage (jouer du piano, passer les vitesses d’une voiture…), vous pouvez utiliser votre ordinateur grâce à une souris à pied baptisée « Foot Mouse ». Composée de plusieurs boutons, cette souris intelligente ouvre de vastes horizons, non seulement aux personnes handicapées, mais aussi aux utilisateurs intensifs de l’informatique, aux adeptes des jeux vidéos et aux concepteurs de logiciels d’apprentissage. Ce produit est actuellement vendu au prix de 200 dollars.

Pour en savoir plus, cliquez ici ! (attention, la page liée est en anglais)

MHP



Sus à Wikipédia !

20 12 2007

Nul besoin de présenter la célèbre encyclopédie collaborative en ligne Wikipédia. Sa popularité semble faire des envieux, puisque le géant Google lui-même s’attaque à elle ! Un article du journal Le Monde précise, en effet, que le groupe Google va lancer « Knol« , une nouvelle encyclopédie disponible sur l’internet. Knol… un drôle de nom de baptême ! Il s’agit apparemment d’une contraction du terme « knowledge » désignant la connaissance, le savoir, en anglais.
Mais quelles différences y aura-t-il entre le futur Knol et Wikipédia ? L’article paru dans Le Monde indique qu’un seul auteur par article sera mentionné, contrairement à Wikipédia où les articles fonctionnent sur le mode collaboratif (chaque article est donc le fruit du travail de plusieurs internautes auteurs). Des commentaires pourront être ajoutés aux articles, mais ils ne seront pas intégrés à l’article lui-même. Par ailleurs, différence de taille par rapport à Wikipédia, Knol hébergera de la publicité : « à la discrétion de l’auteur, un Knol peut avoir des publicités. Si un auteur choisit d’avoir des publicités, Google lui offrira une part substantielle des recettes tirées de ces publicités », explique Google dans les colonnes du Monde. Toutefois, le contrôle des contenus restera aux mains des auteurs et Google garantit qu’il n’interviendra pas.
Tandis que Google lance sa propre encyclopédie, Wikipédia a pour projet de créer… son propre moteur de recherche !!!

Pour consulter l’article du Monde, cliquez ici.

MHP



Suivre les fils RSS… sans s’emberlificoter !

12 12 2007

Si vous êtes un internaute attentif, vous n’avez pu manquer les icônes signalant sur les pages les fils RSS. Ici, jetez simplement un oeil sur la droite : une petite icône orange vous propose cette technologie ! rss  Mais qu’est-ce que le RSS ?

Pour faire simple, on peut dire que le RSS est un format de transmission de données. Il permet de transférer sur le poste d’un utilisateur, grâce à des flux, toutes les nouveautés éditées sur un site. Pour ceux qui connaissent l’informatique, il convient de préciser que le RSS est un fichier fondé sur le format XML (extensible mark-up language).

L’acronyme RSS n’est pas très consensuel puisque certains affirment qu’il signifie Really Simple Syndication, tandis que d’autres prônent la déclinaison Rich Site Summary et que les troisièmes affirment que le sigle est l’abréviation de Really Simple Syndication ou Rapid Site Summary. Mais n’entrons pas ici dans les débats techniques et contentons-nous d’éclairer le plus simplement possible le concept des fils RSS.

Quelle que soit la signification de l’acronyme, le RSS reste un format qui permet à des sites de publier de façon automatique la totalité ou une partie des informations : c’est ce principe qui permet de parler de syndication des contenus, autrement dit d’intégration des contenus. L’intérêt de cette technologie est assez évident : plus besoin de réaliser manuellement une veille, celle-ci s’effectue toute seule ! Les sommaires sont ainsi mis à jour au fur et à mesure de leur actualisation, les fichiers les plus divers peuvent être intégrés (webcasting, podcasting…). Pour les sites qui proposent des fils, le RSS génère du trafic puisque le site de l’utilisateur propose uniquement des liens vers les sites sources.

Vous vous demandez peut-être si la pratique de la syndication des contenus respecte le principe des droits d’auteur… et vous avez raison de vous interroger ! Mais vous pouvez être rassuré : un fichier RSS consiste à décrire les titres des nouvelles informations publiées sur un site et en aucun cas à reprendre celles-ci dans leur intégralité. Comme pour le droit de citation classique, il suffit donc d’indiquer de façon correcte la source du fil RSS.

Concrètement, comment peut-on utiliser les fils RSS ? Une nécessité : posséder un logiciel de lecture de fil RSS sur son ordinateur (on appelle ces logiciels des agrégateurs de fils). Il existe des logiciels gratuits ou payants. Les plus populaires sont FeedDemon (payant), RssReader (libre), Internet Explorer (version 7 minimum), Firefox (navigateur), Thunderbird (messagerie de Mozilla) et Opera (navigateur). On peut également citer des agrégateurs en ligne, tels que Bloglines et Google Reader.

Pour en savoir plus…

MHP



Internet en quelques chiffres

20 11 2007

Médiamétrie a publié des statistiques relatives à l’internet en France et datées de septembre 2007. Des chiffres intéressants… qui confirment, pour le top 10 des sites les plus consultés, la popularité de l’incontournable Google et la place majeure de Wikipédia. L’occasion de s’interroger sur la diversité des sources d’information et des outils…

Il y a 29 612 000 internautes en France âgés de 11 ans et plus, soit 56,3 % de la population française (+ 6 % par rapport à 2006).
Il y a 12 131 000 foyers équipés, soit 47 % des foyers (+ 11 % par rapport à 2006).
Le top 10 des sites les plus consultés en France en nombre de visiteurs uniques, applications exclues :

1. Google : 22 762 000

2. MSN/Windows Live : 15 510 000

3. Orange : 15 168 000

4. Free : 14 664 000

5. Pages Jaunes : 11 373 000

6. Yahoo! : 11 237 000

7. eBay : 10 146 000

8. TF1 Network : 10 054 000

9. Microsoft : 9 269 000

10. Wikipedia : 8 963 000