Yoko Ogawa ou la littérature japonaise contemporaine

21 10 2007

Née en 1962, Yoko Ogawa s’est affirmée depuis quelques années comme l’auteure japonaise contemporaine incontournable. Et ce succès me paraît mérité ! Après avoir découvert (récemment, je l’avoue honteux ) les oeuvres de cet écrivain, je lis les uns après les autres ses ouvrages, dégustant chaque volume, qu’il s’agisse d’un roman ou d’un recueil de nouvelles. L’écriture ciselée, très épurée, évoque les estampes japonaises : un soin particulier est accordé aux détails les plus infimes (une odeur, une sensation fugitive, un élément insignifiant d’un décor…), mais l’ensemble donne un résultat très stylisé, sans fioritures inutiles. Le lectteur est plongé dans les états intérieurs des personnages et dans les motifs quasi obsessionnels de Yoko Ogawa. Au sein de chaque histoire, prennent place des éléments essentiels à une réflexion existentielle : qu’il s’agisse d’une approche étrange de la grossesse, de l’angoisse d’un écrivain face à un lecteur passionné, de la décadence d’un savant, des relations troubles entre un homme et une jeune femme, les récits de Yoko Ogawa sont toujours originaux car ils proposent une esthétique atypique.

Vos avis m’intéressent ! Ecrivez ici vos critiques des ouvrages de Yoko Ogawa… ou d’autres auteurs !

Bibliographie de Yoko Ogawa

MHP


Actions

Informations

Une réponse à “Yoko Ogawa ou la littérature japonaise contemporaine”

5 12 2007
ggt (10:43:43) :

J’ai beaucoup aimé cette auteur(e). Et comme vous j’ai lu nombre de ses textes les uns à la suite des autres. Ce que j’aime, outre la sobriété du style, se sont ses ambiances étranges et également les personnages, discrètement cruels. Le tout est installé avec peu de mots. N’est-ce pas ce que l’on pourrait souhaiter pour soi-même si l’on souhaite écrire un jour ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire