Andrea Angeli, fonctionnaire de l’ONU et illustre réprésentant de notre région , auteur du livre « Professione Peacekeeper » est intervenu pendant l’assemblée d’institut  du 25 novembre dernier dans notre lycée.  Il nous a fait l’honneur de sa présence pour nous dire sa vie « en première ligne », à travers quelques-unes parmi les crises de monde les plus sérieuses. Il nous a parlé de son  travail, celui de « Peace keeper »,  qui réserve aventures et dangers de chaque type. Un témoignage direct d’un homme qui est le porte-parole de missions importantes, et qui a assisté aussi à des épisodes de violence affreuse, comme le massacre de Nassyriya, en Irak, le 12 novembre 2003, où 19 militaires italiens en mission de paix ont perdu leur vie à cause d’un attentat  kamikaze. Avoir vécu dans de nombreux pays lui a permis d’apprendre beaucoup de langues étrangères et nous avons été surpris car il  a salué dans sa propre langue, un camarade venu de  Macédoine et il  a parlé avec lui de son pays. D’autres élèves lui ont adressé quelques questions concernant la vie de  sa famille et sa mission spécifique. Actuellement Andrea Angeli se trouve à Kaboul, et il s’ occupe du contingent militaire italien de formation des forces locales de police.  Le livre présenté pendant la conférence propose des anecdotes et des réflexions d’un observateur privilégié sur la vie des Casques Bleus en Amérique latine, au Chili, en Namibie, au Sud-est asiatique, aux Balkans et en Irak. Des épisodes dont toutes les télés et tous les quotidiens parlent, ont été reproposés en directe par l’auteur, qui vit à coté des « soldats de paix » italiens. Quelle meilleure occasion de se faire raconter ?

 

Simone

 

Tags : , , ,