Tous les billets de la catégorie Droit

Le jour de la Mémoire

Civilisation, Comprendre un texte écrit en français, Droit, Histoire, Savoir rédiger un texte en français 5 commentaires »

Le Jour de la Mémoire est une date instituée par  la Loi n. 211 du 20 juillet 2000 du Parlement italien qui a adhéré à la proposition internationale de déclarer le 27 Janvier comme la Journée de commémoration des victimes du National-socialisme et du fascisme, de l’Holocauste en honneur de tous ceux qui, à risque de leur propre vie, ont protégé les persécutés.

 Origine

 Le choix de la date rappelle le 27 Janvier 1945, jour où les troupes soviétiques de l’Armée Rouge, au cors de l’offensive  en direction de Berlin, arrivèrent près de la ville polonaise de Oswiecim ( connue avec le nom allemand de Auschwitz), découvrant son tristement fameux camp d’extermination et libérant le peu de rescapés.

La découverte d’Auschwitz et les témoignages des rescapés ont révélé au monde entier pour la première fois les horreurs du génocide nazie.

Le 27 janvier le souvenir de la Shoah, c’est-à-dire l’extermination du peuple juif, est célébré dans beaucoup d’autres pays, parmi lesquels l’Allemagne et le Royaume Uni, et par l’ ONU, après la Résolution 60/7 du 1 Novembre 2005.

 L’ouverture des grilles de Auschwitz, où une dizaine de jour avant les nazis s’étaient retirés en toute hâte, emportant dans une véritable « marche de la mort » tous les prisonnier « habiles »,  dont beaucoup  moururent pendant la marche même, révéla au monde entier non seulement beaucoup de témoins de la tragédie, mais aussi les instruments de torture et d’anéantissement du lager.

 Plus de 400 Italiens ont reçu par la gouvernement d’Israël  le titre de « Juste parmi les nations » pour leur engagement  en faveur des Juifs persécutés pendant l’Holocauste. Après la Deuxième Guerre Mondiale, le terme « Juste parmi las Nations » est utilisé pour indiquer les personnes qui, n’étant pas Juives, ont agi héroïquement  au risque de leur vie même, pour sauver la vie des Juifs du génocide connu comme Shoah.

 
C’E’ UN PAIO DI SCARPETTE ROSSE

C’è un paio di scarpette rosse
numero ventiquattro
quasi nuove:
sulla suola interna si vede ancora la marca di fabbrica
« Schulze Monaco »
c’è un paio di scarpette rosse
in cima a un mucchio di scarpette infantili
a Buchenwald
più in là c’è un mucchio di riccioli biondi
di ciocche nere e castane
a Buchenwald
servivano a far coperte per soldati
non si sprecava nulla
e i bimbi li spogliavano e li radevano
prima di spingerli nelle camere a gas
c’è un paio di scarpette rosse per la domenica
a Buchenwal erano di un bambino di tre anni e mezzo
chi sa di che colore erano gli occhi
bruciati nei forni
ma il suo pianto lo possiamo immaginare
si sa come piangono i bambini
anche i suoi piedini
li possiamo immaginare
scarpa numero ventiquattro
per l’eternità
perchè i piedini dei bambini morti non crescono
c’è un paio di scarpette rosse
a Buchenwald
quasi nuove
perchè i piedini dei bambini morti
non consumano le suole.

 

Ce beau poème a été écrit pour rappeler les milliers d’enfants innocents tués dans les camps d’extermination.

 

À propos de l’holocauste on a tourné de beaux films de sucés comme: « La légende du pianiste », « La Vie est belle », « Train de vie », « Le journal d’ Anne Frank » et « Schindler’s List ».

       

Tags : , ,

Une leçon de citoyenneté

Civilisation, Droit, Institutions, Savoir rédiger un texte en français 2 commentaires »

Lundi 8 juin notre classe, la 5ème B de l’ Institut Tecnico « G. Antinori », a effectué un voyage à Rome. Le voyage nous a été offert par l’Université de Camerino, faculté de Droit. Notre classe, en décembre 2008 avait participé ( et gagné!) à  un « jeu » à prix concernant la Constitution, et en cette occasion, grâce à notre victoire nous avons été récompensés avec une visite au Sénat.

Après un voyage de trois heures nous sommes arrivés à Rome vers onze heures: puisque le rendez-vous était à midi on a profité pour visiter Piazza Navona, l’église de Saint-Yves »alla Sapienza », premier siège de l’Université de Rome, l’église de Saint-Louis dite « dei Francesi », située auprès de la Place Farnèse, où est située l’Ambassade de France en Italie. C’est l’église des Français qui résident à Rome.  À l’intérieur sont situés trois parmi les plus beaux tableaux de Caravage: La vocation de Saint Matthieu, Le martyre de Saint Matthieu, Saint Matthieu et l’ange.

Midi: le moment si attendu est arrivé. Notre guide, un professeur de Droit Constitutionnel de la faculté de Camerino, nous attendait à Corso Rinascimento, à l’entrée principale du Palais Madama, siège du Sénat de la République italienne.

Après les formalités d’identification (il ya des procédures très strictes à respecter, concernant l’ habillement et l’ aspect extérieur) un commis nous attendait et nous a introduit vers la visite guidée: Palais Madama est un vieux Palais du XVè siècle qui a été longtemps siège de la Police Pontifice pendant la durée de l’Etat de l’Eglise, et pour cela encore aujourd’hui la Police est appelée dans le jargon des mal vivants « la madama ».

Palais Madama est un vieux immeuble, riche en œuvres d’art et en histoire, en effet dans les différentes salles il y a le buste et le portraits des pères de la Patrie: Garibaldi, Mazzini, Cavour. Des lustre en verre de Murano pendent des plafonds à caissons très bien historiés.

Nous avons eu la chance aussi  de pouvoir entrer dans la Salle des Séances, là où normalement siègent les Sénateurs.

Le commis a été si gentil et il nous a expliqué les modalités de votation, la formation des groupes politiques, la vie à l’intérieur de cet organe de l’Etat. Derrière le fauteuil du Président du Sénat italien,  Renato Schifani, sont posés les deux drapeaux, italien et européen et une grande plaque en marbre rappelle la première Séance de l’Etat de la République italienne, en 1871.

Nous avons eu la chance de rencontrer le Vice-Président Emma Bonino qui s’est entretenue très cordialement avec notre groupe.

La visite a duré une heure mais à la fin nous avons été très content et plus conscients d’ être des « citoyens » italiens.

 

 

Michele, Irene, Lucia, Monica, Rachele

Tags : , , ,