Category: les élèves

« Le secret » de René de Obaldia

Sur le chemin près du bois J’ai trouvé tout un trésor : Une coquille de noix Une sauterelle en or Un arc-en-ciel qu’était mort. A personne je n’ai rien dit Dans ma main je les ai pris Et je l’ai tenue fermée Fermée jusqu’à l’étrangler Du lundi au samedi. Le dimanche l’ai rouverte Mais il n’y …

Continue reading

Le Whisky

Un garçon buvant du whisky dit : « Ah! le whisky c’est exquis. Je me demande bien ce qu’il y a de plus commode que le whisky ? Le lundi je bois du whisky. Le mardi et le mercredi Je bois du whisky. Du jeudi au samedi Je bois du whisky. Et le dimanche Je pars …

Continue reading

La Haine (inspiré de l’Amour Hubert Mordain)

Tu es le plus moche de tous les garçons , Qui me détruit la vie. Qui chaque matin prend 1heure pour se laver, Et qui ne parle que travail. Ton sourire m’écoeure,ton regard est si laid , Qu’il ne fait plus battre mon coeur, Ton charme entier me déplait. Je n’aime ni ton parfum  ni ta …

Continue reading

« Dans Paris  » Paul Eluard

Dans Paris, il y a une rue, dans cette rue, il y a une maison, Dans cette maison, il y a un escalier, Dans cet escalier, il y  a une chambre, Dans cette chambre, il y a une table, Sur cette table, il y a un tapis, Sur ce tapis, il y a une cage, …

Continue reading

« La Tour Eiffel » Maurice Carême

Mais oui, je suis une girafe, M’a raconté la tour Eiffel, Et si ma tête est dans le ciel, C’est pour mieux brouter les nuages, Car ils me rendent éternelle. Mais j’ai quatre pieds bien assis Dans une courbe de la Seine. On ne s’ennuie pas à Paris : Les femmes, comme des phalènes, Les …

Continue reading

Je ne t’entends pas inspiré de « souvenir » de Alphonse De Lamartine

C’est toi que je n’entend pas,que je ne vois pas, dans les  air,dans la mer, L’onde ne refléte pas ton image, Quande je t’ai vue pour la première fois,  J’ai eu peur de toi, Tes ailes reposent sur moi, Tes ailes sentent le calva, Tous mes cauchemars viennent de toi, Ringard comme le regard d’un …

Continue reading

« Chez moi » inspiré De René de Obaldia

Chez moi, dit le Grand-Père j’ai un lapin Qui saute aussi haut Qu’un humain Sportif chez les pros ~ Chez moi dit la Grand-Mère j’ai une fille de 39 ans Qui vient de l’océan Près de l’Islande Et du Groenland ~ Chez moi, dit le Grand-Père j’ai une mère Qui est née dans la mer Toute …

Continue reading

Le yéti d’après « L’Habitant du Miroir ». (Marine Le Monnier)

Enfants, méfiez-vous des yétis ! Surtout quand tombe la nuit Quand le yéti Apparait sur ses skis A l’heure où la montagne s’assombrit S’éveille le gros yéti. Car cette neige si familière Où jouent les primaires Après les belles jadis Abrite un monstre poilu Qui veut dévorer vos pieds tout cru Le monstre de la …

Continue reading

La vieille dame(d’après la poésie l’hippotame de pierre coran)

Pour plaire à son vieillard qui était trop beau Une vieille dame a planté des noix de coco.   Pour lui montrer qu’elle était très forte Elle a a soulevé 2 abeilles mortes   Qui sentaient le vieux poireaux Et ressemblaient à 2 escargots   Quand la vieille dame se vit forte et bien costaud Elle …

Continue reading

« L’amour » à la manière de Hubert Mordain

Tu es la plus laide de toute les filles Celle qui me fait vomir la nuit. Quand le voisin te croise, il veut mourir et quand les fleurs te regarde elles arrètent de fleurir   Tes dents ressemblent à des cailloux persés Tu es très mélancolique. Quand je te vois tu me donnes la nausée Si …

Continue reading

A la mer (inspirè de « Dans Paris » de Paul Eluard)

A la mer il y a du sable; Dans ce sable il y a de l’eau; Dans l’eau il y a des coquillages; Parmi les coquillages il y a une huître; Dans cette huître il y a une perle; La perle renversa l’huître; L’huitre renversa les coquillages Les coquillages renversèrent l’eau; L’eau renversa le sable; …

Continue reading

Le voilà : poésie de Gérard Bialestowski

Le voilà Il a le nez tout rouge comme un alcomique Des mains très grandes pour mettre des baffes très grandes Des cheveux verts pour avoir des cheveux verts Un œil rond Et pas moi aussi Il fait l’andouille Le crétin L’imbécile Il marche sur ses pieds Renverse des seaux Il a même une fleur …

Continue reading

Les canards aiment trop les enfants.(inspiré du Gardien aime trop les oiseaux de J.Prévert)

Des canards par millions courent vers l’école, Par millions ils s’arrêtent, par millions ils rigolent, Par millions ils jouent, par millions ils font les fous, Par millions ils passent partout. Les profs sont fatigués De nettoyer Tout le bazar Des canards. Les profs disent : Retournez dans votre marre Saleté de canard ! Au loin …

Continue reading

Elle et lui de Michel Beau

Je me souviens de leur rencontre comme si elle datait d’hier. Il était riche comme Crésus elle était pauvre comme Job. Il avait poussé comme une asperge, elle était haute comme trois pommes. Il était maigre comme un clou elle était dodue comme une caille. Il était beau comme un astre elle était laide comme …

Continue reading

Chanson du vitrier de Jacques Prévert

Comme c’est beau ce qu’on peut voir comme ça à travers le sable à travers le verre à travers les carreaux tenez par exemple comme c’est beau ce bûcheron là-bas au loin qui abat un arbre pour faire des planches pour le menuisier qui doit faire un grand lit pour la petite marchande de fleurs …

Continue reading

Jonglerime de Michel Beau

Dans la nuit des âges Dieu sur son nuage ayant réfléchi un matin se dit : -« Les écailles, au fond, c’est pour le goujon. Le duvet -trouvaille- sera pour la caille. Quatre pattes vont très bien au mouton. j’ai encor des ailes pour les hirondelles, et toutes ces dents pour le caïman, mais plus rien …

Continue reading

Enzo et Nicolas sont Around al Rachid et Tahir

nicolas-et-enzo

Victoria (adrien)

Tu es belle comme une tourterelle Entre nous on est immortels Quand je te vois mon cœur fait des étincelles Tes hanches sont comme des dunes rondes Mon amour est plus grand qu’un gratte-ciel Ton corps ressemble à une colombe Quand tu es loin de moi je souffre Alors ma vie ressemble à un grand …

Continue reading

Blanche

Les mers sont belles comme de la dentelle tu es la plus belle des hirondelles quand tu navigues sur une caravelle. Tu as les yeux couleur de l’océan tu nages et tu voles comme un poisson-volant tu ressembles à une sirène quand tu dors sur le sable blanc. Tristan

La raison de Daoul s’envole (extrait du cavalier de Bagdad) par Manon et Marine.

Cliquez pour écouter manon-et-marine