« Les Misérables » de Victor Hugo:théâtre et résumé

ebcosette4

« Les misérables » de Victor Hugo en pièce de théâtre ! C’est le défi que m’a lancé ma classe en mars…(CM1/CM2)

En avril elle était écrite, en juin elle était mise en scène !!

La classe a été divisée en groupe. Chaque groupe était chargé de transformer deux chapitres, parmi ceux choisis au préalable par la classe, sous forme d’écriture théâtrale.

Une jolie prouesse ! Toute la classe a participé à sa mise en scène. Les personnages principaux ont été joués par plusieurs élèves.

Voici la version écrite ! Les misérables théâtralisé : le texte

Un extrait pour vous mettre en appétit…

La mort de Gavroche…

Enjolras : Encore un quart d’heure de ce succès et nous n’aurons plus de cartouche !

Gavroche : J’va vous en trouver moi des cartouches.

Courfeyrac : ( Essaye d’empêcher Gavroche de partir ) : Gavroche , non ! Reviens !

(Gavroche saute de cadavre en cadavre ; une balle touche un cadavre)

Gavroche : Fichtre, voilà qu’on me tue mes morts !

(Une balle fait tomber son panier. Il reprend et chante )

Gavroche : On est laid à Nanterre, c’est la faute à Voltaire

Et bête à Palaiseau c’est la faute à Rousseau.

Marius : Tu vas te faire tuer ! Gavroche reviens !

Gavroche : ( en chantant ) : Je ne suis pas notaire, c’est la faute à voltaire

Je suis petit oiseau, c’est la faute à Rousseau.

Enjolras : Gavroche, ne meurt pas jeune ! Reviens dans la barricade !

Gavroche : Joie et mon caractère c’est la faute à Voltaire

Misère est mon trousseau, c’est la faute à Rousseau .

Combferre : Il n’écoute rien. Il va se faire tuer ! Prions pour qu’il revienne.

(Une balle touche  gavroche pendant qu’il ramasse une balle. Il s’agenouille puis se relève doucement en chantant péniblement. Une autre balle le touche. Il tombe et meurt. Marius sort de la barricade et le ramène)

Marius : Une petite grande âme vient de s’envoler.

A vous de jouer !!

Laisser un commentaire