Lettre pour les vacances (Yvon Garel)

« Chers parents,

J’ai hésité à vous écrire cette lettre mais en voyant maman l’autre jour regarder avec beaucoup d’attention les cahiers de vacances en tête de gondole dans le supermarché, je me suis décidé à vous écrire.

Oui, voilà les grandes vacances et, comme chaque année, vous allez me parler des devoirs de vacances. Est-ce que je dois vous rappeler que ce sont les vacances et comme papa, quand il rentre à la maison la veille de ses congés, j’ai envie de vous dire : « Je suis en vacances. Je ne dois pas lâcher la cravate et le veston comme papa ou encore oublier le téléphone et les râleurs au bout du fil. Mais je range mon cartable et mes cahiers et j’oublie les sempiternelles recommandations des professeurs, pour profiter de ces quelques semaines !! »

Écoutez, cette année, je vous propose de faire l’économie d’un cahier de vacances. En cette période de crise, n’est-ce pas une bonne idée ! Alors voici comment je veux bien occuper mes vacances.

D’abord, comme vous, profiter de chaque journée en la vivant sur un autre rythme : le lever moins matinal, la récréation toute la journée … Et en même temps, faire de mes vacances un temps utile et j’ai quelques idées à vous proposer.

T’aider à la cuisine, ma chère maman : laisse-moi assumer la recette de bout en bout ! Cela me permettra de mettre en œuvre quelques notions de proportionnalité étudiées à l’école.

Et je sais aussi que toi, Papa, tu as quelques bricolages en plan : tu attends avec impatience les vacances pour t’y mettre. Je peux te donner un coup de main. Je crois que j’ai pas mal de choses à apprendre car le vocabulaire technique du bricolage, c’est ton domaine.

Et puis, je crois que vous avez un projet de congé du côté de la Corrèze ; il vous reste pas mal de choses à mettre au point avant notre départ : itinéraire, matériel à prévoir, … Et si je m’en occupais ? C’est super de rechercher les infos sur internet et je vous concocte une super-découverte de toutes les richesses de cette région. Et au retour, nous pourrions préparer un diaporama avec les photos prises durant le séjour : on invitera Grand-père et Grand-mère à venir voir toutes ces photos avec bien entendu les commentaires à l’appui. Je m’en occupe. Juste, maman, tu m’aideras pour éviter trop d’erreurs d’orthographe.

Voilà quelques idées. Je peux encore vous en donner d’autres de vive voix. Je suis sûr que vous m’avez compris car vous êtes de véritables professeurs d’intelligence.

Je vous aime
Votre garçon »

Laisser un commentaire