Ecrire un conte : Chapitre 2. Des verbes dans l’ordre alphabétique.

Chapitre 2 : Choisir les verbes dans l’ordre alphabétique (force 2)

texte initial :

Chemin faisant ils passèrent à côté d’un lac. Suisse le lac ? Et près de ce lac, dans une petite grotte habitait un petit bonhomme et il y avait également un petit crapaud assis à côté de ce petit bonhomme.

Travail de réécriture :

Soudain, ils ARRIVERENT devant un chemin, l’autruche BATIT de l’aile droite pour COMMUNIQUER la direction vers laquelle se DIRIGER. Elle EMMENA Petit- Homme sur son dos pour lui FACILITER le trajet. L’autruche fatiguée, GROGNA, HURLA et s’INDIGNA, Petit-Homme se JETA à terre.

-« Silence, ou je te KIDNAPPE et te LANCE dans le lac Suisse. »

-« Tu MENTS, même pas cap ! »

-« De toute façon avec une corde autour de toi, impossible de NAGER. »

Petit à petit, le ciel s’OBSCURCIT, ils PORTERENT leur regard au loin vers une lumière.L’autruche QUEMANDA à Petit-Homme de s’y RENDRE. Sur place, SURGIRENT un petit homme et son crapaud. Ils TENAIENT dans leurs mains une lanterne. Petit-Homme USA d’arguments pour qu’ils VINSSENT au restaurant avec eux. A la queue leuleu ils WAGONNERENT tous ensemble. Le crapaud avec sa langue, XYLOPHONA et YANTA un air de musique. Heureux ils ZIGZAGUERENT vers le restaurant.

Retrouvez tous les autres chapitres dans l’onglet « Rédaction » !

Ecrire un conte : Chapitre 3. Un dialogue Abécédaire

Chapitre 3 : Faire un dialogue abécédaire. (commencer chaque tirade dans l’ordre alphabétique) Force 1

texte initial :

Petit Homme leur propose d’aller au restaurant. Mais le crapaud ne voulait guère aller au restaurant. Il préférait voir le monde des châteaux. Il trouva dans la grotte son livre préféré qui parlait des châteaux.

Travail d’écriture :

Petit Homme :- Allons tous ensemble au restaurant « chez Gusto »

TêtardBeurk, je n’aime pas sa cuisine.

Petit BonhommeChoisis donc un autre endroit.

TêtardD’accord, je vous propose d’aller manger au château de la Licorne.

Petit Homme : Eh mais on est mercredi ! C’est fermé !

TêtardFlûte ! bah allez-y sans moi.

Petit Bonhomme Grogne pas têtard, arrête de nous parler comme ca.

TêtardHargneux ? Tu me trouves hargneux ?

Petit Homme : Imbécile ! Retourne dans ta grotte

Têtard Je trouve que c’est une bonne idée. J’y vais de ce pas. J’en profiterais en passant pour aller voir le monde des châteaux.

Petit Bonhomme Kiwi farci pour tout le monde ! C’est le meilleur dessert des restaurants de la contrée.

Petit Homme :- Le couscous de Ratatouille  le cuistot de Gusto, y est excellent.

AutrucheMiam, on va se régaler ! Têtard a eu tord de partir.

Petit Bonhomme Ne t’en fais pas pour lui, il trouvera son livre préféré sur les châteaux. Je viens de lui rendre.

Petit Homme :Ok, allons-y.

AutruchePrenons tous le même menu, celui des dragons.

Petit Bonhommequelle bonne idée ! J’en ai l’eau à la bouche.

Petit Homme :- Restaurant «  chez Gusto », nous y voilà ! A table.

AutrucheS’il vous plait une table pour 3 personnes et 3 menus des dragons.

Petit BonhommeTiens, écoutez cette musique ! Mais quels sont ses instruments ?

Petit Homme :- Une lyre, c’est sur. J’en ai fait pendant 10 ans. Mais j’hésite pour les autres.

AutrucheVoyons voir…ce son grave me fait penser à un cor de chasse.

Petit BonhommeWahouh tu t’y connais en musique !

Petit Homme :- Xylophone ! J’ai trouvé le xylophone !

AutrucheY en a-t-il d’autres ?

Petit BonhommeZut ! Vous m’agacez à la fin ! Mangeons ce bon couscous avant qu’il ne refroidisse.

Retrouvez tous les autres chapitres dans l’onglet « Rédaction » !

Ecrire un conte en classe de primaire. Chapitre 4. Gommer les gros mots.

Chapitre 4 : gommer les gros mots.

Texte initial.

Quand Petit Bonhomme et Petit Homme sortirent du restaurant ils rejoignirent Têtard dans la grotte qui réussit à les convaincre d’aller au pays des châteaux avec lui.

Travail d’écriture :

Petit bonhomme et petit homme sortirent d’un restaurant qui était très posansmauvaislaire.

Sur le chemin du retour, ils rensottrèrent Derrièrenégonde la crotte Têtard. Elle leur dit :

–      Bonjour les garçons, Tétard n’est pas avec vous ?

–      Non, nous ne l’avons pas sotvainderrière de venir manger du couscous avec nous. Il préférait sottempler son encycopédie sur les châteaux.

Affolée, la crotte Têtard leur sotseilla de se dépêcher car une temflatulence est annoncée.

–      Mais avant de partir, pouvez-vous nous donner la recette de derrièreisine préférée de Têtard.

–      Je vous donne encore mieux, voilà son menu préféré :

Des amuses-bouche, du poulet asotpagné de sotsotbre, son derrièrederrièrezizitacée préféré, et en dessert, un gâteau  de sotfiture de urineenlit.

–      Excusez moi, dit petit bonhomme, est-ce que vous pouvez régazer, je n’ai pas tout sotpris, de la sotfiture de quoi ?

–      De urineenlit ! Je peux vous assurer qu’il sera sottent. Je peux sotter sur vous ? Oderrièrepez-vous bien de lui.

–      Pas de problème. Vite ! Voilà la temflatulence qui arrive.

Préoderrièrepés, les deux amis sottinuèrent leur chemin au pas de course. Quand ils rejoingnirent, Têtard à la grotte, celui-ci après un bon derrièretin, réussit à les sotvaincre de l’asotpagner au pays des châteaux.

Retrouvez tous les autres chapitres dans l’onglet « Rédaction » !

Ecrire un conte. Chapitre 5. Intégrer des noms de nombres.

Chapitre 5 : Les nombres

Texte initial conçu à l’oral :

Sur le chemin ils passèrent le long d’un potager où il y avait des carottes, des courgettes, des tomates, des pommes de terre. Ils ramassèrent des pommes de terre pour Têtard qui n’avait pas mangé.

Travail d’écriture

Tous ces animaux un à un, marchaient 2 par 2 main dans la main. Sur le chemin, ils rencontrèrent les 3 petits cochons. Ils s’appelaient : Tic, Tac, Toc. Ces derniers, se disputaient pour savoir quel chemin ils devaient prendre pour se rendre au pays des châteaux. Tic proposa : « si on passait par la forêt ? ». Toc n’était pas d’accord, car il avait peur du loup, et dit : « Moi je préfère longer le fleuve ».

Tac le grand frère se fâcha : « Ecoutez, ne passons pas par 4 chemins. Il faut choisir ! » Ensemble, ils répondirent en cœur : « message reçu 5 sur 5 !!! » Ils savaient bien que ce grand frère avait un 6ème sens. Tous les animaux partirent donc dans la même direction, comme la 7ème compagnie. Au bout de 8 kilomètres de marche, Petit Homme reçu un texto de neuf télécom, à propos de son abonnement internet. Il ne lui restait que 10 minutes de communication vers la Suisse. Ils passèrent devant un potager qui mesurait 11m2. Il y avait une douzaine de variétés de légumes. Mais, au milieu du potager, passait l’A 13, liaison directe pour se rendre au pays des châteaux. Tous ces amis avaient bien faim, et prirent le temps de faire une pause déjeuné. Ils dévorèrent 14 carottes, 15 courgettes, 16 tomates, 10 cèpes (17), et dix huit pommes de terre. Ils avaient tous pris au moins 19 kilos. Il commençait à se faire tard, et l’autruche, qui était folle amoureuse d’Harry ROSELMALK, râla : « dépêchons nous, je vais louper le journal de 20H ». Alors, pour se donner des forces chacun avala cul sec, une bouteille de jet 21.

Retrouvez tous les autres chapitres dans l’onglet « Rédaction » !

Le journal de Sarah

Un roman pour enfant écrit par une jeune fille de 12 ans ! Un vrai régal de fraîcheur et d’humour.

Consultez son blog et savourez ! Lisez le à vos petits frères ou vos petites sœurs, ils adoreront. Cliquez sur le lien :

histoires-de-lire.over-blog.com

la fabrication du yaourt

Nous avons acheté en pharmacie des bactéries lactiques en pot de la marque : Yalocta. (Claire)

Il y a deux sortes de bactéries pour faire du yaourt :

    • lactobacillus bulgaricus qui apporte au yaourt son acidité
    • streptococcus thermophilus qui développe les arômes (Claire, Alice).

Dans un verre nous avons ensemencé (Hugo) simultanément (Alice) les bactéries dans du lait.(Un pot de yaourt aurait pu faire l’affaire). On peut ajouter du lait en poudre pour épaissir le yaourt.

Il y a des millions de bactéries qui vont commencer à se reproduire (Louis) et se nourrir de lactose (Lise).

On laisse reposer une heure,(Régis) avant de verser le contenu du verre dans un litre de lait que l’on mélange bien pour que les bactéries se répartissent partout (Ian).

Nous versons le lait ensemencé (Hugo) dans des petits pots.

Une fois cette opération terminé, nous plaçons le mélange (Lait+bactéries) bien au chaud entre 43°C et  45°C (Hissane, Camille) dans une yaourtière pendant 3 heures.

C’est à cette température que les bactéries lactiques se reproduisent le mieux. (Hugo).

Dégustez ! (Arthur).

La chute des corps…

Régis a fait tomber 5 « balles » en même temps, de taille à peu près identique mais de masse très différentes : une balle de papier, une balle en tissu, une balle de tennis, une boule de pétanque et un cylindre en plomb.

Question : quelle balle a touché le sol en premier ?

Voici les quelques hypothèses de la classe  :

L’expèrience qui a été retenu par la classe : faire tomber deux par deux les « balles » et faire un classement de proche en proche…

Ces quelques images vont vous convaincre de notre étonnement (c’est peu de la dire) :ici une balle de tennis et un cylindre de plomb de 10 kg environ sont lâchés en même temps…

chute-des-corps

Une deuxième pour mieux voir : une balle de papier (faite avec une feuille de journal) et un cylindre de plomb…

balles

Non ! vous ne rêvez pas ! Les deux balles touchent le sol en même temps !!

Conclusion : la vitesse de la chute des corps ne dépend pas de la masse des objets (à condition d’être plus lourd que l’air) mais elle dépend de son volume, de sa forme (cf expérience sur les fusées et les hélicoptères de l’année dernière…).

Sur la lune où il n’y a pas d’atmosphère, les objets, quelque soit leur masse, leur volume, leur forme, tombent exactement à la même vitesse ! (Cf la vidéo où un astronaute lâche en même temps une plume et une balle).

« Le secret » de René de Obaldia

Sur le chemin près du bois

J’ai trouvé tout un trésor :

Une coquille de noix

Une sauterelle en or

Un arc-en-ciel qu’était mort.


A personne je n’ai rien dit

Dans ma main je les ai pris

Et je l’ai tenue fermée

Fermée jusqu’à l’étrangler

Du lundi au samedi.


Le dimanche l’ai rouverte

Mais il n’y avait plus rien !

Et j’ai raconté au chien

Couché dans sa niche verte

Comme j’avais du chagrin.


Il m’a dit sans aboyer :

« Cette nuit, tu vas rêver. »

la nuit, il fait si noir

Que j’ai cru à une histoire

Et que tout était perdu.


Mais d’un seul coup j’ai bien vu

Un navire dans le ciel

Traîner une sauterelle

Sur des vagues d’arc-en-ciel !




Le Whisky

Un garçon buvant du whisky dit :

« Ah! le whisky c’est exquis.

Je me demande bien ce qu’il y a de plus commode que le whisky ?

Le lundi je bois du whisky.

Le mardi et le mercredi

Je bois du whisky.

Du jeudi au samedi

Je bois du whisky.

Et le dimanche

Je pars dans la Manche

Car il n’est jamais trop tôt

Pour aller boire de l’eau .

Alexandre J

Fabrication de la montgolfière

Voici les explications pour fabriquer une montgolfière écrites par les élèves de la classe. Cliquez sur les images pour avoir les explications de chaque étape !

Répondeur téléphonique d’un collège

Cliquez pour écouter et ne raccrochez pas avant la fin :

repondeur_college

Mélanger les lumières de l’arc en ciel ?

Nous émettons l’hypothèse que les lumières de l’arc en ciel sont contenues dans la lumière blanche du soleil.

Expérience :

Nous le vérifions avec un cercle de couleurs. Sur ce cercle, on colorions 6 parts de camembert des couleurs de l’arc en ciel (nous supprimons l’indigo qui est proche du bleu et du violet).

Vincent D. a construit un moulin avec des légo techniques pour faire tourner nos cercles.

Et voici le résultat en image :

VIDEO ICI

mov00371 : cercle de couleurs

Interprétation : les lumières du cercle, à cause de la vitesse, se mélangent dans nos yeux. Nous ne pouvons plus les distinguer. Nous voyons alors du blanc !

Conclusion : La lumière blanche est bien l’addition de toutes les lumières de couleurs différentes de l’arc en ciel.

Remarques : Il n’y a pas que 7 couleurs dans l’arc en ciel, mais une infinité !

« Les Misérables » de Victor Hugo:théâtre et résumé

ebcosette4

« Les misérables » de Victor Hugo en pièce de théâtre ! C’est le défi que m’a lancé ma classe en mars…(CM1/CM2)

En avril elle était écrite, en juin elle était mise en scène !!

La classe a été divisée en groupe. Chaque groupe était chargé de transformer deux chapitres, parmi ceux choisis au préalable par la classe, sous forme d’écriture théâtrale.

Une jolie prouesse ! Toute la classe a participé à sa mise en scène. Les personnages principaux ont été joués par plusieurs élèves.

Voici la version écrite ! Les misérables théâtralisé : le texte

Un extrait pour vous mettre en appétit…

La mort de Gavroche…

Enjolras : Encore un quart d’heure de ce succès et nous n’aurons plus de cartouche !

Gavroche : J’va vous en trouver moi des cartouches.

Courfeyrac : ( Essaye d’empêcher Gavroche de partir ) : Gavroche , non ! Reviens !

(Gavroche saute de cadavre en cadavre ; une balle touche un cadavre)

Gavroche : Fichtre, voilà qu’on me tue mes morts !

(Une balle fait tomber son panier. Il reprend et chante )

Gavroche : On est laid à Nanterre, c’est la faute à Voltaire

Et bête à Palaiseau c’est la faute à Rousseau.

Marius : Tu vas te faire tuer ! Gavroche reviens !

Gavroche : ( en chantant ) : Je ne suis pas notaire, c’est la faute à voltaire

Je suis petit oiseau, c’est la faute à Rousseau.

Enjolras : Gavroche, ne meurt pas jeune ! Reviens dans la barricade !

Gavroche : Joie et mon caractère c’est la faute à Voltaire

Misère est mon trousseau, c’est la faute à Rousseau .

Combferre : Il n’écoute rien. Il va se faire tuer ! Prions pour qu’il revienne.

(Une balle touche  gavroche pendant qu’il ramasse une balle. Il s’agenouille puis se relève doucement en chantant péniblement. Une autre balle le touche. Il tombe et meurt. Marius sort de la barricade et le ramène)

Marius : Une petite grande âme vient de s’envoler.

A vous de jouer !!

« Le Chat qui parlait malgré lui » : le spectacle pour la classe. (inspiré de l’oeuvre de Claude Roy)

chat qui parlait

Vous avez étudié avec vos élèves : « Le Chat qui parlait malgré lui » ?

Vous vous demandez comment exploiter cette œuvre ??

Pourquoi ne pas la jouer sur scène sous forme de spectacle ???

Je vous propose une mise en scène du livre !


Cliquez pour télécharger le texte :

Le chat qui parlait malgré lui le spectacle


13 comédiens + une dizaine d’élèves pour le narrateur.

40 minutes de spectacle.

Niveau : CE2/CM1/CM2 : cycle 3.

Vous pouvez distribuer directement le texte à vos élèves pour préparer le spectacle ou vous en inspirer pour que les élèves eux-mêmes fassent l’adaptation !!

Pour ce faire, après avoir lu le livre, répartissez les chapitres du livre à des groupes de trois qui devront transformer leur passage sous forme de pièce de théâtre…

Quelques extraits du spectacle :

Le petit gros : Tu es sûr que tu as bien camouflé la voiture ?

Le grand maigre : Sûr de sûr. C’est du travail de première classe.

Le petit gros : Le compteur avait tout de même 300 000 km.

Le grand maigre : Je l’ai trafiqué comme il faut.

Le petit gros : Le frein à main ne tenait plus.

Le grand maigre : Après ce que je lui ai fait, il peut marcher au moins deux jours.

Le petit gros : Les freins ?

Le grand maigre : Je les ai réparé avec du fil de fer

………

La mère Michel : Ça alors !

La cuisinière : Ça alors !

La mère Michel : Qu’est-ce que c’est que ces façons ? Qui a parlé ? Qui ose se moquer de moi sous mon nez ?  Vous avez entendu ?

La cuisinière : J’ai entendu et je n’ai pas entendu …ça doit venir de la radio d’à côté…

La mère Michel : Alors ça ! Alors ça …

Narrateur : C’est vrai que la mère Michel avait bien mérité cette leçon, mais Thomas était tout de même bien embarrassé. Il redoutait les complications. Il n’avait pas tort comme on va le voir.

………….

La pharmacienne : C’est pour leur bien. Si on laissait les animaux se reproduire, on ne pourrait plus les nourrir tous !

Gaspard : C’est pas vrai. Avec tout ce que vous jetez dans vos poubelles, on pourrait nourrir des millions de petits chats !

Le papa : Thomas ! Les enfants ne doivent pas discuter tout le temps !

Gaspard : Pourquoi les enfants n’auraient-ils pas le droit de discuter avec les grandes personnes. Les grandes personnes ont bien le droit de discuter avec les enfants.

Le papa : Veux-tu te taire !!



« Si… » de Jean-Luc Moreau

Si la sardine avait des ailes;

Si Gaston s’appelait Gisèle

Si l’on pleurait lorsqu’on rit,

Si le pape habitait Paris,

Si l’on mourrait avant de naître,

Si la porte était la fenêtre,

Si l’agneau dévorait le loup,

Si les Normands parlaient zoulou,

Si la Mer Noire était la Manche,

Et la Mer Rouge la Mer Blanche,

Si le monde était à l’envers,

Je marcherais les pieds en l’air,

Le jour je garderais la chambre,

J’irais à la plage en décembre,

Deux et un ne feront plus trois…

Quel ennui ce monde à l’endroit  !

 

 

Poésie à la manière de Jean-Luc Moreau écrite par Elsa

Si je disais oui au lieu de non

Si le monde n’était pas rond

Si ma vie était un conte de fée

Si Mémé était Pépé

Si le pétale était féminin

Si la tarentule était masculin

Si madame Goudé était Monsieur Cahour

Si les cours était plus courts

Si les baleines avaient des ailes

Si Simone était Marcel

Si les poésies étaient tout en prose

Si les garçons aimaient le rose


Si ce monde était comme ça ?

Je n’écrirais pas ça…

« Les Filles » de Sacha. Poésie pour la Saint Valentin

Pour préparer la saint Valentin, apprenez  la poésie de Sacha… Une véritable déclaration pour la gente féminine ! Un bijou.

Profitez pour vous rendre sur le blog d’Ostiane qui vous donne quelques infos sur la saint Valentin :

http://lewebpedagogique.com/sequence-pedagogique/2010/01/29/je-taime-moi-non-plus/

Une fille, ça rit,

Ça sourit

Ça va en ville

C’est gentil dans la vie

Ça dort dans son lit

Souvent ça dit que ça maigrit

C’est la fin du monde quand ça grossit

Ça joue aux Barbies avec leurs copines

Ça aime bien aller au ski

Quand ça va en boum, ça boit du Champomy

Et ça finit par vomir

Les filles c’est exquis

Sacha (9 ans)

Diaporama : Outils préhistoriques. CE2/CM1/CM2

Oui, oui, je sais. Il y a déjà un diaporama sur la préhistoire sur ce blog…mais celui ci n’est dédié qu’aux outils préhistoriques. Il est fabriqué sous forme d’une séquence de plusieurs leçons.

BONUS :  Représentation d’élèves. De nombreux enfants ne comprennent pas comment il pouvait y avoir des bébés pendant la préhistoire….pourquoi ? Parce qu’on dit toujours « Homme préhistorique »… mais jamais « femme préhistorique »…Alors comment pouvaient-ils faire des enfants ???? (CQFD)

Attention donc à notre langage qui provoquent des difficultés de compréhension !!!!!!

Cliquez :

préhistoire. Les outils.

Diaporama :déserts jaunes…déserts blancs…et déserts verts ! CM1/CM2

Vous connaissiez les déserts chauds, les déserts froids…Mais connaissez-vous les déserts verts ??

chameau7

Un diaporama sous forme d’exposé qui vous permettra de vous remettre à niveau ! Petite leçon de géographie passionnant sur les déserts du monde.

phoques-29

Une info-surprise sur l’Amazonie vous attend à la diapo 62 !

Merci à Marine Colasse, Annabelle Corron, Céline Crotet.

Cliquez :les déserts froids chauds et verts


La romanisation : diaporama CE2/CM1/CM2

Pour découvrir quelques caractéristiques de la romanisation : la structures des villes (Lugdunum (Lyon), Lutèce (Paris), les monuments dont on garde des traces (amphithéâtre, aqueducs, thermes, cirques, forum, arènes, temples)…

Dessin interactif.  Merci à http://pagesperso-orange.fr/jean-francois.mangin/index.htm qui a bien aidé à la construction de ce diaporama !

Cliquez sur la phrase suivante :

la romanisation


Diaporama : Les différents planisphères.Séquence.CM1/CM2

Pour comprendre que le monde est représenté de différentes façons : (des projections montrent le Goenland plus grand que l’Afrique !).

Pour comprendre que selon les pays les planisphères sont différents : L’Australie a des cartes qui nous semblent « à l’envers » !! Découvrez les planisphères lapons !!

Pour jouer avec le monde et transférer ses connaissances sur la localisation de pays connus !

Cliquez …

Planisphère, différentes vues : diaporama