Retour à Rédaction

Ecrire un conte. Cycle 3. Une idée d’écriture par chapitre.

Chapitre 1 : Commencer chaque nom par la dernière lettre du précédent.

Texte initial conçu à l’oral :

Il était une fois dans un pays très lointain Petit-Homme qui sortit de sa chaumière. Il alla se promener et rencontra une autruche. Cette autruche lui proposa de se rendre dans un restaurant de couscous très fameux dans la région.

Travail d’écriture :

Il était une fois un savant appelé Petit-Homme. Il passait son temps à manger son sandwich préféré à l’harissa, quand il rencontra l’autruche dans un endroit très animé. Ils marchaient sur le trottoir lorsqu’ils entendirent à la radio :

« Ouverture d’un établissement pour touristes ! Venez avec votre sac et emportez votre couscous, ou dégustez-le chez nous en écoutant de la salsa ! »

-Génial, dit l’autruche, allons-y !

Chapitre 2 : Choisir les verbes dans l’ordre alphabétique

Texte initial conçu à l’oral

Chemin faisant ils passèrent à côté d’un lac. Suisse le lac ? Et près de ce lac, dans une petite grotte habitait un petit bonhomme et il y avait également un petit crapaud assis à côté de ce petit bonhomme.

Travail d’écriture :

Soudain, ils ARRIVERENT devant un chemin, l’autruche BATIT de l’aile droite pour COMMUNIQUER la direction vers laquelle se DIRIGER. Elle EMMENA Petit- Homme sur son dos pour lui FACILITER le trajet. L’autruche fatiguée, GROGNA, HURLA et s’INDIGNA, Petit-Homme se JETA à terre.

-« Silence, ou je te KIDNAPPE et te LANCE dans le lac Suisse. »

-« Tu MENTS, même pas cap ! »

-« De toute façon avec une corde autour de toi, impossible de NAGER. »

Petit à petit, le ciel s’OBSCURCIT, ils PORTERENT leur regard au loin vers une lumière.L’autruche QUEMANDA à Petit-Homme de s’y RENDRE. Sur place, SURGIRENT un petit homme et son crapaud. Ils TENAIENT dans leurs mains une lanterne. Petit-Homme USA d’arguments pour qu’ils VINSSENT au restaurant avec eux. A la queue leuleu ils WAGONNERENT tous ensemble. Le crapaud avec sa langue, XYLOPHONA et YANTA un air de musique. Heureux ils ZIGZAGUERENT vers le restaurant.

Chapitre 3 : Faire un dialogue abécédaire.

Texte initial conçu à l’oral

Petit Homme leur propose d’aller au restaurant. Mais le crapaud ne voulait guère aller au restaurant. Il préférait voir le monde des châteaux. Il trouva dans la grotte son livre préféré qui parlait des châteaux.

Travail d’écriture :

Petit Homme :- Allons tous ensemble au restaurant « chez Gusto »

Têtard – Beurk, je n’aime pas sa cuisine.

Petit Bonhomme – Choisis donc un autre endroit.

Têtard – D’accord, je vous propose d’aller manger au château de la Licorne.

Petit Homme :– Eh mais on est mercredi ! C’est fermé !

Têtard – Flûte ! bah allez-y sans moi.

Petit Bonhomme – Grogne pas têtard, arrête de nous parler comme ca.

Têtard – Hargneux ? Tu me trouves hargneux ?

Petit Homme : – Imbécile ! Retourne dans ta grotte

Têtard – Je trouve que c’est une bonne idée. J’y vais de ce pas. J’en profiterais en passant pour aller voir le monde des châteaux.

Petit Bonhomme – Kiwi farci pour tout le monde ! C’est le meilleur dessert des restaurants de la contrée.

Petit Homme :- Le couscous de Ratatouille  le cuistot de Gusto, y est excellent.

Autruche – Miam, on va se régaler ! Têtard a eu tord de partir.

Petit Bonhomme – Ne t’en fais pas pour lui, il trouvera son livre préféré sur les châteaux. Je viens de lui rendre.

Petit Homme :– Ok, allons-y.

Autruche – Prenons tous le même menu, celui des dragons.

Petit Bonhomme – quelle bonne idée ! J’en ai l’eau à la bouche.

Petit Homme :- Restaurant «  chez Gusto », nous y voilà ! A table.

Autruche – S’il vous plait une table pour 3 personnes et 3 menus des dragons.

Petit Bonhomme – Tiens, écoutez cette musique ! Mais quels sont ses instruments ?

Petit Homme :- Une lyre, c’est sur. J’en ai fait pendant 10 ans. Mais j’hésite pour les autres.

Autruche – Voyons voir…ce son grave me fait penser à un cor de chasse.

Petit Bonhomme – Wahouh tu t’y connais en musique !

Petit Homme :- Xylophone ! J’ai trouvé le xylophone !

Autruche – Y en a-t-il d’autres ?

Petit Bonhomme – Zut ! Vous m’agacez à la fin ! Mangeons ce bon couscous avant qu’il ne refroidisse.

Chapitre 4 : gommer les gros mots.

Texte initial conçu à l’oral

Quand Petit Bonhomme et Petit Homme sortirent du restaurant ils rejoignirent Têtard dans la grotte qui réussit à les convaincre d’aller au pays des châteaux avec lui.

Travail d’écriture :

Petit bonhomme et petit homme sortirent d’un restaurant qui avait très bonne répéripapéticienneation.

Sur le chemin du retour, ils rensottrèrent Derrièrenégonde la crotte Têtard. Elle leur dit :

–      Bonjour les garçons, Tétard n’est pas avec vous ?

–      Non, nous ne l’avons pas sotvainderrière de venir manger du couscous avec nous. Il préférait sottempler son encyfumédie sur les chateaux.

Affolée, la crotte Têtard leur sotseilla de se dépêcher car une temflatulence est annoncée.

–      Mais avant de partir, pouvez-vous nous donner la recette de derrièreisine préférée de Têtard.

–      Je vous donne encore mieux, voilà son menu préféré :

Des amuses-bouche, du poulet asotpagné de sotsotbre, son derrièrederrièrezizitacée préféré, et en dessert, un gâteau de excrémento avec sa sotfiture de urineenlit.

–      Excusez moi, dit petit bonhomme, est-ce que vous pouvez régazer, je n’ai pas tout sotpris, de la sotfiture de quoi ?

–      De urineenlit ! Je peux vous assurer qu’il sera sottent. Je peux sotter sur vous ? Oderrièrepez-vous bien de lui.

–      Pas de problème. Vite ! Voilà la temflatulence qui arrive.

Préoderrièrepés, les deux amis sottinuèrent leur chemin au pas de course. Quand ils rejoingnirent, Têtard à la grotte, celui-ci après un bon derrièretin, réussit à les sotvaincre de l’asotpagner au pays des châteaux.

Chapitre 5 : Les nombres

Texte initial conçu à l’oral

Sur le chemin ils passèrent le long d’un potager où il y avait des carottes, des courgettes, des tomates, des pommes de terre. Ils ramassèrent des pommes de terre pour Têtard qui n’avait pas mangé.

Travail d’écriture

Tous ces animaux un à un, marchaient 2 par 2 main dans la main. Sur le chemin, ils rencontrèrent les 3 petits cochons. Ils s’appelaient : Tic, Tac, Toc. Ces derniers, se disputaient pour savoir quel chemin ils devaient prendre pour se rendre au pays des châteaux. Tic proposa : « si on passait par la forêt ? ». Toc n’était pas d’accord, car il avait peur du loup, et dit : « Moi je préfère longer le fleuve ».

Tac le grand frère se fâcha : « Ecoutez, ne passons pas par 4 chemins. Il faut choisir ! » Ensemble, ils répondirent en cœur : « message reçu 5 sur 5 !!! » Ils savaient bien que ce grand frère avait un 6ème sens. Tous les animaux partirent donc dans la même direction, comme la 7ème compagnie. Au bout de 8 kilomètres de marche, Petit Homme reçu un texto de neuf télécom, à propos de son abonnement internet. Il ne lui restait que 10 minutes de communication vers la Suisse. Ils passèrent devant un potager qui mesurait 11m2. Il y avait une douzaine de variétés de légumes. Mais, au milieu du potager, passait l’A 13, liaison directe pour se rendre au pays des châteaux. Tous ces amis avaient bien faim, et prirent le temps de faire une pause déjeuné. Ils dévorèrent 14 carottes, 15 courgettes, 16 tomates, 10 cèpes (17), et dix huit pommes de terre. Ils avaient tous pris au moins 19 kilos. Il commençait à se faire tard, et l’autruche, qui était folle amoureuse d’Harry ROSELMALK, râla : « dépêchons nous, je vais louper le journal de 20H ». Alors, pour se donner des forces chacun avala cul sec, une bouteille de jet 21.

Chapitre 6 : Assonances et allitération

Texte initial conçu à l’oral

Mais sur un champignon était assis un petit Lutin qui leur tint ce langage. Il leur demanda de se regarder dans un miroir pour voir leur beauté. Quand ils se voyaient dans le miroir ils avaient des cheveux qui poussaient partout : des cheveux, des poils, tout partout. C’était un miroir magique  qui faisait pousser des cheveux et des poils ? Où était-ce autre chose ?

Travail d’écriture

Little , le lutin lorgnait le lointain. S’asseyant sur son sampignon, son sourire scintillait sous ce sublime soleil.

Puis plusieurs potes passèrent par le petit potager.

Le lutin : Aie Amigos ! Du village voisin vous venez ?

Petit Homme : Voui.

Le lutin : Mon miroir magique, maintenant mirez mes amis.

Regardant leur reflet :

Le petit bonhomme : Que passa ? Des poils partout poussent !  Par pitié ! Stoppez ce supplice !

Le lutin : Houaahaha !

Petit bonhomme : Saperlipopette, ce sortilège serait-il suscité par cette stupide sose !

Le lutin : Wait, worry it’s not worthy !

Chapitre 7 : Mettre les verbes à la fin des phrases comme maître Yoda.

Texte initial conçu à l’oral

Le lutin leur dit qu’il y avait un remède, un antidote pour leur problème. Il fallait rencontrer le lapin qui avait l’antidote car ils avaient tous des cheveux et des poils qui poussaient partout. Seul Têtard n’était pas ensorcelé car il n’avait pas mangé de couscous.

Travail d’écriture

Le lutin petit était. Sous un bonnet les cheveux rouges il avait. Santiags aux pieds il portait. Des herbes magiques il fumait.

De son champignon il sauta. Sur l’autruche il atterrit qui peur prit. Sa tête dans le sable elle enfouit.

—   Point peur n’ayez ! Vous sauver je vais.

—   Espèce de malotru ! Pourquoi dessus tu m’as sauté ?

—   Un antidote j’ai. Tout arranger je vais. Vous expliquer moi laissez.

Un lapin l’antidote détenait, il annonça. Pendant des années battu il s’était. Contre vents et marées résisté il avait. Lors d’un ultime combat contre un troll malveillant, victorieux il était sorti. L’antidote il récupéra et au lapin il le confia.

L’autruche, Petit Homme et Petit Bonhomme des tresses s’étaient fait pour ne pas les pieds s’emmêler. Pour les poils ne plus avoir, le rasoir magique trouver il fallait.

Têtard, leur ami, ensorcelé point n’était car de couscous il n’avait pas mangé. Au restaurant retourner ils devaient.

Chapitre 8 : Inverser les articles dans les discours du restaurateur

Texte initial conçu à l’oral

Ils retournèrent au restaurant et apprirent rapidement que c’était Ratatouille le cuisto qui avait préparé une potion magique parce que lui est chauve et il voulait se venger de tous ceux qui ont des poils pour les embêter. Quand on se regardait dans un miroir, les cheveux, les poils poussaient tout partout. Mais où est l’autruche ?

Travail d’écriture

Les trois compagnons retournèrent au restaurant afin de découvrir le responsable de leur malheur.

Avant même d’avoir franchis le seuil de la porte, ils entendirent des hurlements provenant de l’intérieur.

–          Mais pour qui ils se prennent ?! Une jour ils finiront tous comme Choubaka, une monstre tellement poilu qu’on ne lui voit plus le visage. Ha ! Ha ! ha !

Interloqué par ce discours, Petit-Homme escalada jusqu’à la fenêtre afin d’observer cet individu étrange.

Il vit un homme petit, trapu, mais surtout avec un crâne reluisant à la lumière qui ne présentait aucune trace de poil. C’est alors qu’il reconnut Ratatouille le cuistot dont les trois amis s’étaient moqués durant le repas.

Soudain la voix gronda de nouveau.

-Rira bien qui rira la dernier ! Avec le potion que j’ai versé dans le marmite. Ha, ha , ha ! En effet quand ces petits malins se regarderont dans la miroir du lutin, ils verront alors leurs poils se décupler et je pourrai à mon tour me moquer quand ils viendront dans la restaurant.

C’est ainsi qu’ils trouvèrent le coupable de toute cette mascarade.

Chapitre 9 : Les négations

Texte initial conçu à l’oral

Il fallait trouver le lapin qui avait l’antidote. Le lutin leur dit qu’il était au bord d’un fleuve et qu’il fallait résoudre des énigmes pour savoir où il était exactement. Il leur posa une énigme. Il faudrait aller voir le magicien qui savait tout pour trouver la réponse mais il était en ce moment avec la princesse en train de discuter potager. Petit Homme trouva la réponse et lui dit : « Où est le lapin qui a l’antidote ? » . Il est au bord du fleuve…le fleuve qui est en Suisse. Au bord de ce fleuve il y a un arc en ciel magique et des chevaux avec des cornes. C’est pourquoi on l’appelle le fleuve arc en ciel.

Travail d’écriture

Les amis ne savaient pas où trouver le lapin qui avait l’antidote. Ils ne demandèrent pas à têtard, qui n’était pas un têtard mais un crapaud où se trouvait le lapin. Ils interrogèrent plutôt le lutin qui n’avait pas l’air en forme : il n’avait pas de bonnet, ni de chapeau melon, mais des bottes en cuir. Pas net le lutin !!

« -Ne pourrais tu pas nous dire où ne se trouve pas le lapin, afin que nous n’y allions pas pour rien ?

– Il n’est pas au restaurant de couscous, il n’est pas dans la grotte, il n’est pas au château, il n’est pas dans le potager, mais au bord d’un fleuve. Mais attention, vous ne pourrez jamais y aller sans résoudre non pas un rébus, ni des blagues carambar, mais une énigme. »

Il ne leur posa non pas deux, trois ou quatre énigmes, mais une seule. Ce n’est pas l’autruche ni sa grand-mère qu’il fallait aller voir mais le magicien qui savait tout. Hélas, il n’était pas disponible. Il n’était non pas en train de faire ses potions, ni de créer une formule magique mais de charmer la princesse en lui parlant potager.

Donc ils ne trouvèrent pas facilement la réponse. Mais, Petit Homme, non pas grâce à son intelligence mais grâce à son nom, la trouva. Il ne dit pas mais hurla :

« – Dis nous vite où est le lapin. Nos cheveux ne cessent de pousser et nous ne pourrons plus marcher.

– Il est au bord du fleuve, pas celui-ci mais celui de Suisse ! » répondit le lutin peu rassuré devant le non contentement de Petit Homme.

Pour ne pas se perdre, il leur précisa qu’ils ne trouveront pas de chocolat suisse au bord du fleuve mais un arc-en-ciel magique et des chevaux, sans queue ni sabots, mais avec des cornes. Ce fleuve ne se nomme donc pas le fleuve Suisse mais le fleuve arc-en-ciel.

Chapitre 10 : les mots valise

Texte initial conçu à l’oral

Arrivés là bas, les chevaux savent où est le lapin qui a l’antidote. Il faut monter sur l’arc en ciel car le lapin était sur l’arc en ciel.

Travail d’écriture

Ils arrivèrent enfin au fleuve. Le paysage était magnifique, il y avait des palmiercoptères, des tulipettes et des coclicoqs. Cet endroit était également peuplé d’animaux fantastiques, tels que les truitentacules, les éléphantômes, les tigrelots et les antinouilles.

A peine remis de leurs émotions, ils aperçurent un troupeau de chevaux à cornes qui se dirigeait vers eux en se moquant.

Corneblagueur, le chef, les interpella :

« Je vois que vous avez rencontré ce fripon de Ratatouille ! Gourmand goulu, gourmand poilu ! »

Petit Homme en s’énervant fouetta Corneblagueur avec ses longs poils. Le chef des chevaux leur indiqua en pleurnichant l’entrée de l’arc en ciel menant au lapin qui détenait l’antidote.

La troupe chevelue se précipita au bas de l’arc en ciel. Mais ne se souvenant plus de leur sort, Petit Homme et Petit Bonhomme s’emmêlèrent les pieds sans leur tignasse et chutèrent. A moitié sonnés, ils furent transportés jusqu’au lapin par les bisourses gardiens de l’arc en ciel.

Chapitre 11 : Le lapin parle avec des adverbes

Texte initial conçu à l’oral

Une fois là haut, le lapin leur donne l’antidote : des étincelles d’arc en ciel. Ils trempèrent leur rasoir dedans.

« Je suis considérablement heureux de vous rencontrer paisiblement en ces lieux. Je connais précisément votre terriblement dangereuse épopée et sais parfaitement ce que vous attendez de moi. C’est pourquoi j’agirai promptement et  vais vous donner exactement ce que vous voulez ». Le lapin se dirigea vers le rebord de l’arc-en ciel et frappa le côté de la couleur violette à l’aide d’une canne en bois de cerise. Jaillirent alors des étincelles d’arc en ciel qu’il récolta dans une bouteille de cristal. «Voici de très belles particules d’arc en ciel. Vous devrez simplement et délicatement tremper un rasoir à lame d’or dans cette soupe de lumière et vous rasez adroitement avec ».

« Merci très très beaucoup », s’exclamèrent nos compères

Chapitre 12 : marabout.

Texte initial conçu à l’oral

Ils retournent dans la grotte à dos d’autruche pour fêter ça avec une bonne bière au beurre et eurent beaucoup d’enfants.

« Ils retournent, tournevis, viscéral, rallye de course, dans la grotte, hôte de bois, boisson fraîche, à dos d’autruche, ruche à miel pour fêter ça avec une bonne bière au beurre, beur blanc black, blackberry, berrichon et eurent beaucoup d’enfant, fantastique, tic et tac, taquinerie, ricochet, ché fini ! »

Laisser un commentaire