Joyeux Noël entre impurs et païens

Voici une petite réflexion sur Noël, qui s’adresse aux chrétiens catholiques… Au fond, Noël, c’est la fête du christianisme…

Parmi les premiers témoins de la naissance de l’enfant Jésus, il y avait des étrangers : les Mages, des dignitaires orientaux, un peu hommes de sciences, un peu divins, à cheval entre l’astrologie et l’astronomie, à une époque où il n’existait pas de distinction entre les disciplines.
Bien sûr, ils appartenaient certainement à des familles nobles et riches puisqu’ils avaient de l’argent pour voyager, mais il n’en reste pas moins que c’était des étrangers, même plutôt têtus pour décider de faire un si long voyage, n’appartenant pas au peuple élu d’Israël. Ils étaient à cent pour cent païens. En revanche, les bergers appartenaient bien au peuple d’Israël. Ils étaient parmi les plus pauvres, les rejetés, aussi bien parce qu’ils ne respectaient pas vraiment les limites de leurs champs que parce qu’ils étaient impurs d’un point de vue légal et donc, ils ne pouvaient pas témoigner à un procès.
Bref, le Messie était donc entouré d’impurs et de païens le jour de sa naissance.
La richesse et la culture d’un côté, une vie pauvre et un peu rusée de l’autre, aucun de ces témoins n’a laissé de côté sa propre curiosité et sa volonté de découverte… Ils ont choisi de s’aventurer pour découvrir quelque chose de nouveau, un grand changement dans le cours de l’histoire… un chemin impensable…
Je crois que c’est une belle invitation pour nous, chrétiens, aujourd’hui. Nous devons remercier ces bergers un peu voleurs et ces Mages extracommunautaires pour le courage qu’ils ont eu… Ils sont certainement des témoins pour nous qui vivons en suivant des témoignages ou des évangiles qui nous enseignent comment vivre mieux en travaillant plus pour produire et acheter des objets qui enlèvent du travail à nos enfants…

Joyeux Noël à tous.

Laisser un commentaire