Archive(s) pour la catégorie ‘Atelier d’écriture’

Deuxième numéro de BIDUL

Publié dans Actualités du collège, Atelier d'écriture, Créations originales | Aucun commentaire »

Les élèves d’ULIS du collège ont terminé la rédaction du deuxième numéro de leur journal « BIDUL ».

Cliquez ICI pour le découvrir !

Le poulpe, chef d’orchestre !

Publié dans Atelier d'écriture | Aucun commentaire »

Bravo à Simon Schutte (5e 2) pour ce texte riche et savoureux…

en forme d’abécédaire !

Cette histoire a commencé, il y a bien longtemps, dans les grandes profondeurs marines appelées aussi abysses. Dans ce monde d’obscurité et de silence, on ne croisait que de rares baleines, parfois même, le plus grand mammifère carnassier, le cachalot. C’est ici, dans ce lieu de désolation, qu’est né le petit poulpe. En ouvrant grands ses yeux et ses oreilles pour la première fois, il fut terriblement effrayé. Pourtant, il croisa rapidement de fantastiques créatures capables d’émettre de la lumière. Gloria, une méduse lumineuse et Malone, une gigantesque baudroie à lanterne devinrent ses meilleures amies et lui firent découvrir cet univers inconnu. Ce qu’il observa alors fut hallucinant : des trésors et des merveilles colorées s’offrirent à ses yeux émerveillés. Mais le plus impressionnant fut, pour lui, d’entendre des bruits et des sons. Un jour, en faisant brusquement demi-tour, ses tentacules heurtèrent violemment un banc de moules créant ainsi des sonorités jazzy. Le lendemain, il entendit un rorqual se nourrissant de krill chanter son bonheur. Une limule grattant le sable fit des bruits de maracasses. En remontant à la surface de l’eau, la pieuvre croisa une « licorne des mers » appelée aussi narval qui jouait de l’olifant en soufflant dans sa corne. Au milieu des algues, des palourdes excitées jouaient des castagnettes. Un matin, Malone et Gloria questionnèrent leur ami le poulpe : « Ne serait-ce pas une bonne idée de recruter tous ces amis musiciens pour faire un orchestre symphonique ? Il ne nous manque plus que le tambour et le chef !! ». C’est ainsi que fut créé le premier orchestre sous-marin de l’univers. Le poulpe, grâce à son étonnante intelligence, appris le solfège et devint un chef d’orchestre virtuose. Ses huit tentacules lui permirent de diriger avec une grande agilité les plus grandes musiques wagnériennes. Des spectateurs du monde entier se précipitèrent à ses concerts : des xiphophores arrivèrent du Mexique et des tortues luth des côtes du Yémen. On vit même un requin marteau venir de Zanzibar tambour battant.