Le château des animaux T.1

Le château des animaux T.1

Le château des animaux T.1 – Miss Bengalore

Auteurs : Xavier Dorison, Félix Delep

Éditeur : Castermeman

Date de parution : 18/09/2019

ISBN :  9782203148888

Résumé :  Le Château des animaux nous emmène dans une ferme où règne en maître absolu un taureau-tyran secondé par des chiens sanguinaires. Assujettis, les autres animaux vivent dans la peur et la misère mais la révolte fait déjà entendre son lointain grondement. Un sujet toujours d’ actualité…..

Inspiré de la ferme des animaux de G. Orwell. Série prévue en 4 tomes.

https://www.casterman.com/Bande-dessinee/Catalogue/albums-le-chateau-des-animaux/le-chateau-des-animaux-1-miss-bengalore

 

 

24 thoughts on “Le château des animaux T.1

  1. J’ai bien aimé ce livre car déjà quand j’ai lu le petit résumé sur la 4e de couverture je me suis dit que j’allais aimé et du coup je l’ai choisi

  2. Ce livre m’a beaucoup plu car j’ai tout de suite été immergé du fait que l’histoire était écrite avec des animaux et des hommes. Cela rend aussi la bande dessinée plus accessible pour des enfants par exemple.

  3. J’ai vraiment adoré l’univers du livre , notamment le fait que ce soit des animaux au lieu des humains ,c’est très hiérarchisé et on sent qu’il y a une injustice dans ce châteaux et une chatte va tout faire pour renverser la situation avec les autres animaux .
    J’ai vraiment aimer.

  4. J’ai trouvé le livre bien mais un peu triste et un peu étrange aussi. L’histoire est un peu cruelle parce qu’il y a du sang et de l’injustice.

  5. Mon livre préféré est le château des animaux.J’ai beaucoup aimé l’histoire et adoré les différents personnages et leurs rôles . J’ai également apprécié la personnification des animaux. Les animaux avaient des caractères adapté à leurs physique par exemple le taureaux était le chefs,le chat contestataire;les chiens assujetti et les mouton servile.Ces différents rapports de forces à représentation de l’animal dans la société.Les graphismes réalistes,montre bien la richesse des matériaux grâce aux tonalité peu contrasté et riches.L’histoire était intéressante car elle dénombré beaucoup de rebondissement.

  6. Ce livre m’a fait penser au Moyen- Age et à l’époque des rois où il y avait de l’injustice. Les animaux du château doivent obéir au taureau qui est le roi et qui se fait aider par les chiens. Miss B se révolte contre l’injustice et elle fait sa révolution. J’ai beaucoup aimé.

  7. Ce livre raconte la rébellion d’animaux vivant sous le joug d’un taureau. La révolte débute avec la mort de l’amie de Miss B une chatte. Tous les animaux vivent aux alentours ou dans le château déserté par des humains. Je conseille ce livre aux fans de suspense et de sciences fictions. La couverture donne très envie de lire le livre et est impressionnante.

  8. Cette BD raconte une histoire d’un château construit et transformé en ferme .
    Cette ferme a été abandonnée par les hommes mais les animaux de la ferme sont restés.
    Les animaux décident de se révolter contre le roi pour pouvoir être libre.
    La BD est violente, cependant elle donne envie de poursuivre la lecture et de savoir la suite.
    J’ai aimé l’ensemble de l’histoire car on parle d’animaux qui prennent la place des hommes

  9. Dans un grand châteaux fort, vivent des animaux qui essaient de survivre sous l’ autorité d’un roi, un taureau et d’un coq surnommé le président. Les animaux vont se révolter et se venger du président pour être enfin libres .
    -Au début je n’avais pas envie de lire, et au fur et à mesure de la lecture, j’ai aimé l’histoire. Quand on tourne les pages, on a envie de savoir la suite de l’histoire, si les animaux vont se venger du roi ou rester sous l’emprise du président, ce qui serait dommage.
    -Ce que j’ai aimé c’est que pour une fois, les animaux font la loi et non les humains. Dans cette BD j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup d’actions.
    -Ce que j’ai pas aimé les scènes de maltraitance ou de tuerie devant un public venu assister au spectacle.

  10. La BD que j’ai le plus aimée est « le châteaux des animaux » On aurait dit comme au Moyen Âge mais avec des animaux. Des paysans qui travaillent pour le Roi. Ces paysans travaillent dur pour le roi et ils en récupèrent peut à penne de quoi vivre les paysans (peuple) decide de faire une révolte pour pouvoir avoir à manger. J’ai beaucoup aimé cars on aurait dit la Révolution Française.

  11. La BD que j’ai le plus aimée est « le châteaux des animaux » On aurait dit comme au Moyen Âge mais avec des animaux. Des paysans qui travaillent pour le Roi. Ces paysans travaillent dur pour le roi et ils en récupèrent peut à penne de quoi vivre les paysans (peuple) decide de faire une révolte pour pouvoir avoir à manger. J’ai beaucoup aimé cars on aurait dit la Révolution Française.

  12. Cette BD raconte, il y’a bien longtemps, les humains avaient construit un château transformé en ferme. Les humains ont quitté le château et les animaux, fous de joie, sont devenus les maitres du château. Mais ils ont vite déchanté. Ils se font commander par un coq et par le taureau, le chef du château. Les animaux se sont révoltés. J’ai beaucoup aimé cette BD car il y’a beaucoup d’action et je n’ai pas aimé la maltraitance des animaux.

  13. Quelque part en France, dans une ferme oubliée des hommes, se trouve le château des animaux, il est dirigé par le président un taureau du nom de Silvio secondé par une milice de chiens. Le taureau dictateur exploite les autres animaux à de durs travaux pour le bien de la communauté. Une chatte craintive du nom de Miss Bengalore, ne cherchant qu’à protéger ses deux petits, et César, un lapin amant, vont s’allier à un vieux rat à lunettes du nom de Alézar pour récupérer le pouvoir et la liberté. Ils se lancent alors dans une lutte contre le pouvoir par la moquerie et l’humour.
    J’ai bien aimé l’histoire qui mais en scène des animaux qui essaye de battre la violence par la moquerie et l’humour, ainsi que les dessins et la colorisation qui s’accorde parfaitement avec l’ambiance du récit.

  14. Le Château des Animaux – Tome 1: Miss Bengalore a été écrit par Xavier DORISON. 
    Les dessins ont été dessinés par Félix DELEP et par son éditeur Casterman. Le premier tome de cette série est sortie en 2018.

    Cette bande dessinée se passe au Moyen-Age. 
    Le personnage principal est une chatte veuve, mère de deux chatons, tentant de sauver le peuple sous dictature, vivant dans une extrême pauvreté. 

    Je suis déçue par cette BD, je ne m’attendais pas à voir des passages sanguinaires, des bains de sang et la mort des personnages auquel je m’y suis attachée et bien tout autres choses qui m’ont dérangées.
    Sur la couverture du livre, le taureau très imposant, mis en avant, représente à mon avis, la dictature. 
    Les couleurs accompagnent et accentuent l’histoire qui est déjà bien assez triste, selon moi, c’est déplaisant.
    Le choix des couleurs employées sont foncées, les dessins marqués par des ombres, des nuances foncées, sans couleur claire. Je trouve que cela est frustrant et sinistre.
    L’emploi de ces couleurs et ces jeux d’ombres traduisent bien l’atmosphère triste, la pauvreté du peuple.
    Grâce à ces procédés, le message passe d’autant plus. 

    Si les auteurs prévoient  un autre tome, je pense que je le lirai pour en connaître la suite, pour son intrigue mais je suppose que je ne l’apprécierai pas, tout comme le premier tome.
    Malgré cela, je ne recommande pas ce livre. Il ne correspond tellement pas à mes goûts que j’en ai eu du mal à le terminer.
    Pour moi, c’est un livre à laisser sur l’étagère.

  15. Tout commence avec Miss Bangalore, une chatte qui, pour protéger ses chatons doit travaille dans un château où la dictature du président Silvio règne, Miss Bangalore et les autres animaux non pas d’espoirs, jusqu’a l’arrivée d’un certain rat.

    Cette BD, le château des animaux, est parut en 2019 et éditée aux éditions Casterman, écrite par Xavier Dorison et dessinée par Félix Delep, m’a été proposée dans le cadre du concours de lecture « Sors 2 ta bulle » regroupant une poignée de BD à lire et à critiquer.

    Je vous recommande cette BD pour les illustrations très belles comme les couleurs, cela rend le tout très chatoyant (se qui contraste avec le reste de l’œuvre) ,bien que vous pourrez trouver des facettes maladroites comme la façon de véhiculer le message principale, où encore certain personnage.

  16. Je n’ai pas aimé cette BD, car c’était presque toujours la même chose. Même quand les animaux essayent de se rebeller le président (taureau) arrive à gérer et donc finalement on sait qu’ils ne vont pas pouvoir « goûter à la liberté ».
    En revanche je trouve que les dessins sont bien réalisés.

  17. J’aime cette adaptation du roman de George Orwell « La ferme des animaux ».
    Les dessins sont très expressifs ce qui donne aux animaux des caractéristiques plus humaines.
    La mise en perspective dans certaines planches, la profondeur des dessins et la variété des plans rendent dynamique la bd. La couleur est en symbiose avec l’univers de cette bd qui se veut macabre et horrifique.
    J’apprécie le réalisme des scènes sanglantes et ça c’est cool !
    « Point faible, trop fort. »

  18. j’ai aimé ce BD car ce son des animaux qui vivent comme des humains et les images sont bien dessinées.
    Je vous conseille de lire cette BD

  19. J’ai bien aimé l’histoire, je trouve qu’il y avait beaucoup d’action et un peu d’aventure. J’ai trouvé que les images étaient colorées.

  20. C’est l’histoire d’un château abandonné par les propriétaires qui devient une « république » gouverné par les animaux y habitant. Mais les poules, lapins, chevaux etc… commencent à se rebeller face à la milice instauré par les chiens, et le roi Silvio, un taureau, l’animal le plus puissant de la ferme…

    C’est une sorte de caricature des régimes totalitaires de l’époque (régime nazi, régime communiste dirigé par Lénine).
    Il y a de nombreuses ressemblances avec cette époque notamment la résistance, l’extermination, le travail forcé…

  21. J’ai bien aimé cette BD, surtout le fait que le taureau s’autoproclame « Président » pour exploiter plus facilement les autres personnes, pour s’enrichir et acheter des litres et des litres de champagne. Mais, Miss B. a réussi avec l’aide de quelques personnes volontaires à montrer le vrai visage du soi-disant « Président ». L’héroïne est un chat qui doit combattre, avec l’aide d’animaux fragiles, la garde royale qui est armée. Elle doit donc se battre pour la liberté avec son intelligence. La suite de cette BD doit sûrement être bien plus animée que celle-ci. J’ai hâte de la découvrir !

  22. Cette BD est bien et drôle parce qu’elle raconte l’histoire des hommes qui ont abandonné un château, il ne reste plus que des animaux. La dictature et la terreur règnent à cause du président Silvio et de sa cruelle milice composée de chiens à moins que certains animaux ne décident d’entrer en résistance.

  23. Je n’ai pas aimé cette bd, car il manque de nombreuses d’informations pour comprendre le contexte. Le personnage principal étant un chat « miss B », peut être remplacé par n’importe quel autre animal. Cet animal n’est pas crédible pour être l’héroïne principal. L’histoire ne m’a pas transportée. Dès le début, on sait déjà comment l’histoire va ce terminer. Le château des animaux est pour moi une mauvaise adaptation de l’œuvre très connue de Georges Orwel.

Répondre à Briack LP Jean-Jaurès Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.