Montmailler, on y est!

Au terme de plusieurs semaines de travail intense, les élèves de 2nde HIDA sont prêts (ou presque!) à vous recevoir au CDI pour le vernissage de l’exposition de Stéphane Montmailler qui aura lieu le vendredi 18 mars 2022 au CDI en présence de l’artiste. La webradio du lycée a déjà publié un premier « son » (à consulter ici) avant qu’une vraie table ronde ne soit enregistrée dans quelques semaines.)

Stéphane & nous !

Depuis maintenant quelques mois, notre groupe d’option Histoire des Arts a pu travailler avec un artiste : Stéphane Montmailler.

Ce partenariat avait pour thème le dialogue artistique et la « réécriture ». Sa finalité était d’organiser une exposition au CDI du lycée et de réaliser le catalogue raisonné de cette exposition (il est en vente au CDI du lycée -5 euros pour les élèves !). Pour ce faire, nous avons rencontré l’artiste à plusieurs reprises pour des moments d’échanges sur la création des œuvres.

La première rencontre a eu lieu en décembre, au lycée, pour nous permettre de faire connaissance avec Stéphane Montmailler et pour parler du projet et de ses finalités. C’est lors de cette rencontre que Montmailler nous a exposé son envie de dialoguer avec un certain nombre de « grands » artistes. Il s’est agi de reprendre des œuvres majeures de l’Histoire de l’Art, connues de (presque !) tous et de les « moderniser », à la « sauce Montmailler ».

Cela nous a permis de comparer les époques, les styles, les partis pris esthétiques, les enjeux artistiques et politiques… Ainsi l’évolution des mentalités et des problématiques a pu être mise en avant.

Nous avons pu, par la suite, nous rendre dans l’atelier de l’artiste pour comprendre ses méthodes de travail. Nous avons alors découvert certaines des œuvres réalisées par Stéphane Montmailler et nous avons ainsi pu appréhender directement sa manière de travailler. Nous avons compris que Montmailler aime par-dessus tout « récupérer pour reconstruire » ; il préfère en effet utiliser des matériaux divers récupérés à divers endroits plutôt que de prendre un simple pinceau et de travailler sur une toile. Cette contrainte de la « récupération » lui a permis de créer des œuvres toutes plus originales les unes que les autres.

Elle lui a aussi permis de se confronter à la matière : il se dit d’ailleurs lui-même « matiéraliste ». Lors de cette première séance de travail en atelier, nous avons pu nous-mêmes nous confronter à la matière dans le cadre d’une activité de « mail-art » proposé par Stéphane… et ce n’était pas si facile !

De retour au lycée, nous avons fait des recherches sur les œuvres que Stéphane Montmailler comptait reprendre avant de le retrouver une nouvelle fois dans son atelier. A ce moment-là, Stéphane avait beaucoup avancé sur ses tableaux et il a pu nous les présenter en nous exposant le cheminement de pensée qui l’avait poussé à représenter des éléments d’une certaine façon et pas d’une autre. Il nous a aussi fait part de ses difficultés sur tel ou tel tableau ; il nous a montré combien une œuvre d’art pouvait aussi être le fruit du hasard ou d’accidents ; ainsi en a-t-il été pour Les Mauvaises herbes dont le support en polystyrène s’est malencontreusement rétracté devant le radiateur…

Et puis, ce fut la dernière ligne droite ! Il nous a fallu rédiger les notices, les mettre en forme, les faire relire… pour que vous puissiez avoir ce catalogue entre vos mains. Cela n’a pas été de tout repos mais nous sommes fiers de vous présenter aujourd’hui cette exposition et ce fascicule qui nous a demandé beaucoup d’investissement et de temps ! Nous espérons que vous l’apprécierez !

Elsa T. pour les élèves du groupe HIDA de 2nde

Laisser un commentaire