La Grande Mosquée de Saint Etienne en fête pour les Journées Européennes du Patrimoine

Vue extérieure de la Grande Mosquée Mohammed VI de Saint Etienne

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, la Grande Mosquée de Saint Etienne a accueilli un public aussi nombreux que curieux. Curieux de découvrir ce lieu de culte qui fait la part belle aux traditions architecturales du Maghreb et qui fait désormais partie du patrimoine stéphanois.

Fontaine du patio

Avant d’accéder à la salle de prière, il faut faire ses ablutions afin de purifier le corps et l’esprit. La salle des ablutions est un espace de transition entre l’espace profane de la vie quotidienne et l’espace sacré de la mosquée.

Salle des ablutions, espace de transition entre le profane et le sacré

La salle de prière, immense, est, comme il se doit orientée vers La Mecque ; le mur de la Qibla est organisé autour du mirhab (cette niche qui indique clairement la direction de la prière) à la droite duquel on trouve le minbar, la chaire qui sert au prêche du vendredi.

Le mur de la qibla avec le minbar

Cette mosquée, financée en partie avec le soutien du roi Mohammed VI du Maroc, est richement décorée. Des lustres majestueux ornent la salle et permettent d’apporter la lumière nécessaire. Le bois de l’Arz (cède de l’Atlas) a fait l’objet d’un travail méticuleux. Tendre, il s’offre aux menuisiers qui peuvent le travailler avec aisance pour un résultat d’une finesse remarquable.

Les plafonds en cèdre de l’Atlas

Les murs sont quant à eux recouverts de zellige (mosaïque de terre cuite) multicolore aux formes géométriques. Car, en Islam, on recourt à des motifs géométriques ou végétaux ; la figuration est proscrite.

Vue intérieure de la salle de prière

Enfin, le gebs est un décor en plâtre ciselé qui orne les voussures et donne un aspect gaufré très particulier.

Lieu de culte, la Grande Mosquée de Saint Etienne est aussi un centre culturel de rencontre et d’échange… ouvert à tous et à chacun… Elèves de terminale HIDA Spé, si vous m’entendez… Sur la question des espaces du sacré, c’est tout simplement indispensable!

 

Les Journées Européennes du Patrimoine – 15-16 septembre

C’est devenu un rituel! Quelques semaines après la rentrée, les jeunes (et les moins jeunes!) Européens sont invités à partir sur les traces de leur patrimoine! Une occasion pour eux de s’interroger sur leur relation au passé et sur les traces qu’il a laissées dans notre quotidien ; une réflexion aussi sur notre terreau culturel.

Cette année, le thème choisi est « L’art du Partage ». Tout un programme!

« Patrimoine commun, mais patrimoine divers : le patrimoine européen illustre la réalité même de l’Europe. C’est cette réalité que l’édition 2018 des Journées européennes du patrimoine illustrera, en cette année hautement symbolique pour les anciens belligérants de la Première Guerre mondiale, désormais unis, en Europe, autour d’un passé et pour un projet communs. »

A propos de programme, nous invitons les élèves, et particulièrement ceux de 2nde inscrits à l’EDE « Patrimoines », à se renseigner sur les manifestations, visites, spectacles organisés dans le cadre de ces JEP à Saint-Etienne et dans ses environs.

Bonnes découvertes à toutes et à tous!

 

C’est reparti

Après la pause estivale, nous repartons pour de nouvelles aventures! Et nous souhaitons la bienvenue aux élèves qui nous rejoignent cette année, aussi bien dans le cadre de l’Enseignement d’Exploration « Patrimoines » que dans celui des enseignements d’Histoire des Arts (option facultative et enseignement de spécialité).

Cette année, l’équipe enseignante se compose des professeurs suivants :

Mme Fournier interviendra en tant que professeur de lettres classiques en 2nde, 1ère spé, 1ère fac, terminale spé et terminale fac ;

Mme Bossu, professeur de musique, interviendra en 1ère fac et en terminale spé ;

Monsieur Daniliw-Heilig, quant à lui, portera haut les couleurs des Arts Plastiques en 1ère spé ;

Monsieur Pireyre sera pour sa part l’historien de service et interviendra en 2nde, 1ère spé, 1ère fac, terminale spé et terminale fac.

Au programme de cette année :

En seconde « Patrimoines », nous partirons à la recherche du patrimoine stéphanois sous toutes ses formes après avoir mené une réflexion sur la notion plurielle et évolutive de la notion de patrimoine.

En 1ère, nous parcourrons le XIXème siècle et le début du XXème siècle ; nous prendrons le train des arts, nous humerons les iris de l’Art Nouveau, nous nous délecterons de Debussy, nous admirerons les fruits du réalisme ou de l’impressionnisme ; nous déambulerons dans le Paris d’Haussmann… et bien d’autres choses encore.

En terminale, nous réfléchirons aux relations que l’art et le sacré entretiennent avant de partir sur les traces de Tina Modotti et de faire une plongée dans les années 50! Mais nous partirons aussi sur les traces patrimoniales, mémorielles, artistiques laissées par une activité qui  nous occupent tous beaucoup : le travail! Et puis, nous nous émanciperons en souvenir des 50 ans de Mai 68!

Les outils sortent du tronc comme s’ils en naissaient

Inutile de préciser que nous sortirons de notre beau lycée pour vadrouiller où l’art nous mène! Musée d’Art Moderne et Contemporain, Musée d’Art et d’Industrie, Musée des Beaux Arts de Lyon, Musée des Confluences, sites patrimoniaux locaux… et moins locaux (surprise!).

Et puis, nous rencontrerons des gens! Des scénaristes, des galeristes, des artistes, des archivistes…. et on en passe!

Un beau programme en perspective!

Belle rentrée et bonne année à tous!