Comprendre ce qu’est une seigneurie à partir d’une histoire

Pour aborder la société féodale, j’ai commencé par raconter aux élèves une histoire, celle de Guillaume, qui vit en Anjou, au XIIè siècle ; Guillaume va traverser toute sa seigneurie pour assister aux fêtes données à l’occasion de l’adoubement du fils aîné de son seigneur. Je suis partie du livre de G. Hoffmann, D. Arnaud et N. Augendre, A l’époque des chevaliers, Casterman, que j’ai quelque peu modifiée.

a-l-epoque-des-chevaliers

Les élèves ont du dessiner le cadre de cette histoire, et représenter tout ce que Guillaume voyait lors de son voyage. Ainsi, c’est la notion de seigneurie qui s’est peu à peu concrétisée. Chacun a complété la légende :légende seigneurie

La légende est extraite d’un exercice sur cyberhistoiregeo.fr

 

Les élèves ont laissé libre cours à leur créativité, et tout en laissant parler leur imagination, ils ont bien représenté des seigneuries, en étant selon les uns ou les autres plus sensibles à tel ou tel aspect

A la fin de cette séquence, tous les élèves ont été capables de définir une seigneurie en précisant qu’il s’agit d’un territoire (ou un ensemble de terres), notion pourtant bien abstraite d’habitude pour les élèves de 5è, un territoire habité , exploité, et dirigé par une personne doté de nombreux pouvoirs, le seigneur, qu’ils ne confondent maintenant plus avec le roi.