La phrase

LA PHRASE

I/ Définition :

Une phrase est un ensemble de mots organisés autour d’un verbe conjugué et qui a un sens.

A l’écrit elle commence par une majuscule et se termine par un signe de ponctuation fort (. ? ! …).

 II/ Phrases verbales et non verbales :

En général, la phrase est construite autour d’un verbe qui est son moteur. On parle alors de phrase verbale.

 Parfois la phrase ne comprend pas de verbe. On parle alors de non verbale.

 III/ Les types de phrases :

Il existe 4 types de phrases qui ont un rôle différent :

Phrase déclarative : Elle donne une information.  Elle s’achève par un point.

Ex : Je sais ce qu’est une phrase.

 – Phrase interrogative : Elle demande une information et s’achève par un ?

 Ex : Qu’est-ce qu’une phrase ?

Phrase exclamative : S’achevant par un ! , elle exprime un vif sentiment.

 Ex : Tu écris si bien !

Phrase injonctive : Elle exprime un ordre et ne se termine pas forcément par un !

 Ex : Ecris !

 Attention : On ne l’appelle pas phrase impérative car elle n’est pas toujours à l’impératif.

 IV/ Phrases simples et phrases complexes :

 A/ La notion de proposition :

Une proposition est un groupe de mots organisés autour d’un verbe conjugué.

B/ La phrase simple :

Une phrase simple est une phrase qui contient  un seul verbe conjugué donc une seule proposition. Il s’agit d’une proposition indépendante.

Ex : J’apprends ma leçon.

 C/ La phrase complexe :

Dans une phrase complexe, on trouve plusieurs verbes conjugués donc plusieurs propositions.

 Il peut s’agir :

à de 2 propositions indépendantes juxtaposées : séparées par un signe de ponctuation comme , ; :

                            Ex : Elle marche, court, vole vers lui.

 à de 2 propositions indépendantes coordonnées : reliées par une conjonction de coordination (mais, où, et, donc, or, ni , car)

                            Ex : Il pleut donc je prends mon parapluie.

 à d’une proposition principale et de sa subordonnée : La subordonnée dépend de la principale et ne peut donc pas exister seule. Elles sont reliées par un subordonnant :

–     pronom relatif (qui que quoi dont…)

–     conjonction de subordination ou locution conjonctive (lorsque, comme, si, puisque, quoique, parce que, …)

   Ex : Il veut qu’il le laisse en paix.

V/ Les différents types de propositions subordonnées :

 A/ Elle complète un nom :

 C’est une subordonnée relative qui complète un nom que l’on appelle l’antécédent.

Ex :

Elle est introduite par un pronom relatif : qui, que, quoi, dont, où, auquel, duquel…

B/ Elle complète un verbe dont elle est le COD

  •  C’est une subordonnée conjonctive complétive. Elle est introduite par une conjonction de subordination.

Ex : Il voit [que sa femme venait de s’évanouir].

  •  Une proposition subordonnée infinitive comporte un verbe à l’infinitif ayant un sujet propre exprimé. Elle est alors COD de la principale.

Ex :

C/ Elle complète une proposition dont elle est le complément circonstanciel :

 C’est une subordonnée conjonctive circonstancielle.

 Ex : [Au moment où il rentre dans la pièce], une fenêtre claque violemment.

 D/  La proposition subordonnée interrogative indirecte :

 Elle est une question rapportée indirectement (PRI). Elle ne se termine pas par un point d’interrogation. Elle est introduite par un pronom interrogatif ou par un adverbe interrogatif (quand, si comment, pourquoi…). Sa fonction est COD de la principale.

Ex : Il se demande [si sa femme est devenue folle].

Laisser un commentaire