Les expansions du nom

Fiche mémoire : Les expansions du nom.

 

I          L’organisation du groupe nominal :

*Groupe nominal (GN) : ensemble formé par nom et les mots qui l’accompagnent.

*Groupe nominal minimal : généralement, un déterminant et un nom.

 Le GN minimal peut-être enrichi d’expansions qui y apportent des précisions, des détails. Un GN peut comporter plusieurs expansions qui se succèdent.

II             Les expansions nominales :

1-      Un adjectif épithète :

La fonction épithète peut être occupée par un adjectif qualificatif, mais aussi par un adjectif numéral ordinal (le 1er, le 2ème, le 3ème…), un participe présent ou passé employé comme adjectif.

 L’adjectif est en fonction épithète quand il est placé directement à côté du nom (sinon, l’adjectif est attribut lorsqu’il est séparé du nom par un verbe) ; il est alors un élément facultatif du GN : on peut le supprimer.

Deux cas se présentent :

–          L’épithète liée : directement unie au nom (ex :……………………………………)

–          L’épithète détachée : séparée du nom par une virgule (ex :……………………………..)

Rappel : l’adjectif s’accorde en genre (masculin/féminin) et en nombre (singulier/pluriel) avec le nom qu’il qualifie.

2-      Un complément du nom :

Le complément du nom est relié à un nom par une préposition (à, dans, par, pour, en, vers, avec, de, sans, sous…). Il est toujours placé après le nom qu’il complète et en principe n’est pas déplaçable.

 Il peut introduire une idée de lieu, de temps, de but, de cause, de qualité, de possession, de matière, de relation entre les parents, d’accompagnement… (ex :——————————————————————————————————————————-)

 La fonction de complément du nom peut être occupée par :

–          un ……………… (exemple : les jeux des enfants) ;

–          un ………………….(exemple : les jeux des autres) ;

–          un …………………. (exemple : des jeux à vendre) ;

–          un ………………… (exemple : les jeux d’autrefois).

3-      Une proposition subordonnée relative :

Introduite par un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où, lequel, duquel, auquel et leurs formes féminines et plurielles), elle dépend du nom qu’on appelle l’antécédent. Elle comporte un verbe conjugué.

Ex : des rides que j’aimerai effacer

Laisser un commentaire