Les doubles consonnes

FM : Savoir orthographier des mots contenant une double consonne.

 

1) une consonne peut être doublée :

–  entre 2 voyelles : s’échapper

– Entre deux voyelles, la consonne « s » doit être doublée pour obtenir le son [S] : issue ; impossible…

– entre une voyelle et les consonnes « l » et « r » : approuver ; souffle ; accrocher….

 

2) Précédée (avant) d’une consonne, une consonne n’est jamais doublée : une perle ; un adversaire….

 

3) Lorsqu’une consonne est doublée, il n’y a jamais d’accent sur la voyelle qui précède : une assiette ; échelle ; guerre….

 

4) La consonne qui suit une voyelle accentuée n’est jamais doublée : pénètre ; méfiance.

 

5) Les consonnes « h », « j », « q », « x », « v » ne sont jamais doublées

 

6) Les mots commençant par une voyelle initiale (souvent « a ») doublent la consonne qui suit cette voyelle :

__ AP- : apparaître( sauf apéritif, apercevoir, apaiser, aplatir, apostrophe….)

__ AT- : attacher( sauf atelier, athlète, atlas, atmosphère, atome…)

__ AC- ( dans lesquels on entend le son [K]: accrocher

__ AF-, EF-, OF- : affres ; effondrer ; offrir (sauf africain, afin…)

 

7) Les mots formés avec les préfixes IL- / IM- / IN- / ir-  doublent la consonne quand le radical commence par « l », « m », « n », « r » : illisible ; immobile ; innombrable ; irrégulier…

 

8) Les mots commençant par AB- / AD- / AM- / AG- ne doublent pas la consonne qui suit.

Abattre ; admettre ; amenuiser ; agoniser

 

FM : ce / se / ceux

FM : ce, se, ceux

Homophones

Nature

Astuce pour l’identifier

Exemple

se

Pronom personnel

(devant un verbe)

On peut le remplacer par « me »

Il se tait

Je me tais

ce

*Déterminant démonstratif (devant un nom)

*Pronom démonstratif

On peut le remplacer par cet/ cette

On peut le remplacer par cela / cette chose

Ce lion

Cette lionne

Ce sont des lions

Cela est un lion

ceux

Pronom démonstratif

On peut le remplacer par celles

Ceux qui arrivent sont ses ennemis

Celles qui…

 

Grille d’idées : rédaction n°1 niveau 6ème

Avant de te lancer dans la rédaction de ton brouillon, relis bien le sujet et les consignes d’écriture.

Puis, réalise une grille d’idées en te faisant dans ta tête, le film de ton histoire !

Quel super-héros ? Quels sont ses pouvoirs ?
Victime ? Identité, rôle/métier
Quand ? Date précise
Où ? Lieu précis (ville, rue…)
Quoi ? Quelle est la situation dangereuse dans laquelle se trouve la victime ?
Comment ? Comment se déroule le sauvetage ? Les grandes étapes et les différents obstacles que surmonte le super-héros.
Témoignage de la victime entre guillemets
Gros titre (phrase nominale, accrocheuse qui dramatise l’événement)

DM : rédaction 6ème

Rédaction

 

Le journal qui t’emploie te charge de rédiger une brève pour annoncer un sauvetage effectué par un super héros de ton choix (Batman, Superman, X-men, Spiderman …).

 

Consignes :

– Mets en forme ton article comme dans un vrai journal : colonnes, titres, polices et tailles de caractères différentes, tu peux même ajouter une illustration.

– Utilise des mots et expressions qui montrent les qualités de ton héros, n’hésite pas à décrire l’étendue de ses pouvoirs, et les difficultés qu’il réussit à surmonter.

– Raconte les événements au présent comme s’ils se déroulaient sous tes yeux

– Fais intervenir entre guillemets le témoignage du (ou de la) rescapé(e)

 

Barème de notation :

 

Critères d’évaluation Commentaires Points
J’ai respecté la présentation d’un article de journal. /4 points
J’ai mis en scène un super héros, j’ai utilisé des mots pour mettre en valeur ses qualités, et ses pouvoirs. /4 points
J’ai insisté sur les difficultés qu’il réussit à surmonter. /2 points
J’ai fait un récit au présent, divisé en paragraphes. /2 points
Qualités littéraires du devoir /2 points
MOPSECA :

M(ajuscule)

O(rthographe)

P(onctuation)

S(yntaxe)

E(xpression)

C(onjugaison)

A(ccord)

/6 points

 

? Après avoir rédigé un brouillon, tu recopieras ton devoir sur une copie double correctement présentée.

Tu écriras une ligne sur deux.

Le traitement du temps dans un récit : chronologie et rythme

Fiche mémoire : Le traitement du temps dans le récit

I.         Le rythme (accélération ou ralentissement de l’action)

A.  Les procédés qui permettent d’accélérer le rythme de la narration

1. Le sommaire

Le sommaire (ou résumé d’action) consiste à rassembler plusieurs faits en quelques phrases, à raconter seulement l’essentiel. Il permet donc d’accélérer le rythme de la narration

Ex :

 

2. L’ellipse

L’ellipse consiste à passer sous silence certains faits que le narrateur juge inutiles de raconter. Elle permet également d’accélérer le rythme de la narration

Ex :

B.  Les procédés qui permettent de ralentir le rythme de la narration

1.  La scène

Elle consiste à raconter l’histoire comme en temps réel : le lecteur a l’illusion que la scène se déroule sous ses yeux. Le plus souvent, il s’agit de dialogues. Ces dialogues constituent des temps forts de l’action.

ex :

2. La pause

Elle consiste à donner des détails sur une action, à insérer une description, une explication ou un commentaire dans l’histoire.

ex :

II.       La chronologie du récit

Le narrateur peut rapporter les faits dans un ordre qui ne respecte pas la chronologie du récit.

1)    L’analepse ou le retour en arrière

 

2)   La prolepse (ou anticipation) qui consiste à anticiper le futur.