Le conte merveilleux

 Fiche mémoire : Les caractéristiques du conte de fées

 Le conte : un genre narratif ancestral

Le conte est un récit d’événements imaginaires, généralement bref, fait pour instruire, distraire ou faire rêver en s’amusant.

A l’origine les contes se transmettaient oralement, c’est pourquoi il est souvent difficile de leur attribuer un auteur.

Le conte commence la plupart du temps par une formule d’entrée (Il était une fois, Jadis , un jour, …).

Le conte se déroule à une époque imprécise, dans un lieu imprécis.

Le héros.

Le héros de conte a une mission à accomplir, un but à atteindre (princesse à délivrer, trésor à chercher, etc…). Il passe d’un état à un autre. Mais son parcours est semé d’obstacles, d’épreuves à surmonter. Le héros a souvent une particularité (il peut être orphelin, très petit ou très grand, turbulent, avoir un vêtement particulier…).

Il y a aussi des personnages secondaires extraordinaires.

Le merveilleux.

Un conte comporte des personnages ou des éléments merveilleux, surnaturels, dotés de pouvoirs magiques : enchanteurs, lutins, sorcières, fées, objets magiques…

Voici quelques contes célèbres:

– Le Petit Poucet.

– Blanche-Neige et les sept nains.

– Cendrillon

– La Petite fille aux allumettes d’Andersen

La clan des Otori : une saga au coeur du Japon médieval

Dans sa forteresse d’Inuyama, l’impitoyable seigneur Iida Sadamu, du clan des Tohan, assure sa protection grâce au “ parquet du rossignol ” qui conduit à sa chambre. Construit avec un art consommé, ce parquet chante au moindre effleurement d’un pied humain. Aucun assassin ne peut le franchir sans qu’Iida l’entende…

Au XVIème siècle, dans un Japon médiéval mythique, le jeune Takeo grandit dans un village tranquille, au sein d’une communauté qui condamne la violence. Mais cette communauté est victime de persécutions, et les habitants du village de Takeo sont massacrés par les hommes d’Iida. Sauvé et adopté par sire Shigeru, chef du Clan des Otori, le jeune garçon se trouve plongé dans un univers d’intrigues et de luttes violentes entre les clans de ce Japon féodal.

Animé par son désir de vengeance et son devoir de loyauté, transporté par l’intensité de son amour pour la belle Kaede, Takeo devra trouver sa propre voie.
Sa quête le conduira derrière les murailles d’Inuyama, où il devra franchir le parquet du rossignol… cette nuit-là le rossignol se taira-t-il ?

Lian Hearn donne naissance dans ce premier livre du Clan des Otori à un univers intensément poétique où les personnages sont aux prises avec les codes sévères d’une société qui exacerbe les passions.

http://www.leclandesotori.com/index2.htm

 

Merveilleux et science fiction

Différencier fantastique, merveilleux et science-fiction

 

1)      Le merveilleux

Univers imaginaire et surnaturel que l’on trouve dans les contes (ex : Perrault, 17ème siècle ; les frères Grimm, 19ème siècle). Le lecteur en accepte l’aspect surnaturel sans en douter ni en avoir peur.
Le surnaturel semble aller de soi. L’intervention des fées ou la présence d’animaux qui  parlent ne provoque aucune surprise. Il s’agit d’un jeu et le lecteur l’accepte : il sait qu’au royaume du merveilleux, rien n’est impossible.

 

2)      L’héroic fantasy

Merveilleux d’inspiration médiévale, il met en scène des héros, des magiciens,

des sorciers, l’affrontement du Bien et du Mal (ex : Le Seigneur des anneaux de

Tolkien)

 

3)      La science-fiction

 

La science-fiction est également un genre de l’imaginaire, qui présente un monde futuriste, dominé par la technologie. Elle fait intervenir des créatures autres que des personnages humains, comme des robots, les extraterrestres, les humanoïdes. Elle nous plonge dans des mondes différents du nôtre, sur d’autres planètes, dans un avenir très lointain. Mais cet univers ne suscite pas l’angoisse propre au récit fantastique.

Le monde inventé n’est pas le surnaturel mais la projection de notre monde dans un futur incertain.

Aujourd’hui, la science-fiction a envahi presque tous les domaines artistiques, mais on la trouve surtout dans les romans, les films ou les bandes dessinées. (ex : Dune, Frank Herbert ; Le meilleur des mondes, A. Huxley)