Les valeurs des temps du passé

 Fiche mémoire : les valeurs des temps du passé

 Donner la valeur d’une forme verbale, c’est expliquer pourquoi on emploie ce temps.

I) Les valeurs de l’imparfait :    

 L’imparfait désigne une action qui est en train de se dérouler dans le passé, dont on ne peut indiquer ni le début ni la fin.

1)  Il désigne une action de second plan, non délimitée dans le temps. Il s’oppose alors au passé simple.

Ex :

2)  L’imparfait de description :

Ex :

3)  L’imparfait itératif (ou d’habitude, de répétition) :

Ex :

II) Les valeurs du passé simple :

 Au contraire de l’imparfait, il désigne une action délimitée dans le passé. On sait quand elle commence et quand elle s’achève.

Il peut s’agir d’une action : – brève : Elle le gifla.

                                          – longue : Elle l’attendit cent ans.

 1) Le passé simple désigne une action de  premier plan dans le récit. Ces actions sont celles qui font avancer l‘action du récit.

III) Les valeurs du plus-que-parfait :

 1) Le plus-que-parfait d’antériorité. Il exprime une action du passé qui est antérieure (qui a eu lieu avant) à  une autre action du passé.

L’autre action est en général exprimée au passé simple ou à l’imparfait.

Ex :

 2) Le plus-que-parfait d’hypothèse que l’on reconnaît facilement grâce à l’emploi de l’adverbe « si » ou d’un de ses synonymes.

Ex :