Le récit de voyage

FM : Le récit de voyage 

 

Le récit de voyage se présente comme un témoignage vécu : un voyageur fait le compte rendu, à la première personne d’un voyage qu’il a effectué. Le livre des Merveilles de Marco Polo fait exception : les aventures du navigateur sont racontées à la 3ème personne, par un écrivain à qui il a dicté ses mémoires.

L’auteur d’un récit de voyage cherche à gagner la confiance du lecteur : il multiplie les déclarations de sa bonne foi, assurant que ce qui est dit est fidèle à ce qui a été vu ou entendu.

J Le récit de voyage peut prendre diverses formes :

–      journal de bord (écriture au jour le jour : Colomb, Bougainville, Cook…)

–      souvenir de voyage ou témoignage (rédaction faite au retour à partir de notes prises au cours du voyage : Polo, Léry)

–      lettres (Cortès, Colomb)

J Les destinataires :

Ces voyageurs s’adressent aux gens curieux et instruits de leur époque, ou à des personnages importants à qui ils doivent rendre des comptes (commanditaire de l’expédition, souverain du pays)

J Les visées :

L’auteur veut faire voir le monde étranger à celui qui ne le connaît pas (visée informative), mais veut aussi toucher le lecteur est suscité chez lui une émotion (émerveillement, étonnement).

Le garçon qui détestait le chocolat, la mascotte

 

Le garçon qui détestait le chocolat, la mascotte de Yaël Hassan,

Pour les 12-13 ans,

Inspirée par la terrible histoire d’Alex Kurzem, ce petit garçon juif qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, fut la mascotte d’un bataillon de S.S. sur le front russe, Yaël Hassan nous livre un troublant témoignage sur l’extermination des juifs.

Le jeune Joseph trouve dans le grenier familial une malle contenant des affaires appartenant à son grand-père pendant la Seconde Guerre mondiale. Il y découvre une photo et un terrible secret : enfant, son grand-père a été la mascotte d’un bataillon nazi en Lettonie alors qu’il était juif…