Are you « Mode In Normandy » ?

Notre lycée participe au projet « Mode in Normandy ». Nous avons souhaité en savoir plus sur le sujet…et sommes allées à la rencontre de Monsieur Gallien et Monsieur Coutey.

Interview de M Gallien

M Gallien

 

1- Pouvez-vous vous présenter? Je m’appelle Nicolas Gallien, je suis le chef des travaux du lycée les Sapins.

2- Quel est le but du projet « Mode in Normandy » ? Le projet mode in Normandy c’est un projet qui a été réalisé en partenariat avec le rectorat de Caen, le syndicat professionnel de l’habillement et de la maille et la région Basse-Normandie pour promouvoir les métiers liés a l’habillement.

3- Qui a décidé de créer ce projet? C’est à la fois la région Basse-Normandie, le rectorat de Caen et les professionnels de l’habillement.

4- Quand a-t-il lieu?
Il a lieu début Juin, la date exacte n’est pas définie.

5- Où se passe t-il? Il se passe à Granville.

6- Quelles sont vos attentes? Promouvoir les métiers de la mode et de l’habillement du lycée pour montrer qu’il y’a des belles choses qui s’y font autant en habillement qu’ en Maroquinerie et en Chapellerie puisque les élèves en Maroquinerie et en Chapellerie vont exposer des sacs et des chapeaux.
C’est un formidable projet pour les élèves puisque ça leur permet de créer des tenues à partir d’un croquis.

M coutey

Interview de M Coutey

1. Pouvez-vous vous présenter ?
Je m’appelle Jacques Coutey, je suis professeur d’art appliqué au lycée les Sapins à Coutances, j’enseigne aux classes du secteur de l’habillement c’est-à-dire le Bac Pro métier de la mode, le CAP vêtement flou, les classes de chapellerie et les classes de maroquinerie.
2. Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?
Pour l’intérêt du dessin.
3. Combien y’a-t-il d’années d’étude ?
Après le Bac il y a cinq années d’études aux beaux arts.
4. Quelle formation avez-vous faite ?
J’ai fait un Bac d’enseignement général et une école d’art: « les beaux arts ».
5. Quel est le projet de fin d’année ?
Le projet de fin d’année pour les classes dont j’ai parlé est un défilé qui aura lieu à Granville . Il est relatif aux années 1950, à la mode de 1950 qui représente les créations des couturiers comme Christian Dior, Balmain…
6. Comment travaillez-vous avec les élèves ?
En plusieurs phases. La première c’est la recherche documentaire c’est-à-dire que l’on travaille toujours en référence à des images qui nous traduisent la mode de 1950 puisqu’on n’y était pas, donc on fait connaissance déjà avec le style de la mode de ces années là.
Deuxièmement on fait des croquis qui se rapportent justement à cette mode en essayant de varier le maximum les techniques de croquis c’est-à-dire on travaille au crayon à papier, on travaille le fusain, la sanguine, la peinture et le pastel… on travaille le maximum d’outils graphiques et on cherche à obtenir un dessin rapide spontané qui traduit le plus possible le style des couturiers, on ne s’attache pas aux détails.
Troisièmement c’est celle où on dégage un seul croquis qui va nous permette de nous définir un projet de vêtement.

Alors souhaitons leurs bonne chance !

Entretien à écouter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *