Les violences conjugales, il faut en parler.

Nos deux classes de 1ère ASSP  du Lycée Thomas Pesquet ont participé à un projet autour des violences conjugales. Projet qui a aussi sensibilisé deux classes du pôle bâtiment.

Notre classe pendant l’intervention

Sur le pôle mode et services, nous avons eu deux interventions.  Les CPE , l’ infirmière scolaire et l’assistante sociale nous ont d’abord montrés des publicités en rapport avec les inégalités hommes femmes pour travailler sur les clichés.

Un exemple de publicité sexiste

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite nous avons vu des vidéos : « Les surnoms », « le téléphone ».

La première parlait d’un couple dans lequel une jeune adolescente se faisait insulter par son copain devant ses amies, la jeune fille disait que c’était normal et que « c’était pour rigoler » car il l’aimait quand même !

Ensuite lors de la deuxième intervention nous avons regardé la  vidéos « Fred et Marie »  , dans laquelle on voit Marie qui se fait frapper par Fred son mari, elle décide de partir chez son amie pour en parler.

Nous avons aussi vu une vidéo qui représente  une danse sur les violences conjugales, .

Cliquez pour voir cette danse

Ces deux interventions nous ont fait ouvrir les yeux sur la violence conjugale et sur les inégalités hommes et femmes liées souvent au sexisme.

Enfin le mardi 26/11 nous sommes allés au lycée Nature voir un spectacle intitulé « Pourquoi elle reste ? ». Sur scène Il y avait deux femmes et derrière elle des musiciens. L’une d’entre elle racontait l’histoire de ce couple et lorsqu’elle portait un chapeau elle endossait le rôle de l’homme. L’autre comédienne dansait, c’est elle qui se faisait insulter, frapper par exemple lorsqu’elle s’habillait comme elle le souhaitait et que ceci ne plaisait pas à son mari. Les musiciens faisaient des gros bruits pour imiter les coups que la femme se prenait, il y avait aussi des jeux de lumières.

La danseuse

 

Quelques avis sur le projet

– « Je ne m’attendais pas à ce spectacle, j’aurais préféré voir plus de théâtre avec plus de gestes et de mises en scène, les paroles étaient très touchantes,elles résumaient bien le sujet. »

– « je ne m’attendais pas du tout à cela, je pensais qu’ il y allait avoir plus de violence »

« les interventions sont utiles et je pense nécessaires dans le système scolaire. C’est de la prévention et il en faut pour les générations suivantes sachent ce qu’il faut faire et comment être plus tard. Les jouets et métiers ne devraient pas être genrés. Le spectacle était fort, utiliser la danse pour interpréter une femme battue est pour moi cohérent et un bon choix car elle peut bien montrer les mouvements subis dans la danse. Et la narratrice qui raconte l’histoire prenait un ton à en donner des frissons. Ce spectacle m’a vraiment touché et ému »

« mon ressenti était très douloureux face aux paroles, c’était une magnifique pièce de théâtre malgré mes pleurs… »

« l’utilité de ce projet c’est de nous faire comprendre que c’est une situation difficile pour les femmes qui sont victimes de violence conjugales car on ne parle pas souvent de ce sujet »

Merci aux élèves pour ce bilan et bravo à eux pour leur écoute et participation.

Un lien utile :

https://stop-violences-femmes.gouv.fr/

1AD /1AS et G Lemonnier

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *