Le frelon asiatique repéré pour la première fois en Ile-de-France

5 10 2009

frelon-asiatique

Un nid de frelons asiatiques, redoutable prédateurs des abeilles, a été découvert pour la première fois en Ile-de-France, au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), a annoncé lundi l’Union nationale de l’apiculture (UNAF).

Le nid, d’une hauteur de 60 cm et d’une largeur de 50 cm, a été trouvé dans le jardin d’un particulier, précise l’UNAF dans un communiqué.

« Ce frelon de couleur noire, originaire du sud-est asiatique, est un terrible prédateur pour les abeilles. Il peut en décimer quelque milliers d’une ou plusieurs ruches en quelques jours« , rappelle l’association, « inquiète pour l’apiculture française « particulièrement touchée » mais également pour les productions fruitières, la pollinisation et la population« .

En 2008 et 2009, de nombreuses personnes ont été victimes de piqûres, certaines ayant entraîné un séjour à l’hôpital et même la mort, selon l’Union de l’apiculture.

L’UNAF « exige » des pouvoirs publics français qu’ils engagent des mesures immédiates, au plan régional et national, afin de limiter l’invasion du frelon « Vespa velutina » et les destructions dramatiques qu’il cause.

Avant d’être détecté en Ile-de-France, l’insecte était arrivé en 2005 en Gironde « vraisemblablement d’une manière accidentelle par la zone de fret de Bruges près de Bordeaux, dans une cargaison de poteries chinoises« , a rappelé l’UNAF.

Le frelon asiatique, reconnu espèce invasive par l’Union européenne, s’est ensuite développé dans d’autres régions: Aquitaine, Midi Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Poitou Charente, Limousin, Auvergne et Région Centre.

AFP, le 28/09/2009

Suite à la lecture de ce texte, on pourra mener des travaux dans plusieurs points des programmes de cycle 3 :

  • En sciences : les équilibres dans un écosystème (chaines et réseaux alimentaires)
  • En géographie : les échanges commerciaux et les transports mondialisés
  • En instruction civique et morale : la responsabilité de l’Homme sur son environnement

Pour aller plus loin en classe : élever par exemple des phasmes du Vietnam, en s’engageant à ne pas les lâcher dans le milieu environnant au terme de l’observation (ne garder que la quantité d’animaux souhaitée, supprimer les pontes surnuméraires en jetant régulièrement  le fond de cage à la poubelle afin de ne pas être envahi, transmettre l’excédent des naissances à une autre classe qui s’engagera à son tour …)


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire