Pollution. Recycler pour ne pas polluer des milliers d’années

2 12 2013

Publié sur www.metronews.fr/ le 20/11/13

A l’occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets, metronews s’est penché sur le cas particulier des produits électroniques. Les composants de ces objets tendances peuvent mettre plusieurs milliers d’années à se désagréger. Revue de détail.
Avec leurs 500.000 de tonnes par an, les Déchets
Électriques Et Électroniques (D3E ou DEEE) ne constituent qu’une faible part des déchets produits en France (590 kilos par Français par an), mais leur nombre est en croissance de plus de 8 % par an et ils sont particulièrement dangereux pour l’environnement.
Ces appareils incluent la plupart du temps du plomb, du mercure, du nickel ou du cadmium car ce sont des composants présents dans les piles, les batteries et les accumulateurs. Jetés ou enfouis dans la nature, ils peuvent détruire la flore et rendre le sol stérile pendant de longues années.
Plusieurs milliers d’années pour disparaître
Ainsi les éléments en métal ferreux mettront quelques dizaines d’années à rouiller entièrement. D’autres, comme l’aluminium, ont besoin de 200 ans pour disparaître. Les parties en plastique nécessitent plus de 500 ans pour être absorbées, les cartes électroniques plus de 1.000 ans.
Et il faut au moins 4.000 ans pour que les parties en verre, tels que les écrans, ne soient plus qu’un souvenir. D’autant que certains d’entre eux sont composés de verres spéciaux à base de plomb et de baryum, très polluants. Enfin, les appareils électroniques contiennent aussi, en quantités infinitésimales, des matières précieuses comme de l’or ou le platine qui, vue leur rareté, méritent d’être récupérées.
Comment s’en débarrasser ?
Profitez d’un achat pour amener l’ancien au magasin. Il est tenu de le reprendre. Vous pouvez également le déposer dans une déchetterie, le revendre ou encore le donner à une association (Envie, les Ateliers du Bocage-Emmaüs, etc.).
Vous pouvez trouver sur eco-systemes.fr toutes les bonnes adresses. Il suffit de renseigner le type de produit, s’il est en état de fonctionnement et votre code postal pour que le site vous indique les points de collecte dans votre entourage. Il existe 11 500 lieux de ce type en France.

 


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire