Le ministre de l’Agriculture vénère les vers de terre

8 12 2014

AFP, le 27/11/14

Paris (AFP) – Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a encensé jeudi son « camarade » le ver de terre, un des plus grands marqueurs de la bonne santé des sols et de la biodiversité.
« Trois tonnes de vers de terre à l’hectare, ça vous remue 280 tonnes de terre. Pendant ce temps-là, vous n’avez pas besoin de labourer », a-t-il déclaré lors de la 3e Conférence environnementale.
« Avec Michel Sapin, (ndlr: ministre des Finances) on a vérifié : ils ont fait une conférence sociale il a plusieurs millions d’années et ils sont d’accord pour travailler gratuitement », a-t-il plaisanté dans une allusion à ce dialogue social qui s’est tenu cet été.
« Et le Medef, on a vérifié aussi, n’était pas là, donc pas de durée légale, pas de cotisation sociale, pas d’heure supplémentaire : ça travaille tout le temps ! », a ironisé le ministre et porte-parole du gouvernement, suscitant les rires de l’assemblée.
« Et quand ils pointent, c’est parce qu’ils font des petites cabanes sur le sol. Parce que, en plus, ils redescendent de la matière organique donc ils enrichissent le sol », a-t-il enchaîné.
« Moi, tous les jours quand j’en vois un, je lui dis salut et merci mon camarade », a-t-il insisté auprès de l’AFP, à la sortie de la conférence environnementale qui réunissait élus, ministres, représentants du patronat et des syndicats à l’Elysée.
« Il y a des mécanismes dans la nature qui sont très utiles pour la production agricole », a-t-il fait valoir.


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire