La vie étudiante

Bonjour à tous !

Certains m’ont demandé à plusieurs reprises comment était la vie étudiante à Sciences Po. Prétexte donc à un nouvel article sur ce blog. Un petit tour d’horizon en sept points.

Porte Sciences Po - 27, rue Saint-Guillaume

1. Quelques chiffres :

Sciences Po c’est environ 6700 étudiants, dont environ 4000 ou 5000 sur le campus parisien. Une cinquantaine d’associations reconnues par la direction, une vingtaine de soirées officielles par an, un gala, un CRIT, un mini-CRIT, deux week end d’intégration.

2. Le BdE

Le Bureau des Elèves est une association permanente de Sciences Po, composée dune vingtaine d’élèves, et qui a son propre local au gymnase (la cafèt). Son rôle est de s’occuper de rendre la vie étudiante plus agréable.

Logo Bureau des Elèves de Sciences PoIl organise en début d’année un week end d’intégration (le WEI, à prononcer [waï]) pour les Premier cycle et un pour le Master. Celui des Premier cycle est une vaste beuverie de trois jours, que l’on commence dans le bus à l’aller et que l’on finit en sortant du bus au retour. Normalement, plus de couples se forment pendant ce week-end qu’il n’y a de personnes présentes (oui, une personne peut former plusieurs couples, en 3 jours et 2 soirées c’est très faisable). Le WEI des Masters se situe généralement dans une capitale européenne, est moins orgiaque mais très sympathique parait-il (sauf cette année).

Le BdE organise aussi le gala de fin d’année, avec un cocktail et un dîner réservé aux 5ème année et aux peoples invités, et une soirée ouverte à tous. Costume ou robe de soirée exigés. Cela se déroule dans un endroit prestigieux de Paris, comme à l’Hôtel de la Monnaie, avec open champagne et bon DJ.

Enfin, le BdE s’occupe aussi d’organiser des événements, tient un fichier logement pour que les nouveaux étudiants puissent trouver facilement, et publie sur son site internet des annonces de job étudiant.

Le BdE est élu pour un an, à la suite d’une élection à la fin de l’année, généralement très mouvementée.

3. Les associations permanentes : BdA et AS

Logo Association sportive Sciences PoL’Association sportive s’occupe d’organiser le sport à Sciences Po, qui peut vous rapporter 2 crédits ECTS en fin de semestre. Elle a aussi son local au gymnase, lieu de débauche, toujours mal rangé et sale, c’est le charme de l’AS… A noter, leur slogan : « A poil ! ». Composée uniquement d’élèves.

Le BdA s’occupe de la vie artistique de Sciences Po. Il organise une journée des dédicaces, où viennent de très nombreux auteursLogo Bureau des Arts Sciences Po connus. Il organise aussi la semaine des arts, le Boutmy Rock festival, et publie le magazine Artmaniak. Association élue aussi, mais s’il y a deux listes c’est un miracle. Local isolé, personne ne connait vraiment le BdA, pourtant fort important et intéressant.

4. Les associations

Chaque année a lieu une procédure de reconnaissance des associations. Elles se présentent et les élèves possèdent chacun deux voix, qu’ils peuvent donner à deux associations différentes. Celle qui obtiennent 60 voix sont reconnues par SCiences Po, et ont droit à un mail @sciences-po.org, un quota de photocopies, un droit d’affichage et de tractage etc.Cheap Wednesday n°1

Lapéniche.netLapéniche.net en est une, qui publie un webzine fait par des étudiants de Sciences Po, et organise parfois des soirées. Elle a mis en place un trombinoscope des étudiants et un confoscope qui permet de savoir quel prof est sympa et quel autre est un sauvage. On peut noter aussi RSP.fm, la Radio Sciences Po, mais aussi les différents partis politiques ou mouvements politiques (UMP, UDF, PS, MJS, Génération Ségolène, Nouvelle Donne, UNEF, FacVerte-Interzaide etc.), et pas mal d’assos qui servent à rien et meurent rapidement. Elles organisent souvent des conférences, parfois intéressantes, mais aussi des soirées, comme la mythique Cheap Wednesday co-organisée par Lapéniche.net et RSP.fm, avec parfois d’autres associations, comme par exemple Samovar, l’association russe.

5. Les soirées

Soirée Hot Christmas du BdE au Back up Le BdE et l’AS se partagent l’organisation de soirées. Les soirées BdE sont généralement plus hype, celles de l’AS plus trash, mais cette année la différence s’est estompée. Elles s’organisent le mercredi soir dans des boîtes de la capitale (Madeleine Plaza, Queen, Chez Régine, Back-up, Atlantique Concorde etc. ). Souvent la même chose, beaucoup de house, de chope et d’alcool pas cher et pas bon, mais ça reste quelque chose à faire, ne serait-ce que de temps en temps. Pas très cher en plus, de l’ordre de 10€ la prévente et 3€ le verre (ils ont arrêté les open bar après quelques incidents l’an dernier). Parfois avec un dress-code, du genre rose cette année pour la soirée ArROSEe, ou rouge et noir l’an dernier au Queen pour la soirée Inferno.

Le BdA et les autres associations organisent aussi des soirées, souvent plus petites, mais à thème et généralement fort sympathiques. A venir : la soirée « oligarques » de Samovar (« une prévente, un verre de pétrole offert »), l’asso russe de Sciences Po, ou la soirée « I love Monnet » de l’AS avec les Jeunes européens.

6. Le CRIT

Chaque année a lieu ZE événement : le Critérium inter-IEP. Les 9 IEP se retrouvent pour trois jours de compétitions sportives, et surtout d’alcool et de fête. Organisé cette année à Grenoble, il devrait donner. Paris gagne généralement, sauf l’an dernier, mais Aix a triché. Paris y est déteste : « Province, unie, tous contre Paris », mais Paris le leur rend bien, avec des T-shirts explicites : « Sciences Potm vs. IEP : Institut d’Etudes Provinciales », « Sans rancune » (bref mais énorme !), ou, le must du must « Souviens-toi d’Arcueil ». On rentre le lundi matin défoncés en cours, avec quelques petites heures de sommeil pendant 3 jours et le foie cyrrhosé.

7. Les cycles délocalisés

Ils ont leur propre BdE, qui organise la vie étudiante sur place. Ils organisent entre eux un mini-CRIT, entre les cycles délocalisés fort sympathique, organisé cette année à Poitiers, cycle qui tous les ans ne gagne aucun trophée sauf celui des meilleurs supporters. L’an dernier c’était à Nancy, mais ça n’avait pas été très marquant, avec une organisation pas top.

Voilà pour ce petit tout d’horizon, si vous voulez plus d’infos demandez-moi, à la rigueur j’éditerais l’article.

Publié par

Arthur

RSP.fm, la radio des étudiants de SciencesPo, vous propose un blog regroupant des conseils pour entrer rue Saint Guillaume. Nous sommes deux à tenir ce blog : - Arthur Richer, étudiant en 4ème année, en Master Marketing et Etudes, créateur du blog en 2006. - Nathan Sigal, étudiant en 1ère année, et habitué du blog depuis 2006 N'hésitez pas à poser vos questions et à nous suggérer des idées d'articles !

30 réflexions au sujet de « La vie étudiante »

  1. En somme, si on est pas très incliné vers l’alcool et les all-night-long-fiestas le WEI c’est déconseillé ?
    Sinon je me trompe où on s’amuse pas mal ? Sciences Po ? Serait-ce pour compenser les difficultés ? y être admis ? 🙂

  2. En effet, un WEI, si on ne boit pas, ça devient vite pourri, si on n’aime pas la house, non plus, et si on est maqué, c’est pas cool.

    Effectivement on s’amuse beaucoup ? Sciences Po, mais c’est tout ? fait normal pour une Grande école. Toutefois, l’ambiance est tout de même plus studieuse que dans les Grandes écoles de commerce par exemple : il y a moins de soirées, leurs WEI sont réputés plus trash, les comas éthyliques plus fréquents.

  3. Déception déception…
    Alors même ceux qui ont les moyens de réaliser leurs rêves ont besoin de marchands de rêves pour planer?
    Simple réaction ? propos de l’alcool et de la house…
    Moi? Naîve? peut-être, mais j’avais imaginé que quand on tenait son destin en main (ce qui en ce moment pour moi signifie intégrer sciences po),eh bien, on préférait en avoir bien conscience et ne pas laisser cette conscience se distiller avec les vapeurs de l’alcool…
    Enfin, le pragmatisme viendra sûrement l’année prochaine…
    Quoi qu’il en soit les divertissements divers ne semblent pas avoir altéré tes capacités ? fournir ? tes en-croisant-les-doigts-futurs successeurs un site de qualité fort utile!
    Merci!

  4. En effet, c’est triste. Mais crois-moi, c’est nécessaire pour décompresser ! 😉

    Et puis, ce n’est pas parce qu’on est ? Sciences Po qu’on a son destin en main, c’est une vision un peu idéaliste. Il faut tout de même admettre qu’on a plus notre destin en main que d’autres.

    Merci pour les compliments, pas que je sois foncièrement mégalomane, comme le cliché de l’étudiant de Sciences Po le voudrait, mais bon, ça fait plaisir !!! 🙂

    Si tu as besoin d’autres conseils, je suis l? !

    A bientôt !

  5. Oui! besoin d’autres conseils! Ca ne rentre pas vraiment dans la rubrique « vie étudiante » mais puisque je suis l? et que le site me remercie d’être de retour… (pour ceux qui n’ont jamais laissé de message, ? partir du deuxième détour sur le site, si on a laissé un message, on a le droit ? un « Merci d’être de retour ») Bref.
    Je viens de lire, désemparée, ton article sur la suppression des possibilités d’entrée ? bac 1. Alors dis moi, que faire? Ca bouleverse complètement toutes mes stratégies! A savoir : plan A, essayer d’être reçue sur dossier; plan B, passer le concours en août si le plan A a échoué; plan C, entrer dans une prépa parisienne en attendant de passer le concours d’entrée ? bac 1. Est-ce qu’une prépa est le plus judicieux s’il faut attendre bac 3, en sachant qu’une prépa, on préférerait n’y passer que deux ans? Et puis, quelle prépa me conseillerais-tu? Pour l’instant mon choix s’était passé sur Victor Duruy mais…
    Bon, voil? , je ne vais pas saturer ton blog dès ce soir! Si tu estimes que les réponses que tu pourrais me fournir n’intéresseront pas tes lecteurs, il me semble que tu as mon adresse e-mail. La porte de la boîte aux lettres est ouverte!
    Merci pour ton attention.

  6. Bonjour Marie !
    Je ne savais pas pour ce message, je trouve ça vraiment très drôle!

    En effet, ça change tes plans. Si ça peut te rassurer : vous êtes des centaines dans ton cas !
    Si l’on supprime l’admission ? bac 1, il est clair que la prépa ne devient plus une préparation ? Sciences Po, et qu’il faut, en cas d’échec au concours, suivre un autre parcours, en faisant quelque chose qui te plait : ça peut être une hypo pour entrer ? l’ENS, une fac, ou une prépa EC, ou toute autre chose ! Après avoir reçu une bonne formation, tu pourras alors te retourner vers Sciences Po ? bac 3.

    Pour tes choix de prépa, ça dépendra de ton projet. Si tu veux vraiment faire une hypo, Duruy reste très bien, mais c’est vrai qu’elle perd sa valeur ajoutée pour le concours de Sciences Po ? bac 1… Il te reste H4, LLG, Saint-Louis, plein d’autres que je ne connais pas très bien (personnellement j’allais faire une prépa ECS ? Janson de Sailly si je n’avais eu aucun IEP).

  7. Bonjour et merci pour ce blog tres instructif ! Je souhaite intégrer Sciences Po en septembre prochain pour me diriger vers le master journalisme. Seulement, je ne comprend pas bien le nombre d’année ? faire avant l’accès au master. D’autre part, je voulais avoir confirmation que l’école parisienne se trouvait bien dans le 7ème arrondissement.

    Merci 🙂

  8. oh dsl c’est mon 2ème commentaire ce soir
    j’ai vu que tu étais pris ? janson
    et éventuellement comme toi si je ne parvenais pas ? entrer ? sp une prépa me tenterais bien (tenter n’est pas vraiment le mot )
    et je voudrais savoir si t’avais vraiment un super bon dossier(je sais j’ai l’ai un peu obsédée des notes…)
    merci!

  9. Par curiosité, dans quel établissement étais tu? Et pour répondre ? Polo: Sciences po se trouve bien dans le 7ème, rue des saints pères pour être plus précise, très près de st germain.

  10. Bonsoir,

    AU lycée, j’étais au lycée français Blaise Pascal d’Abidjan, en Côte d’Ivoire (première moitié de Seconde et Première) puis (enfin, j’ai un peu mélangé les deux pour des raisons politiques facilement compréhensibles vu le pays dans lequel je me trouvais) au lycée Sud-Médoc du Taillan-Médoc, dans la banlieue de Bordeaux.

    Sciences Po est bien dans le 7ème, ? la limité du 6ème arrondissement, très exactement entre le Boulevard Saint Germain, la rue de Grenelle, la rue Saint Guillaume et la rue des Saints Pères.

  11. Je suis d’amérique latine
    je voudrais savoir que penses tu de sciences-po poitiers?
    ça vaut la peine??
    de retour… y a t’il un avantage entre étudier l? ou en amérique??
    merci

  12. Si tu viens d’Amérique latine, le choix de Poitiers semble aller de soi, surtout si tu envisages de travailler dans cette région du monde et que tu t’intéresses aux problématiques latinoaméricaine.

  13. Salut Arthur.

    J’aurais une question bête (comme d’hab’ quoi). Voil? : étant donné que j’ai redoublé ma première S (je déteste vraiment les sciences), et que je risque de redoubler ma terminale (sciences quand tu nous tiens…), je voudrais savoir la moyenne d’âge des gens de première année, si vous êtes tous des surdoués avec cinq ans d’avance (j’ironise), ou si certains sont dans mon cas; et présentent une (voire deux) année de retard.

    Ce n’est pas très utile, mais c’est plutôt histoire de me rassurer ; si je n’ai pas mon Bac S je compte me réorienter vers la filière que j’aurais dû choisir dès le début (L, je suis un littéraire ce n’est plus ? démentir), et j’aimerais savoir si c’est chose pénalisante pour l’entrée ? Sciences Po de présenter quelques années de retard… sachant que l’enseignement français est franchement mal fait, aborder les sciences dans leur esprit « universitaire » ? partir seulement de la terminale, c’est s’exposer ? de nombreux cas de mauvaise orientation comme le mien.

    Merci.
    Antoine

  14. Merci. Je m’inquiète parce que bon… se présenter au concours en ayant redoublé deux fois, cela peut témoigner d’une mauvaise capacité de travail et d’adaptation, donc être rédibitoire ? l’entrée d’un institut qui se dit (je cite) « recruter d’excellents élèves de terminale », d’où mon inquiétude. ^^

  15. Juste un truc sur lequel il faudrait que tu te renseignes. Je ne me souviens plus s’il est indispensable de passer le concours l’année de son premier baccalauréat passé.

  16. En fait je pense demander une réorientation en L sans passer mon Bac Sn puisqu’il est en effet obligatoire de se présenter le concours l’année de son premier baccalauréat, étant considéré comme « bachelier » dès l’obtention du premier baccalauréat (je cite le dossier d’amission au concours). Ce problème ne devrait se poser qu’aux élèves qui envisageraient (même si c’est peu probable) de passer deux Bac une année après l’autre.

    Voil? voil? . =D

  17. Salut a tous,
    Antoine je suis a peu pres dans le meme cas que toi sauf que je n’ai aps redoublé ma premiere mais pour la terminale S c’est plutôt bien parti, ce que je dois comprendre c’est que si je passe mon bac S tout de même cette année je devrais obligatoirement passé le concours aussi cette année ?! je comptais egalement me réorienter et le passer l’année prochaine….

  18. et Arthur j’ai oublié de te dire vraiment merci pour ton site il est super, rien que les petits descriptifs de soirées motivent un maximum pour intégrer scpo 🙂

  19. Pour Anonyme (^^).

    En effet, j’ai lu sur le dossier d’admission que j’ai reçu par la poste qu’? partir du moment où tu obtenais ton premier Baccalauréat, tu étais considéré comme bachelier, et donc tu étais tenu de t’inscrire au concours de cette année précise. Ce dispositif est mis en place afin d’empêcher certains élèves de se réinscrire au lycée (ayant pourtant obtenu leur baccalauréat) pour préparer pendant une année le concours, sachant que cela reviendrait pratiquement au même cas de figure qu’une entrée ? Bac 1 (qui a été supprimée). Dommage donc ! C’est bien la raison pour laquelle je préfère nettement passer mon Bac l’année prochaine en ayant fait une bonne année de terminale (L en l’occurence).
    Cela peut paraître assez désespéré (et pas forcément sympa pour toi cher Anonyme (je sais ce que c’est de rater son année)), mais je suis rassuré de voir que je ne suis pas le seul ? être dans le pétrin ! Lol. Si tu veux qu’on en parle (ou qu’on se motive xD (je fais ma pub, pardonne-moi Arthur))), tu peux toujours m’envoyer ton mail ou ton msn (si tu veux bien sûr ^^) sur mon propre blog sur lewebpedagogique (suffit de cliquer sur mon prénom pour qu’il s’affiche).

    Et pour Thomas :

    Je suis ? fond avec toi, franchement ce blog est l’endroit le plus complet du net pour sauver les petits galériens comme nous qui rêvons d’entrer un jour rue Saint-Guillaume…

    Merci qui ? Merci Arthur ! ^^

  20. Salut antoine,
    En fait c’était moi l’anonyme mais j’avais ounlié de mettre mon nom 😉
    super ca me rassure vraiment qu’on puisse avoir raté son bac et surtout que je ne suis pas le seul dans ce cas la !
    et je vais te rajouter sur msn on pourra en parler tranquillement. Voici mon msn pour toi ou pour tout ceux qui veulent en discuter : [email protected]

    A bientôt

  21. Lol je n’avais pas cramé que tu n’étais pas si anonyme que cela, enfin si, mais une heure après avoir posté. ^^
    Par contre je tiens ? le préciser, le fait que je veuille refaire une année pour me préparer ne justifie en rien que rater son Bac c’est bien ! Attention !

  22. Dis-donc finalement, Sciences-po n’est pas une école de petits catho coincés et d’intellos preferant bûcher 24h sur 24 que faire la fête !
    Ca me rassure puisque c’était le seul truc qui me rebutait un peu. Je suis heureux de voir que cette grande école se compose de gens totalement « normaux » qui aiment se prendre des bonnes cuites; faire la fête et savourer leur jeunesse comme il se doit ^^

    Vraiment envie d’y aller…

  23. Bonjour a tous ,
    Je suis actuellement en premiere L , je me pose de nombreuses questions au sujet de Sciences Po.
    Tout d’abord j’aimerais savoir si les L ont leurs chances d’intégrer l’école ?
    Je crains que les Es et S soient priviligiés.
    Aussi , est il possible de conaitre les heurs de cours hebdomadaire + le travail personel a fournir ?
    Merci de repondre à mes questions é j’aimerais féliciter la richesse de ton site
    Bye

  24. Bonjour,

    Je m’appelle Laurent et je travaille pour un nouveau site dont l’objectif est de permettre aux étudiants de partager leur expérience en postant des commentaires et des photos (et bientôt des vidéos) sur de nombreux thèmes liés à leurs études et leur fac ou école.

    En quelques mots et quelques minutes, décris les locaux, l’intérêt des cours, le resto-U, l’ambiance, les programmes, ton emploi du temps… Avec quelques photos ce sera encore mieux !
    Bref, Toutes les infos qui peuvent aider d’autres étudiants ou des lycéens à comparer les différentes facs, écoles et filières avant de faire leur choix d’orientation ou de réorientation.

    Il te suffit de te rendre sur http://www.agoracampus.com, de t’inscrire (cela nous permet de n’autoriser que les étudiants à publier sur le site et aussi de préserver ton anonymat via le choix d’un pseudo) et de commencer à rédiger tes commentaires et à télécharger tes photos.

    Et si tu es convaincu de l’utilité du site, un petit article sur ton blog ne nous fera pas de mal. Si ta contribution est jugée intéressante par la rédaction du site, nous indiquerons l’adresse de ton blog pour plus d’infos…

    Et n’hésite pas à nous faire part de tes critiques (ou encouragements) par mail !

    A bientôt peut-être sur agoracampus.com…

Laisser un commentaire