Préparer le concours seul(e)

Préparer et réussir seul le concours de Sciences Po? C’est possible! Emmanuel Pisarra, élève en 2ème année l’a fait, et il a eu l’amabilité de bien vouloir écrire ce billet pour vous donner tous ses conseils. Personnellement, je remarque les conseils sont valables pour tous, candidats solitaires ou non.

« Le bac désormais derrière vous, reste la dernière ligne droite, celle menant au concours de Sciences Po, et à sa réussite. Pour cela, nombreux sont ceux à avoir choisi l’option prépas mais qu’en est-il des autres ?

Préparer seul le concours de Sciences Po peut passer pour une aberration, voire de l’auto-sabotage. Pourtant, chaque année, des étudiants, plus qu’on ne le croit, gagnent leur accès au 27, rue Saint-Guillaume après un été de travail en solitaire et parfois avec des résultats excellents.

Avoir été un élève sérieux durant les années lycée, avoir beaucoup, ou du moins intelligemment, travaillé pour le bac, dont les révisions constituent une base solide, sont néanmoins des pré-requis incontournables. Un été ne suffira pas à combler des lacunes trop importantes. Mais avec le bagage de connaissances et de méthodes adéquat, vous êtes tout à fait en mesure de mettre, par vous-même, votre été au service de votre réussite.

Tout est d’abord question d’organisation. S’enfermer dans sa chambre pour travailler non-stop semble peu raisonnable sur le long terme. Vous travaillerez mieux en sachant aussi vous reposer. Préférez donc un environnement favorable, offrant des possibilités de détente, sans trop de tentations. La campagne semble être un bon compromis.

Il faut ensuite établir un plan d’attaque, un planning. Vous devez être aussi bien préparé que les étudiants d’Ipésup et de Lakanal, savoir en quoi consiste exactement les épreuves du concours. Il est hors de question de le découvrir le jour même, comme c’est le cas pour certains candidats chaque année. Pour cela, il existe une solution gratuite, les annales des années précédentes et les rapports des correcteurs, à consulter impérativement pour se faire une première idée. (http://www.sciences-po.fr/admissions/annales_sujets/index.html)

Utilisez intelligemment le court mois dont vous disposez. Préférez l’étude de la période 1914-1945 en histoire, la seconde moitié du XXe siècle étant généralement mieux connue à l’issue de l’année de Terminale. Cernez évidemment vos points faibles – anglais ? esprit de synthèse ? technique de la dissertation ? – pour vous concentrez dessus.

En histoire, vous devez disposer d’un manuel solide que vous prendrez en note, ficherez, surlignerez,… bref mémoriserez selon votre méthode. Le Berstein & Milza et le Touchard sont des références incontournables et à confronter, idéalement. Prenez du temps, chaque semaine, pour réfléchir seul à un sujet de dissertation, établir une introduction, un plan détaillé et une conclusion, que vous comparerez ensuite avec le rapport des correcteurs. Avez-vous oublié un aspect important du sujet ou des faits essentiels ? Interprété le libellé de manière erronée ? Ces questions doivent se poser à vous durant votre préparation et trouver des réponses.

Pour l’épreuve d’anglais, lisez quotidiennement la presse en ligne, The Economist , The New York Times ou Time par exemple. Prenez en note le vocabulaire qui vous pose problème, les termes journalistiques qui reviennent. Ne soyez pas non plus boulimique, la lecture sérieuse de deux articles sera plus utile que celle, bâclée, d’une dizaine dont vous ne retiendrez rien. Essayez de résumer en quelques lignes les articles qui vous intéressent, d’en déceler la structure, les problématiques majeures. L’esprit de synthèse vous sera utile lors de l’épreuve d’anglais.

– En ce qui concerne l’épreuve sur documents, tout est une question de méthode, aucunement de connaissances. Renseignez-vous bien sur ses modalités, dans l’idéal, procurez-vous un dossier sur lequel travailler – vos camarades de prépa en possèdent plusieurs, demandez-leur ! – et exercez votre esprit de synthèse, déjà à l’oeuvre dans la préparation des épreuves citées auparavant.

Enfin, l’épreuve dite d’ordre général, si elle nécessite la maîtrise des fondamentaux en philosophie et une certaine culture, ne se prépare pas de manière scolaire. Faites-vous plaisir ! C’est l’occasion de relire ou découvrir les classiques, sources infinies d’exemples et supports de réflexion: La République, Le Prince mais pourquoi pas Madame Bovary ou Le Rouge et le Noir. Mais soyez aussi audacieux, sortez des sentiers battus par les manuels de culture générale. Une référence pointue et originale peut aussi jouer en votre faveur, pour peu qu’elle dispose d’un certain cachet intellectuel.

En résumé, vos vacances doivent être sérieuses, organisées, planifiées, mais rester des vacances. C’est le juste équilibre entre travail et repos qui mène à la réussite. Certes, il n’y a pas de recette infaillible, à vous de trouver la votre et surtout d’avoir confiance en vos capacités et en ce que vous pouvez réaliser seul.« 

Publié par

Nathan

Etudiant à Sciences Po Paris, promo 2013.

15 réflexions au sujet de « Préparer le concours seul(e) »

  1. Merci beaucoup, Nathan. ^^
    Enfin des conseils pour ceux qui se préparent seuls.
    Merci encore.

    PS: Je conseille à tous pour la CG, le blog de Mme Hansen-Love, il est très bien fait.

  2. Merci pour tous ces conseils !

    Ma question n’a pas (beaucoup) de rapport avec l’article, mais si j’ai étudié dans un lycée français à l’étranger, mais que j’ai passé les épreuves du Bac dans un centre d’examen sur le territoire français, puis-je bénéficier de la procédure spéciale ?

  3. Déja, un grand bravo a Emmanuel !

    Ensuite, je pense que je ferais la même chose, car c’est la solution quasi gratuite, l’idéal pour quelqun qui n’a rien a débourser !

    Mais un point reste pour moi ambigu : faut-il préparer au fur et à mesure de l’année de Terminale le concours ? Ou bien se concentrer plus sur l’été ?

  4. Bonjour !
    Alors je compte aussi préparer le concours seule , ma question en ce début d’année scolaire est la même que Baptiste : tout miser sur un mois intensif pour préparer les épreuves ou alors l’étaler sur toute l’année au risque d’empiéter sur le temps pour les matières au bac ?
    MERCI !

  5. @Amy: Bosse toute l’année sans pour autant empiéter sur tes révisions du bac. C’est ça de préparer Sciences Po!

  6. Merci beaucoup Nathan, pour ces articles qui redonnent la combattivité nécessaire à une bonne préparation! Et m’enlève cette désagréable impression d’être en plein dans le déterminisme social avec ces prépas trop onéreuses pour quelqu’un issu de la classe moyenne…
    Continue!

  7. Merci tout d’abord pour cet article instructif et rassurant !

    Cependant j’aurai une question à te poser.
    Passant le BAC S cette année, j’envisageais au départ de m’inscrire en prépa Commerce, fournissant un équilibre entre formation scientifique et formation littéraire (qui se trouve être mon point fort). Mais il se trouve que la formation fournie par Sciences Po est plus en phase avec mes centres d’intérêts, me destinant à un métier dans le secteur de la diplomatie ou de l’humanitaire. Je pense donc tenter le concours, mais je ne peux suivre de modules de préparation (très onéreuses et réservées dans mon secteur en priorité aux éleves de L et de ES), je le prépare donc seule.
    Je sais que mes chances sont minces, même au prix d’un travail acharné, et je voulais donc savoir, toi qui est/a été étudiant à Sciences Po, si il était possible d’intégrer l’école après une prépa Commerce, voire littéraire (Khâgne/Hypokhâgne) ?

  8. @Marie: Il est impossible d’intégrer Sciences Po après seulement 1 ou 2 ans d’études. Tu as deux possibilités: entrer directement après le bac par concours/MTB/convention ZEP, ou bien entrer pour un master, à bac+3 donc.
    La prépa commerce te destine à une école de commerce. Mais tu peux faire HK/Khagne/1 an de fac et tenter le concours de Sciences Po

    Nathan.

  9. Je suis désolé Nathan mais l’on peut absolument rentrer dans un IEP après bac+1 et pas seulement en post-bac!!!

  10. @ max,

    certes ce mode d’entrée existe, mais pas à science Po Paris, ce dont parle nathan, me semble-t-il.

  11. Salut! J’aimerais passer le concours de science po sans passer par une prépa, j’ai étais voir le site de science po et j’ai pu voir tous les formulaires a remplir pour le passer, et la somme d’argents mais j’aurais voulu savoir si il y a deja une pré-selection au concours après avoir rempli ce dossier ou si du moment que l’ont a le bac est admis pour passer le concours ? et où on doit le passer ?

  12. Bonjour, tout d’abord merci pour ces conseils. Je ne m’était pas décidée sur mon orientation post-bac, ce n’est que la semaine dernière que j’ai décidé de tenter ma chance à Sciences. Maintenant j’aimerais savoir si à cette période de l’année il m’est encore possible de me préparer efficacement pour l’examen d’entrée en 1ère année.

  13. Salut,

    je suis en première année à ScPo Paris et je vends mes fiches de révision pour le concours en Histoire et Anglais (j’ai eu 17 et 16 au concours).

    Contactez moi sur [email protected] si vous êtes intéressé.

  14. Bonjour a tous!

    Je prépare aussi mon concours d’entrée à Sciences po. Pour partager ma méthode de travail ainsi que mes analyses de faits d’actualité, ma bibliographie et mes infos concours, j’ai crée ce blog:
    http://ma-prepa-sciences-po.over-blog.com/

    Au plaisir d’échanger conseils et informations avec vous très bientôt!

    PS/ ton site est vraiment excellent! Félicitation =)

  15. Merci beaucoup pour tout ces conseils avisés.

    C’est pile ce que je voulais savoir ! En effet ça a l’air d’être le compromis parfait pour peu qu’on soit vraiment motivé !
    De plus, je trouve que se préparer seul peut être intéressant car les sujets sortent un peu des sentiers battus imposés dans les prépas.
    Mais je viens de faire une année de fac de droit qui ne m’a pas satisfait et je souhaite passer le concours, est-ce possible ? Ou fallait-il obligatoirement en faire la demande après le bac ?

Laisser un commentaire