René Rémond est mort

Bonjour à tous,

René RémondSciences Po est en deuil. Vous l’aurez entendu dans les médias, René Rémond est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, d’une maladie. Il avait présidé la Fondation Nationale des Sciences Politiques (qui forme, avec l’IEP de Paris, Sciences Po) de 1981 à 2007. Jean-Claude Casanova l’avait remplacé en début d’année, René Rémond prenant le titre de président d’honneur.

C’est une figure à Sciences Po, un mythe. Tout le monde connaît René Rémond. D’abord on a tous vécu ses discours soporifiques au début de la première année, pendant la rentrée solennelle. Il nous expliquait l’histoire de notre école, nous racontait la vie d’Emile Boutmy, et nous, nous tentions de ne pas dormir sur les bancs de l’amphithéâtre éponyme.

Ensuite, tout le monde connaît ses livres. Ils sont innombrables et constituent, pour la plupart, des références en la matière. Tout étudiant de Sciences a, à un moment où à un autre de sa scolarité, utilisé les écrits de ce grand historien.

C’était un peu notre reine d’Angleterre, avec la rue Saint-Guillaume et Richard Descoings en lieu et place du palais de Buckingham et de Tony Blair. On l’aimait bien, il ne faisait de mal à personne, il avait des surnoms affectueux. C’était une autorité morale indispensable à Sciences Po. Toutefois, bien que son titre ait un côté honorifique, et que son action soit peu connue car bénéficiant de peu de publicité, il a oeuvré, tout au long de sa présidence, pour Sciences Po et ses étudiants, participant notamment activement à la réforme de la scolarité sous la direction de Richard Descoings. Le directeur lui a d’ailleurs rendu hommage, dans un mail adressé à tous les étudiants et personnels de Sciences Po. Il a d’ailleurs publié ce mail sur son blog.

Un hommage donc, à ce grand académicien, notre papy vert à nous, à cet immense historien, à notre René bien-aimé. Mais également à ce défenseur acharné de la liberté à Sciences Po, comme il l’avait démontré lors de la venue, en 2006, de Nicolas Sarkozy à Sciences Po, où il s’était « battu » avec un de ses gardes du corps.

René, tu nous manques déjà, rien que parce que nous ne pourrons plus jamais rire quand un appariteur te tenait la porte de douze tonnes du 27, et que nous l’imaginions rêver de lâcher cette porte quand tu passais le palier. Mais aussi car nous savons désormais que nous ne lirons plus rien de nouveau de toi. Il est difficile d’imaginer Sciences Po sans René Rémond.

A ne pas en douter, un amphithéâtre prendra son nom. Pourquoi pas l’amphi A11, dont la poésie du nom actuel se fera vite oublier. Mais, soyons en sûrs, il restera de lui à Sciences Po bien plus que le nom d’une salle.

A noter qu’un groupe Facebook « René, we’re with you forever » vient d’être créé. Je vous renvoie également à l’article, plus formel, écrit par Hugo Billard sur son blog histoire Le jardin des retours.

Voir aussi : l’article que consacre Le Monde à sa mort, ainsi que l’article qu’y consacre Lapéniche.net, le webzine des étudiants de Sciences Po.

Publié par

Arthur

RSP.fm, la radio des étudiants de SciencesPo, vous propose un blog regroupant des conseils pour entrer rue Saint Guillaume. Nous sommes deux à tenir ce blog : - Arthur Richer, étudiant en 4ème année, en Master Marketing et Etudes, créateur du blog en 2006. - Nathan Sigal, étudiant en 1ère année, et habitué du blog depuis 2006 N'hésitez pas à poser vos questions et à nous suggérer des idées d'articles !

7 réflexions au sujet de « René Rémond est mort »

  1. Je suis sincèrement touché et désolé par le décès de ce grand historien que je n’aurai malheureusement pas l’occasion de rencontrer l’année prochaine.

  2. La mort de René rémond n’est pas sans conséquence pour ceux qui ont eu la chance de suivre ses cours. On attendait ses commentaires et ses analyses car sa rigueur intellectuelles et sa grandez culture étaient comme un phare qui éclairait notre propre pensée. Cette mort vous rend orphelin. Puisse t-il être un exemple pour la communauté intellectuelle de ce pays.

  3. I’d prefer reading in my native language, because my knowledge of your languange is no so well. But it was interesting! Look for some my links:

Laisser un commentaire