Sou’s ce lien l’idh de 2018

Posted in actualité

Alexis Pire consentement à l’impôt

Pas encore lu mais le dernier livre d’alexis Spire semble important en ces temps troublés

http://ref.lamartinieregroupe.com/media/9782021367683/136768_extrait_Extrait_0.pdf

Extraits de l’intro

L’impôt est au fondement d’un pacte social qui est le produit des relations nouées au cours de l’histoire entre les gouvernés et la puissance publique. Au XIXè siècle, sa justification était principalement de financer des missions régaliennes : l’armée, la police et la justice. En France, il est devenu après la Seconde Guerre mondiale un élément clé des politiques redistributives et d’une protection sociale financée également par les cotisations ; le taux de prélèvement obligatoire est passé de 15 % de la richesse produite en 1945 à 45 % en 2017. Un tel système de solidarité collective ne peut perdurer que s’il repose sur un accord relativement large de celles et ceux qui y participent. (…) Le terme de résistance renvoie à des pratiques qui peuvent aller des tactiques discrètes aux mobilisations les plus bruyantes (…) Mais ces différentes modalités se nourrissent mutuellement et prospèrent sur un sentiment d’injustice fiscale qui semble d’autant plus répandu qu’il renvoie à des considérations très variables et parfois éloignées des intérêts de celles et ceux qui les énoncent. Ainsi, il n’est pas rare que les bénéficiaires de prestations versées par l’État s’associent aux plaintes contre l’impôt ou que des ménages ayant de petits patrimoines fustigent les droits de succession dont ils sont pourtant exonérés.

(…) Ainsi, la fragilisation de l’acceptation de l’impôt ne s’explique pas seulement par un déficit de solidarité mais aussi et surtout par la conviction de ne pas recevoir une juste part des richesses nationales. Ce sentiment d’injustice n’implique en aucune façon une remise en cause de l’État ou de l’impôt ; il peut en revanche se conjuguer avec la revendication d’une intervention publique plus équitable. (…) On se propose tout d’abord de revenir sur la place de la question fiscale dans le débat public, en montrant qu’elle fonctionne comme un trompe-l’œil : les impôts qui apparaissent le plus, dans les controverses accompagnant les réformes, ne sont pas nécessairement les mieux connus par les différentes catégories de contribuables. Cette méconnaissance du système fiscal tend à accentuer la défiance envers l’impôt, avec toutefois des variations importantes. Au bas de la hiérarchie sociale, les membres des classes populaires sont encore nombreux à se rendre au guichet du fisc et sont aussi les plus enclins à se plaindre du niveau des prélèvements. Par comparaison, les classes moyennes s’en accommodent davantage, en usant des différentes possibilités de réduction et de dérogations. Curieusement, ce sont les classes supérieures qui affichent un rapport relativement apaisé à l’impôt : celles et ceux qui disposent de hauts revenus et de patrimoines élevés s’arrangent avec les règles fiscales de façon plus discrète que ne le font d’autres groupes sociaux.

(Alexis Spire : « Résistances à l’impôt, attachement à l’Etat – Enquête sur les contribuables français » – Seuil – 2018

Posted in actualité

Sur les GJ

UN TRÈS BON ARTICLE. …. enfin.

Posted in actualité

En EA LE VIEILLISSEMENT DU JAPON

sous ce lien une géniale émission….. tout est dit sur les causes et les effets du vieillissement. Prendre des notes.

Posted in COURS TES, EDS Tagged , ,

fiche de conseil de classe

Questionnaire de premier trimestre

Nom – Prénom :…………………………………………………………………………….

1. Quel bilan dressez-vous de ce premier trimestre? L’avez-vous trouvé difficile/facile ?

Vous estimez que vos relations avec les autres élèves de la classe sont :

très bonnes / satisfaisantes / mauvaises / inexistantes

Observations éventuelles
Vous jugez l’attitude de la classe :

active et intéressée / attentive / correcte / passive / indisciplinée

Observations éventuelles
La quantité de travail demandée est :

trop importante / adaptée / insuffisante

Y a-t-il un jour qui pose problème pour le travail du lendemain ? 

Autres observations :

2. Dans quelle(s) matières vous sentez-vous à l’aise ?

3. Dans quelle(s) matières vous sentez-vous en difficultés ?

4. Comment pouvez-vous expliquer ce bilan ?

5. Quelles difficultés rencontrez-vous (dans la prise de notes, dans l’organisation du travail à la maison, dans la gestion du matériel, dans l’expression orale, etc.) ? Quels sont vos besoins en termes d’aide ?

6. Comment pouvez-vous améliorer vos résultats ?

7. Quelle aide méthodologique aimeriez-vous en AP ?

8. Pensez-vous avoir été bien préparé à votre entrée en première ES ? Que suggérez-vous d’organiser pour vos camarades de l’année prochaine pour les aider ?

9. Quel est votre projet d’orientation pour l’année prochaine ? Quelles études envisagez-vous après le bac, quel métier ?

10. Votre projet actuel est-il différent de celui que vous aviez en entrant au lycée, ou après la classe de seconde ?

Si oui, exposez les raisons de ce changement.

11. Rencontrez-vous actuellement un problème (situation familiale, santé personnelle, autre ) qui risque de perturber votre année scolaire ?

Posted in actualité

la fléxibilité du marché du travail suite de dissertation

Vous trouverez dans cet article ce que je n’ai pas pu mettre dans le cours et dans les liens proposés sur l’ENT LEIA au sujet de la dissertation:

Les politiques visant à renforcer la flexibilité du marché du travail sont-elles suffisantes pour lutter contre le chômage ?

quelques éléments de cours …

Lutter contre le chômage structurel par des politiques de formation et de flexibilisation

La persistance d’un chômage massif peut s’expliquer par l’inadéquation entre l’offre et la demande de travail (chômage structurel).

Les politiques de l’emploi peuvent donc chercher à agir soit sur l’offre, soit sur la demande de travail.

->D’une manière générale, les politiques de flexibilité du marché du travail sont des politiques d’inspiration libérale car la flexibilité du marché du travail doit permettre une meilleure rencontre de l’offre et de la demande de travail. Ce sont aussi des politiques de l’offre de biens et services (« politique de l’offre »), c’est à dire en faveur des entreprises qui cherche à agir sur la demande de travail.

-les différentes formes de flexibilité

Pour s’adapter aux fluctuations de la demande, les entreprises doivent avoir un système de production flexible. La flexibilité du marché du travail représente l’ensemble des mesures qui permettent aux entreprises d’adapter leur volume de travail aux évolutions de la demande. On distingue :

  • -la flexibilité externe : recours aux CDD, à la sous-traitance
  • -la flexibilité interne : variation du volume d’heures de travail
  • -la flexibilité fonctionnelle : variation des postes de travail auxquels sont affectés les salariés
  • -la flexibilité salariale : individualisation des rémunérations

->formation initiale, formation continue

Les politiques d’aide au retour à l’emploi, qui agissent sur la formation des chômeurs (comme celle qui soutiennent les revenus) sont plutôt des politiques de la demande (de biens et services), car elles sont en faveur des ménages. Elles cherchent à agir plutôt sur l’offre de travail

Le chômage structurel peut aussi provenir d’une inadéquation des qualifications des individus  (diplômes + expériences professionnelles) avec celles requises pour les emplois (capacités techniques requises par le poste), donc les politiques de formation initiées par l’Etat vont viser à améliorer la formation, afin de rendre les chômeurs (et même tous les actifs) employables.

 

CONCLUSION : Les politiques de l’emploi, ce sont toutes les interventions des pouvoirs publics sur le marché du travail. Les politiques actives sont les politiques de l’emploi qui ont pour objectif de soutenir l’emploi (créer des emplois ou empêcher leur destruction) ; les politiques passives sont les politiques de l’emploi qui ont pour objectif de limiter les effets néfastes du chômage (par le versement d’allocations, par exemple).

Avantages et inconvénients de la flexibilité…

a) La flexibilité peut être avantageuse pour les entreprises et les salariés

-La flexibilité sous ses différentes formes permet d’accroitre la productivité du travail car elle évite que certains salariés soient sous-employés (polyvalence et annualisation)

-La baisse des coûts de production et donc des prix peuvent être obtenues par une meilleure adaptation des besoins de main d’œuvre à la production.

-La flexibilité permet une meilleure circulation des travailleurs d’un secteur à l’autre ce qui favorise le redéploiement des capacités productives pour l’innovation (théorie du déversement)

-La flexibilité quantitative peut éventuellement inciter les entreprises à créer des emplois (même s’il s’agit souvent d’emplois précaires.

-La flexibilité quantitative permet éventuellement aux salariés de mieux  gérer temps de travail et temps de loisirs.

-La flexibilité qualitative en donnant plus de polyvalence aux salariés peut répondre aux exigences accrues de la main d’œuvre (cf toyotisme)

b) La flexibilité peut avoir des effets néfastes

-la flexibilité peut remettre en cause le droit du travail :

Par exemple, les entreprises peuvent utiliser les CDD ou les interims, non pas pour adapter la quantité de main d’œuvre aux besoins mais pour réduire les protections accordées aux travailleurs. Les NFE (les nouvelles formes d’embauche) peuvent alors apparaître comme un nouveau mode de gestion de la main d’œuvre voir comme une nouvelle organisation du travail.

-La flexibilité peut aussi avoir des effets négatifs sur la productivité du travail. Quand le travail est précaire, le salarié peut être moins impliqué, il a moins le temps de développer ses capacités ; la formation permanente aux transformations technologiques peut se révéler sélectives (et exclure par exemple les intérims), l’embauche de jeunes surqualifiés peut être contreproductive.

-la flexibilisation de l’organisation et des rapports de travail génére une précarisation croissante du travail, créant un marché du travail à plusieurs vitesses. Selon les économistes américains M.J.Piore et P.D.Doeringer, il n’existe pas un marché unique du travail, mais un marché segmenté en deux compartiments (on parle alors de dualisme du marché du travail ou de segmentation du marché du travail) avec au centre un marché interne où les grandes institutions et les grandes entreprises recrutent des salariés stables bénéficiant d’un statut négocié avec les syndicats et un marché externe où des emplois précaires sont offerts.

-La précarisation du travail peut avoir des effets néfastes sur la croissance car elles incitent les individus à épargner par précaution et à peu consommer et investir (immobilier).

La précarité des situations entraîne une précarité des ressources ce qui peut entraîner une instabilité de la demande donc de tout le système économique (et social).

Si la flexibilité de l’emploi peut apparaître comme une solution partielle au problème du chômage, elle n’est pas nécessairement la panacée. De plus, il existe des pays où le taux de chômage est équivalent à celui des Etats-Unis et où pourtant le marché du travail est rigide (Europe du Nord)

  • les Formes Particulières d’Emplois sont une catégorie de l’INSEE, qui correspond aux emplois interims, aux CDD et aux emplois aidés.

……………

La flexibilité et le marché du travail un article de 2007

 

 

Posted in actualité

une emission de radio pour comprendre les mécanismes de la concurrence

voila une très bonne emission de radio à podcaster

Pour ceux qui suivent l’enseignement d’économie approfondie,

Ce lien vous permettra d’accéder à l’émission de France Culture portant sur le contrôle de la concurrence et la régulation des marchés.

 

Posted in actualité

une infographie et un rapport pour le prochain cours de EA

sous ce lien une belle infographie pour comprendre les lien entre  financement de la retraite et vieillissement en a la fin un lien pour le rapport qui lui fait 164 pages

Posted in actualité

PAE GRECE un premier pas la carte de la Grèce antique et des images des Cariatides

Posted in actualité

un vrai test pour l’orientation

vous trouverez sous ce lien un test certes un peu long à faire mais si efficace pour mieux vous orienter de façon plus fine

Posted in actualité