Résumé du cours La Méditerranée médiévale, espace d’échanges et de conflits à la croisée de trois civilisations.

Résumé du cours d’histoire (T1b) : La Méditerranée médiévale, espace d’échanges et de conflits à la croisée de trois civilisations.

=> télécharger les polycopiés en cliquant ici.

Introduction :

= > Faire le tour du sujet : Où ? Quand ? Qui ? Quoi ?

* La Méditerranée, unie sous l’Empire romain, est divisée au Moyen-âge (époque médiévale).
=> Trois grandes civilisations se côtoient en Méditerranée.
Définition de civilisations : ensemble de peuples ou de sociétés qui se distinguent des autres par des caractères, essentiellement culturels, propres.

* Le cours portera essentiellement sur les XIème et XIIIème siècles.

  • L’Occident Chrétien (ensemble des royaumes de l’Europe de l’ouest qui succèdent à l’Empire romain d’occident, disparu en 476)
  • L’Empire Byzantin (ancien Empire romain d’Orient (Capitale = Constantinople fondée au IVème siècle par Constantin 1er)
  • Le monde musulman (à partir du VIIème siècle, dans le sud et l’est de la Méditerranée).

Ces civilisations s’affrontent régulièrement (croisades…).
Mais, dans le même temps, ces civilisations nouent de véritables relations (échanges économiques et culturels).

Problématique : Comment se sont affrontées et influencées les civilisations méditerranéennes au Moyen-Âge ?

Travail à la maison :réaliser la carte des aires de civilisations méditerranéennes (à partir de la carte page 59)

=> télécharger les polycopiés en cliquant ici.

I – Quelles sont les caractéristiques des trois grandes civilisations méditerranéennes ?

Un point commun : monothéisme.

A) L’Empire byzantin : l’héritier de l’Empire romain d’Orient.

A survécu aux invasions barbares du Vème siècle (Perte progressive de l’Occident au profit des barbares. L’Orient résiste mieux aux invasions).

* Géographie au début du XIIème siècle :
Carte page 58  : au Nord-est de la Méditerranée autour du Bosphore. A cheval sur l’Asie et l’Europe (Asie mineure + Grèce).
Est en déclin à cette époque. Il subit les attaques des Normands, des Turcs et des arabes.
Sa capitale : Constantinople, fondée en 324 par Constantin 1er.

* Ses caractéristiques politiques :
Qui dirige cet empire ?
Ses institutions sont celles de l’empire romain : L’empereur appelé Basileus (« roi » en grec) détient tous les pouvoirs et s’appuie sur une administration centralisée.

A NOTER : La langue administrative n’est plus le latin mais le grec.

Le territoire est organisé en provinces.
=> Le Basileus est un magistrat, un chef militaire (imperator) et un chef religieux.
L’empereur est un personnage sacré = Il est considéré comme le représentant de Dieu sur terre.

Etude du doc 2 page 61 : Basile II (960-1025). => Son couronnement par Jésus et les anges, ainsi que la prosternation de ses sujets [proskynèse] montrent ce pouvoir théocratique. Il est aussi auréolé.

=> Il s’agit donc d’une théocratie : définition page 60.
• Il gouverne le pays
• Il dirige l’armée
• Il contrôle l’Église

* Ses caractéristiques religieuses : Il s’agit d’un empire chrétien.

Les pratiques et les croyances des chrétiens d’Orient (Empire byzantin) s’éloignent de celles des chrétiens d’Occident.

Différences :

  • ils vénèrent des images, les icônes – Ce sont des iconodoules : Relatif aux théologiens du VIIIe et XIe siècle à Byzance, justifiant le culte des images saintes, contrairement aux iconoclastes (destructeur des images). En Occident, le rôle seulement pédagogique des images est retenu, pas leur caractère sacré.
  • Les prêtres peuvent se marier
  • Les saints ne sont pas fêtés les mêmes jours.

=> Les tensions conduisent à une véritable rupture : c’est le schisme de 1054.

=> Il y a dorénavant deux Eglises chrétiennes. L’une est dirigée par le pape, l’évêque de Rome (Eglise catholique) et l’autre par le patriarche de Constantinople (Eglise orthodoxe).

Le patriarche de Constantinople n’a pas de rôle politique ou religieux important, à la différence du pape, car ces fonctions sont assurées par l’empereur.

=> télécharger les polycopiés en cliquant ici.

B) Un monde musulman en essor mais divisé.

* Géographie au début du XIIème siècle :
Carte page 58
Le monde musulman s’étend de la péninsule ibérique au Moyen-Orient. Il domine tout le sud de la Méditerranée : Le Moyen-Orient arabe, turc et persan, l’Asie centrale, l’Inde du nord, l’Afrique du nord, l’Espagne du sud (Andalousie).Il progresse sauf en Espagne face à la Reconquista (les pertes sont lourdes pour les Musulmans).

* Ses caractéristiques religieuses et politiques :
L’Islam : d’un mot arabe qui signifie « soumission à la volonté de Dieu », religion monothéiste née au VIIème siècle dans la péninsule arabique en Asie.
Son fondateur : Mahomet (570-632), un marchand arabe de la Mecque.

Laisser un commentaire