image Cours en ligne : Développement et inégalités.

Cours de géographie : Développement et inégalités.

Manuel pages 132 et 133

————-CONSIGNES————–

  • Voici notre premier cours en ligne.
  • Lisez-le LE MANUEL OUVERT DEVANT VOUS et résumez-le dans votre cahier en recopiant bien les titres.
  • Des activités vous sont proposées (questions, lectures…). Faites-les dans votre cahier !
  • Notez les termes en vert dans une fiche de vocabulaire avec leur définition.
  • Vous aurez aussi quelques travaux à me rendre afin de vérifier l’avancement et la bonne compréhension du cours. Vous serez prévenus par mail (Vie Scolaire).
  • N’hésitez pas à me contacter par mail(Vie Scolaire) si vous avez une question, un problème… Vous pouvez aussi mettre un commentaire à cet article. Je mettrai votre question anonymisée + ma réponse dans ce résumé. Relisez donc ce résumé de temps en temps une fois la mise en fiches faite.
  • Bon courage et prenez soin de vous.

——– C’est parti ! ——————————–

Introduction : page 132

En 2020, les hommes n’ont jamais été aussi nombreux sur terre. Cet effectif ne cesse d’augmenter et rapidement (explications : la plupart des pays du Sud n’ont pas encore terminé leur transition démographique = « normalement », vous devez être au courant :=))).

Ces sociétés en forte croissance démographique doivent faire face à de nombreux défis (voir cours sur les trajectoires démographiques) tout en tentant d’enclencher le processus du développement.

La croissance économique mondiale se poursuit. Les sociétés humaines ne cessent de créer davantage de richesses année après année.

La preuve par ce graphique de la banque mondiale :

Pourtant les inégalités perdurent. Aujourd’hui, tous les pays n’arrivent pas encore à satisfaire l’ensemble des besoins essentiels de leur population. Ils ne sont pas encore développés. On les appelle aujourd’hui les pays du Sud. Ce sont des pays globalement pauvres plus ou moins en développement.

Ceux qui y arrivent sont appelés les pays du Nord, ce sont les pays riches et développés.

Notez bien la définition du développement : C’est donc bien un processus, une évolution, une transition (choisissez le terme qui vous convient) qui doit permettre à une société de réussir à satisfaire les besoins essentiels de sa population. Ce processus peut être long et très inégalitaire, certaines parties de la population restant parfois à l’écart.

Listez quelques besoins essentiels d’une population (être logé, nourri…).

Problématique : Nous verrons comment les pays tentent d’assurer à l’ensemble des populations de la Terre un niveau de développement acceptable ?

I – Un monde encore très inégalement développé.

A) Comment mesure-t-on le niveau de développement d’un pays ?

Pendant longtemps, l’outil statistique préféré pour cerner l’évolution des pays était le PIB.

Le PIB est le produit intérieur brut qui est le fruit de la somme, calculée chaque année, de l’ensemble des richesses créées par les acteurs économiques, financiers… localisés dans un pays. Etudiez la définition proposée page 132.

Si le PIB augmentait, les analystes concluaient à la bonne santé du pays qui se développait. Or, ce critère économique est parfois trompeur car pour qu’il y ait développement il faut que toute la population en profite, ce qui est loin d’être le cas.

Pour pallier aux insuffisances du PIB, l’ONU a décidé de mettre en place un nouvel outil statistique : l’IDH et ce depuis 1990.

Qu’est-ce que l’IDH ?

Comprenez-vous ce schéma ?

L’IDH prend en compte des critères économiques (Revenu national brut par habitant) mais pas seulement.

Lesquels et dans quel but ?

=> Il prend aussi en compte des données sanitaires et culturelles. L’objectif est de mesurer l’état de la population et ainsi mieux cerner la capacité d’un pays à satisfaire les besoins essentiels de cette dernière.

ATTENTION ! L’IDH est compris entre 0 et 1. L’IDH moyen tourne autour de… 0,7.

Maintenant que nous avons un outil relativement correct. Voyons ce que cela donne !

B) L’état du monde actuel en terme de développement.

Rendez vous page 129 de votre manuel de géographie.

Présentez ce document.

Il s’agit d’un planisphère géopolitique.

Le cartographe a utilisé deux types de figurés.

Lesquels ?

Un figuré zonal = les plages de couleurs.

Deux figurés ponctuels = Des histogrammes bleus et des graphiques circulaires  de deux couleurs différentes.

Que retenir de la lecture de ce planisphère ?

1) On s’en doutait mais il est clair que le niveau de développement est très différent d’un pays à l’autre. Le choix des couleurs met bien en évidence ces inégalités.

2) Il y a des pays à l’IDH très élevé. Ce sont pour l’essentiel des pays du Nord.

3) Les pays à l’IDH moins élevé sont des pays du Sud. Mais l’écart entre eux est très important. Les Nord eux sont plus homogènes.

4) Les histogrammes bleus montrent que les pays les plus inégalitaires sont … les pays du Sud, les pays les moins développés.

5) Les graphiques circulaires montrent que la pauvreté est présente partout y compris dans les Nord mais certes de façon beaucoup plus forte dans les pays du Sud.

C) La division Nord-Sud est-elle toujours d’actualité ?

Avant de répondre à cette question, il faut tracer la limite Nord-Sud.

Utilisez pour cela votre planisphère où nous avons placé les grandes mégapoles.

Voici le tracé séparant les pays développés de ceux qui le sont moins.

J’ai colorié en bleu les mers et quelques grands lacs pour éviter de confondre avec des territoires nationaux. Utilisez un crayon de couleur bien taillé.

Avec un stylo-feutre orange (vous pouvez prendre un rouge), j’ai tracé la limite entre les Nord et les Sud, entre les pays développés et les pays qui le sont moins.

Faites ce travail !

Nous allons maintenant comparer ce tracé et la carte page 129.

Cette limite Nord-Sud reste en partie valable. Les pays en vert foncé sont pour la plupart classés parmi les Nord.

Mais cela n’est pas parfait. Il y a des Sud qui ont un niveau de développement similaire à la plupart des Nord.

Lesquels ?

C’est le cas de l’Argentine, de l’Arabie Saoudite et d’Oman.

De plus certains Nord ont des IDH plus faibles.

Lesquels ?

L’Ukraine, la Croatie, la Serbie, la Macédoine, l’Albanie notamment.

Conclusion et réponse à la question du titre : La limite Nord-Sud est de plus en plus floue car les niveaux de développement sont très différents d’un pays à l’autre. L’opposition entre le Nord et le Sud n’a plus beaucoup de sens. Il y a des Nord et il y a des Sud.

E) La carte des différents types de Nord et de Sud.

Nous allons classer les pays selon leur type et niveau de développement.

Votre manuel page 132 en présente quelques-uns.

Lesquels ?

Les pays émergents et les PMA.

Recopiez leur définition.

Nous allons élaborer une carte qui classe les pays.

Voici tout d’abord la légende.

Recopiez-la !

Nous allons ensuite choisir les couleurs des différentes catégories.

Pour rendre les choses un peu plus rigolote , je vous propose un fond de carte différent de celui que je vous ai distribué. A vous de retrouver, sans vous tromper, les pays.

Prenez un nouveau planisphère vierge.

En voici un autre pour les étourdis :

Nous commençons par la première partie et donc la ligne de clivage, à savoir la limite Nord-Sud. Tracez-la en rouge et nommez aussi les grands espaces maritimes en bleu. N’oubliez pas de compléter la légende.

Identifions en les coloriant en rouge les pays, membres de la Triade (définition à relever : ce sont les trois pôles économiquement dominants depuis les années 1980).

=> Vous reconnaissez les Etats-Unis, l’Europe occidentale et le Japon, premiers pays à s’être industrialisés dès le XIXème siècle.

Plaçons à présent les pays du Nord associés à la domination de la Triade (en orange) mais aussi les pays anciennement communistes en jaune (avant 1991 et la fin de la guerre froide). Nommez en noir quelques puissances.

Vous constatez que des couleurs chaudes ont été utilisées pour les colorier. Nous utiliserons pour mieux les distinguer des couleurs froides pour les pays du Sud.

Colorions les pays du Sud de la catégorie des « Etats-continents émergents » du Sud en bleu foncé. Ce sont des poids lourds de l’économie mondiale actuelle du fait de l’immensité de leur territoire mais aussi des effectifs de leur population. Ils sont quatre.

Sur cette dernière version, les derniers Nord ont été localisés.

Lesquels ? Regardez bien ! Ils sont en rouge. Et ce sont des étoiles.

Il s’agit des nouveaux Nord. Ces petits pays (d’où le choix des croix) étaient considérés comme des Sud il y a 30 ans. Leur transition réussie en terme de développement leur permet d’être classés parmi les Nord depuis le début des années 90.

Ils sont quatre : La Corée du Sud, Taïwan, la ville de Hong-Kong (ancienne colonie britannique mais récupérée par la Chine en 1997 = c’est donc à présent un territoire développé au sein de l’immense Chine) et Singapour. On les surnommait dans les années 80 les quatre dragons car ils étaient très dynamiques. Les géographes les appelaient les Nouveaux Pays Industrialisés d’Asie (NPIA).

Plaçons à présent les autres pays émergents du Sud de poids inférieur aux Etats-continents émergents du Sud.

Ils sont coloriés en bleu clair (avec un crayon de couleur).

(ATTENTION ! Les pays en vert clair sont les PMA et les pays avec un rectangle noir les pays rentiers du pétrole; Nous en parlerons plus loin.)

Le document 1 page 124 présente quatre pays émergents (la Chine, l’Inde, le Brésil et l’Indonésie).

Pourquoi doit-on continuer à les classer parmi les pays du Sud ?

Certes, leur classement en terme de PIB est très bon mais leur classement concernant leur IDH très moyen voire mauvais. Leur espérance de vie est aussi très inférieure à celles des pays développés (ici, Allemagne et France).

Il reste donc les trois dernières catégories de Sud :

  • Les pays exportateurs et rentiers du pétrole (triangle noir)
  • Les pays les moins avancés selon l’ONU (en vert clair).
  • Les pays en situation intermédiaire entre les PMA et les pays émergents (en vert foncé).

Soignez bien la réalisation de votre croquis et complétez correctement la légende. Collez tout ceci dans votre cahier après avoir recopié ce cours. Si ce n’est pas clair; Dîtes-le moi en déposant un commentaire (en bas de cet article) ou en m’envoyant un mail.

Conclusion : un monde très inégalement développés avec une grande diversité de situation.

II – Un monde qui ne cesse de changer mais qui reste, et ce à toutes les échelles, très inégalitaire.

L’état du monde est fluctuant. Nous avons constaté avec le croquis des Nord et des Sud que des pays avaient changé de catégorie. C’est le cas des quatre dragons qui sont à présent des Nord. C’est aussi le cas des pays émergents.

A) Les pays émergents face aux défis du développement.

Ces pays sont de plus en plus nombreux (pays en bleu clair sur votre croquis).

Définition des pays émergents : Leur croissance économique (PIB) est en essor ainsi que la diversification de leurs activités économiques. Les conditions de vie de leurs habitants s’améliorent même si leur niveau d’IDH reste parfois moyen.

Exemple : La Chine IDH : 0,752  au 85ème rang mondial. Son IDH est cependant en nette progression : A lire ici.

Un dossier à étudier : pages 124 et 125

Répondre dans votre cahiers aux quatre questions page 125.

=> Vos réponses doivent vous permettre de bien cerner les caractéristiques des pays émergents et de montrer que de nombreuses difficultés les touchent encore.

B) Des inégalités présentes à toutes les échelles.

les inégalités de développement sont très perceptibles à l’échelle mondiale. Votre croquis le prouve. Mais elles sont aussi très présentes à d’autres échelles.

* A l’échelle continentale : étudiez par exemple le continent africain. La diversité des Sud est très importante.

* A l’échelle nationale : Les écarts entre les régions d’un même pays sont parfois très forts surtout dans les pays du Sud qui n’ont pas un Etat capable d’assurer un aménagement du territoire homogène sur l’ensemble de l’espace national.

Votre manuel page 132 paragraphe 2 présente l’exemple du Brésil et des écarts entre ses régions. Les acteurs localisés dans la région du Sudeste (région situé sud-est) réalisent 60% du PIB national.

Voici une carte (administrative) des régions du Brésil :

Et voici une carte des IDH des régions brésiliennes qui montre bien les écarts et la domination des régions du Sud et du Sudeste brésiliens.

* A l’échelle locale, les écarts de développement sont aussi très visibles.

Restons au Brésil et analysons une photographie très célèbre d’un quartier de Sao Paulo mais aussi très révélatrice :

Étudiez la bien et remarquez le fort contraste de richesse entre ces deux quartiers.

Conclusion : La situation globale de l’humanité s’améliore. Lisez le paragraphe 1 de la page 132 pour noter des arguments attestant ce progrès. Mais les inégalités se renforcent entre les plus riches et les plus pauvres. Lisez le dossier pages 122 et 123 pour trouver des preuves de cette affirmation.

————-Fin du cours ———-

A faire : Vous devez m’envoyer votre croquis par mail pour correction ainsi que les réponses aux quatre questions page 125 (pensez à bien présenter les documents utilisés et à reprendre les termes des questions dans vos réponses). Cela comptera comme un travail facultatif (mais vous devez me le rendre).

————Prochain cours dans quelques jours —————

Le thème : Le territoire et la population en France

Pour aller plus loin : un Dessous des Cartes sur la croissance des inégalités :

Laisser un commentaire