Nouvelles policières – 2

Voici la nouvelle de Stéphanie :

Mystère au collège

 Un matin, les élèves de 5ème6 faisaient sport. Les élèves allèrent se ranger devant les vestiaires quand la sonnerie retentit. Les élèves rentrèrent. Marine, Maëva, Arantxa, Sinaï et Justine trouvèrent Stéphanie par terre. Le professeur, Madame Cassaing, terrifiée, appela de suite la police. La police arriva et interrogea le professeur :
« Quand nous sommes rentrés dans les vestiaires, nous avons trouvé l’élève par terre ».
L’inspecteur Lardon observa Stéphanie.
« Elle a reçu un coup sur la tête mais elle est toujours en vie ».
Un policier trouva par terre à coté de Stéphanie une boucle d’oreille en or.
« La boucle d’oreille est à l’élève ?
– Non »
L’inspecteur Lardon visita le collège. Il alla dans toutes les pièces. Les élèves terrifiés rentrèrent chez eux. Les urgences importèrent Stéphanie à l’hôpital. Alors madame Cassaing appela les parents de Stéphanie qui allèrent tout de suite à l’hôpital.

Le lendemain matin, madame Cassaing reçut en coup de téléphone de la police.
« Bonjour madame. Je vous appelle au sujet de votre élève.
– Stéphanie ?
– Oui.
– Elle s’est réveillée ce matin »
Alors madame Cassaing  alla voir l’élève à l’hôpital.

Elle arriva et parla à Stéphanie.
« Tu te souviens de ce qui s’est passé ?
– Oui un peu.
– Explique.
– Je suis allée dans les vestiaires pour chercher mon manteau et puis j’ai reçu un coup sur la tête. Je ne me souviens que de ça.
– Merci ».

Madame Cassaing trouva l’autre boucle d’oreille en or alors elle appela l’inspecteur Lardon.
« Allô. Je suis le professeur de Stéphanie. Je vous appelle au sujet de la deuxième boucle d’oreille, je l’ai retrouvée accrochée sur le pull de Stéphanie.µ
– Merci. Nous arrivons pour chercher la boucle d’oreille et en suivant nous allons l’amener au laboratoire pour l’identifier.
– Je vous attends ».

La police arriva, prit la boucle d’oreille et partit au laboratoire.

Le lendemain matin la police appela madame Cassaing.
« Nous avons des informations sur la boucle d’oreille.
– Oui je vous écoute.
– Au laboratoire, ils ont trouvé en cheveu blond récemment coloré.
-Je crois savoir à qui appartiennent ces boucles d’oreilles.
-A qui appartiennent-elles ?
– Je crois que c’est à la principale du collège.
– Merci nous allons l’interroger de suite ».

La police arriva au collège et demanda à un professeur qui passait dans la cour où se trouvait le bureau de la principale.
« Juste à coté de l’infirmerie à droite.
-Merci. »

L’inspecteur Lardon entra et regarda partout. La principale remplissait des papiers.
« Que puis-je faire pour vous ?
-Nous venons au sujet de votre élève Stéphanie qui a été frappée derrière la tête.
-Oui.
– Nous avons retrouvé vos boucles d’oreilles. Une à coté de l’élève dans les vestiaires et l’autre sur le pull de Stéphanie. Nous avons amené une des boucles d’oreille au laboratoire et nous avons trouvé un cheveu de vous.
– Ce n’est pas à moi !
– Madame Cassaing nous a dit que vous veniez de refaire une couleur de cheveux.
-Oui c’est vrai…
-Blonds.
-Oui.
-Nous sommes obligés de vous amener au commissariat.
-Oui j’arrive. »

La police emmena la principale au commissariat.
L’inspecteur Lardon interrogea la principale.

« On sait que c’est vous qui avez frappé Stéphanie.
– Vous n’avez pas de preuve.
– Si ! Vous êtes la seule dans le collège avoir fait une couleur blonde !
-Oui c’est moi qui l’ai frappé derrière la tête.
-Pourquoi ?
-Parce que je l’ai surprise, un jour, dans mon bureau, en train de voler une bague précieuse, mais elle ne m’a pas vue.
-Très bien. Vous allez aller devant le juge pour coups et blessures. »

 

Alors la principale passa devant le juge.
Le lendemain une nouvelle principale arriva au collège. Et Stéphanie et ses camardes revinrent au collège.

 

Fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *